SCP-3838
notation: +9+x
blank.png
turkmenskipresize.jpg

Deux membres de SCP-3838-3, posant devant un tapis qu’ils ont tissé, 1908.

Objet # : SCP-3838

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Un périmètre doit être établi à 1 km de la zone d’opération de SCP-3838. Un seul passage se situe sur la bordure Est pour permettre l’entrée et la sortie dans et de la zone d’opération et la base de recherche.

Pour prévenir les incursions par SCP-3838-4, le périmètre est lourdement armé aussi bien contre les menaces internes qu’externes. Les activités de SCP-3838-4 sont actuellement limitées aux raids occasionnels sur les autres instances de SCP-3838, mais les conversations avec les membres d’autres instances de SCP-3838 indiquent que l’occupation de SCP-3838 est censée commencer en 2054, avec de fortes chances de se produire à une date antérieure en raison de la force militaire et du comportement agressif de SCP-3838-4. Des efforts pour coopérer diplomatiquement avec SCP-3838-4 sont en cours, mais cela ne doit pas se faire au détriment des relations de la Fondation avec SCP-3838-3.

La Fondation ne doit pas interférer dans les disputes internes ou les conflits entre instances de SCP-3838. Il y a, cependant, deux exceptions à cette règle : 1) si ledit conflit peut causer une brèche de confinement ou 2) si le moindre conflit se déroule entre SCP-3838-4 et SCP-3838-2 ou SCP-3838-3, selon notre accord avec ces groupes.

Tout membre de SCP-3838-8 doit être capturé à vue et interrogé. Aucun membre de ce groupe n’a été rencontré à ce jour.

Description : SCP-3838 désigne une série de 8 tribus nomades turkmènes. Ces tribus occupent toutes un espace de 10 km2 situé dans l’Ouest du Turkménistan, près de la Mer Caspienne. Cependant, ces tribus possèdent la capacité de se déplacer dans le temps ; ainsi, chacune d’elle occupe la terre à un point différent de l’histoire.

Les instances de SCP-3838 traitent les différentes périodes temporelles des zones territoriales de pâturage différentes, appartenant à l’une ou l’autre des tribus. Des accords et conflits sur les périodes de temps possédées par chaque tribu sont courants, des raids soudains dans une période de temps donnée étant fréquents. Deux périodes de temps ont été mises de côté pour des buts communs particuliers, pour lesquelles il existe des pourparlers convenus entre les tribus : une période non-spécifiée au début du 15ème siècle avant J.C., et la période entre les années 1800-1858, utilisée comme une place de marché et un lieu pour les conseils et rassemblements inter-tribus.

Les instances de SCP-3838 se déplacent dans le temps grâce à un rituel inconnu qui n’est pas partagé avec les étrangers. Il est connu qu’il implique que les voyageurs entrent dans une ger1 avec deux flammes bordant l’entrée, mais aucune autre information sur le procédé n’a pu être déterminée de façon concluante. Les instances de SCP-3838 n’occupent pas leur période de temps de manière contiguë, mais bougent généralement au sein de leur période, vers une époque antérieure ou postérieure, tous les six mois. Les raids continus, les conflits et la réutilisation d’années déjà écoulées ont donné naissance à de nombreux paradoxes temporels ; ceux-ci, cependant, n’ont causé aucune déstabilisation temporelle significative grâce à une méthode de préservation temporelle inconnue.

La culture de SCP-3838 est typique des tribus nomades de la région. Ils vivent principalement dans des gers et chaque tribu est dirigée par un khan, malgré la petite taille de chaque groupe. Ils parlent tous un même dialecte turkmène ancien, supposé avoir été courant dans la région au 15ème siècle ; certains parlent aussi persan et tchaghataï, et un petit nombre possède des connaissances sur l’arabe classique. Les instances de SCP-3838 pratiquent souvent une fusion des croyances traditionnelles et islamiques, avec quelques exceptions (détaillées ci-après).

Économiquement, les instances de SCP-3838 subsistent du lait et de la viande de chèvres et de moutons ainsi que d’une source naturelle située dans l’enceinte de leur territoire physique qui leur fournit de l’eau. Un grand nombre de produits artisanaux est créé par les instances de SCP-3838 ; c’est souvent le rôle des femmes, bien que la nature traditionnellement égalitaire des sociétés nomades leur accorde également un rôle limité dans l’élevage, le combat et parfois le commandement de la tribu. L’exception à cela est SCP-3838-2, qui est une tribu exclusivement matriarcale. Il est à noter la possession de grandes quantités de technologie et d'armement avancés par toutes les instances de SCP-3838. Ceux-ci proviendraient de raids ou d’échanges avec des tribus dont le "territoire" se situe dans le futur.

