SCP-381
notation: +3+x
SCP381.jpg

La première page de SCP-381

Objet # : SCP-381

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-381 doit être conservé dans une enveloppe de 23*31 cm dans l'unité de stockage n°5. D'autres mesures de protection ne sont pas nécessaires dans des conditions non-expérimentales. Les membres du personnel de recherche n'étant pas chrétiens catholiques (c'est à dire de culte protestant) ne sont pas autorisés à effectuer des tests sur SCP-381 à cause du risque de combustion; les membres du personnel de culte abrahamique ou athé ne risquent rien.

Description : SCP-381 comprend 7 pages de musique jaunissantes non reliées. L'analyse chimique a confirmé que l'encre présente sur le papier est un mélange de solutions composées d'acides tanniques, de sulfate ferreux et de gomme qui, de façon cohérente, est une recette d'encre contemporaine datant de l'époque de la production du papier (15██ CE).

Chaque page contient 8 mesures d'une composition chorale baroque, contrapuntique polyphonique avec des harmoniques se chevauchant, écrites pour des pièces vocales pour basse, baryton, ténor, et soprano/castrats. Aucun des scripts n’est lisible à l'exception des capitales écrites en rouge parsemées tout au long du morceau.

Quiconque touche SCP-381 commence brusquement à chanter le morceau depuis le début de la composition, dans une gamme adaptée à leur âge et leur sexe, mais avec un niveau professionnel. D’ici la mesure █, d'autres voix se seront joint à lui: ces voix se dégagent de l'air autour de SCP-381, et ressemble à une chorale composée de ██ et ███ membres, chantant en latin se traduisant par [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Quand les chanteurs atteignent la mesure ██, tous les non-Chrétiens Catholiques présents dans la zone (y compris le chanteur le cas échéant) vont spontanément s'enflammer. Le feu ne s'éteindra seulement au moment de leur décès et ne peut être arrêté par aucun moyen disponible. La flamme est par ailleurs normale, émettant de la lumière et de la chaleur comme on pourrait s'y attendre.

SCP-381 a été récupéré par l'agent ██████ dans █████, en Espagne le ██-██-██. Il a été trouvé dans une enveloppe fermée, cachetée avec les armes de Philippe ll d'Espagne, à côté du squelette préservé d'un messager (un examen plus approfondi du squelette a révélé la cause probable de la mort comme [DONNÉES SUPPRIMÉES]). Avec SCP-381, l'enveloppe contenait une note écrite pour « HRM Elizabeth l à la date de son couronnement », elle exprime les félicitations de Philippe et souhaite un règne prospère, le contenu de l'enveloppe est noté comme "une composition pour rivaliser avec la beauté même de Votre Majesté". La missive est datée du 28 décembre 1558.

Addendum-381-1: La recherche du Dr. ███████ dans les archives du Vatican avec l'aide du cardinal ████████ a révélé une œuvre commandée