SCP-3838-3 est l’instance de SCP-3838 qui occupe actuellement les pâturages. La Fondation a offert sa protection à SCP-3838-3 contre SCP-388-4, une tribu hostile cherchant agressivement à étendre son "territoire" dans le 21ème siècle. En échange, SCP-3838-3 offre volontairement à la Fondation de la technologie avancée que celle-ci pourrait trouver utile. La Fondation a un arrangement similaire avec SCP-3838-2, bien que leur "territoire" étant maintenant dans le passé, cet arrangement est rarement employé dans les temps modernes. La communication avec les tribus est difficile, étant donné que la Fondation les rencontre à des points complètement différents de leur ligne temporelle respective et reçoit souvent de ce fait des informations contradictoires, un problème exacerbé par la réécriture continue de la ligne temporelle.

SCP-3838 a été découvert en 1696, lorsque l’organisation Devan-e Jaaduyih (Office de la Magie), prédécesseur de la Fondation et partie intégrante du système gouvernemental safavide avant de devenir ultérieurement une organisation indépendante, répondit aux témoignages de "tentes disparaissant et réapparaissant" de tribus kurdes relocalisées dans la zone. La Devan-e Jaaduyih continua à confiner les tribus jusqu'à son absorption par la Fondation en 1834. Il est supposé que l’anomalie elle-même s’est déclenché au 15ème siècle avant J. C., à la suite d’une "grande bataille" ; ils ont cependant été grandement influencés par les nomades turcs et islamiques plus tardifs, et leur histoire orale contient peu d'éléments concordants datant d’avant le 1er siècle de notre ère.

Ci-dessous se trouvent des détails sur toutes les tribus de SCP-3838, la zone sous leur contrôle et la nature des deux zones de pourparlers. À noter que certaines de ces informations ont été enregistrées lors de périodes précédant l’histoire de la Fondation et de ses prédécesseurs, lorsque la diplomatie et la collecte d’information étaient pratiquées sous des standards nettement différents.

Tribu/Zone Période Détails
Les "Années Saintes" ~ 15ème siècle avant J.C. Au sein des variantes de croyances tengrites pratiquées (généralement en syncrétisme avec l’islam) par SCP-3838, ces années sont considérées comme étant un site particulièrement sacré où une grande conglomération d’esprits se rassemble. Il est supposé qu’une grande bataille se déroula peu avant le début de cette période, mais il n’existe aucune certitude quant à sa nature.
SCP-3838-1 ~ 110 à ~ 290 Il n’est connu que peu de choses sur cette tribu ; ils n’ont été observés que dans la période de la "Place du Marché". Les rumeurs disent qu’ils produisent des pots en faïence de très bonne qualité, et ceux-ci ont souvent été aperçus au sein du marché. Ils semblent étrangement suivre de fortes croyances manichéennes, mais ont associé les "ténèbres" du dualisme manichéen avec la couleur rouge.
SCP-3838-2 ~ 1130 à 1799 Une tribu matriarcale ; le combat, l’élevage et le commandement de la tribu sont le privilège exclusif des femmes. Cet arrangement exceptionnel est crédité à un "héros" lors de l’ancienne bataille mentionnée précédemment. Leur territoire particulièrement large est la marque de leur franc succès en tant que tribu. Les informations sur cette tribu sont minces, et contiennent des exagérations et des mythes propagés par des écrivains précédents ; il est connu, cependant, qu’elles ont été des chasseuses adroites qui se battaient souvent à plus grande distance que les autres tribus, s’engageant dans la tradition mongole du nerge2. Ils pratiquent un mélange de chamanisme et d’islam.
La "Place du Marché" 1800 à 1858 Une zone de rassemblement issu d’un accord tacite. Les tribus y viennent souvent pour échanger des technologies et des talismans, ainsi que pour arbitrer des disputes. L’hostilité de SCP-3838-4 a fini par son exclusion de cette période ; les instances de SCP-3838-8 n’y sont jamais vues. Une description par l’agent de la Fondation Ali Quli Beg dévoile la marchandise offerte comme étant "d’étranges et terribles choses ; des mousquets et fusils modifiés pour émettre des éclairs de lumière, des talismans païens qui brillent d’un étrange feu, une urne funéraire antique dont les dessins se meuvent et des flèches qui poursuivent leur cible comme des chiens de chasse."
SCP-3838-3 1870 à 2054 La tribu actuelle. SCP-3838-3 est dirigée par un khan conseillé par plusieurs begs, imitant peut-être l'organisation traditionnelle dans la région, où un khan est un gouverneur majeur et un beg un gouverneur mineur. Les membres de SCP-3838-3 sont connus pour la haute qualité de leur tissage de tapis qu’ils utilisent souvent comme objet de troc. Ils possédaient autrefois beaucoup d’autres années mais ont été repoussés par SCP-3838-4.
SCP-3838-4 2054 à ~ 3000 La tribu connue la plus large en terme de période occupée, SCP-3838-4 est évitée par et hostile envers les autres tribus et la Fondation. Ils sont souvent habillés de peaux humaines, bien que les membres capturés déclarent qu’il ne s’agit que de peaux de membres de SCP-3838-8. Néanmoins, cette pratique a fini par les rendre abhorrés des autres tribus ; les seules exceptions sont les survivants de SCP-3838-7 qui ont une bonne relation avec SCP-3838-4. Ils seraient obsédés par SCP-3838-8 et souhaitent créer un "empire du temps" pour leur faire face. Ils asservissent ou incorporent régulièrement les autres tribus dans la leur. Ils sont connus pour leur protection d’une urne funéraire particulière, qui contient le corps d’un "ennemi tombé". De manière intéressante, la tradition orale au sein de SCP-3838-2 contient une référence à une "urne ancienne" et les anciens survivants de SCP-3838-7 ont parlé de "perdre leur urne".
SCP-3838-5 ~ 3000 à ~ 3020 Petite tribu, SCP-3838-5 a presque été décimée. Ses membres sont reconnus pour leur talent de cuisinier et peuvent être trouvés en grand nombre au Marché et parfois au sein d’autres tribus. Il semblerait qu’ils arrivent à court de bons pâturages et qu’ils "se rencontrent constamment eux-mêmes" au sein de la petite étendue de leur territoire restant.
SCP-3838-6 ~ 3020 à ~ 3450 Alliés de SCP-3838-5 par tradition, SCP-3838-6 possède une technologie particulièrement avancée souvent retrouvée au Marché. SCP-3838-6 est connu pour son manque de syncrétisme, pratiquant une forme relativement pure d’islam chiite. Ils sont connus pour être en relation avec un groupe s’appelant l’"Empire pour la Réclamation des Artefacts Islamiques", supposée être une variante future du BRAI ; ils sont, cependant, extrêmement amicaux et coopératifs avec la Fondation.
SCP-3838-7 Aucune ; anciennement ~ 3500 à ~ 4100 Cette tribu a été détruite ; les membres survivants et leurs descendants peuvent être observés occasionnellement dans d’autres tribus et sur le marché, bien que la plupart a été incorporée au sein de SCP-3838-5. Bien que les autres instances de SCP-3838 attribuent cette destruction à SCP-3838-4, les membres survivants de SCP-3838-7 déclarent que SCP-3838-8 en est la cause.
SCP-3838-8 Inconnu ; dans un futur lointain. Très peu de choses sont connues sur cette tribu ; aucun de ses membres n’a été rencontré, et les autres instances de SCP-3838 refusent généralement d’en parler en dehors de leur tradition orale qui stipule qu'il s'agissait de la tribu contre laquelle ils ont combattu lors de la "grande bataille" (bien que d’autre sources déclarent qu’ils ont combattu contre une seule puissante figure ; il est supposé que ces deux traditions ont été créées bien après l’événement). La seule exception est SCP-3838-4 qui se réfère à eux comme étant l’"ennemi au-delà de tout ennemi" et les "rejeteurs" ; les contacts limités avec SCP-3838-4 ont cependant empêché la Fondation d’en apprendre plus.

Addendum 1 : Le 01/02/2011, un membre de SCP-3838-4 s’est approché de la base de recherche attachée au périmètre défensif. Déclarant être un émissaire, l'individu demanda un entretien avec le directeur du site, ce qui lui fut accordé ; une transcription peut être trouvée ci-dessous.

À la suite de ceci, SCP-3838-4 a accepté d’arrêter son programme d’expansion agressive contre les autres instances de SCP-3838. SCP-3838-4 a refusé de développer davantage sur la nature de SCP-3838-8, mais la Fondation a accepté d’accompagner ses efforts vers une alliance politique et une communication avec les autres instances de SCP-3838, étant donné que la nature de la menace décrite est supposée assez sérieuse pour justifier de prendre des précautions.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License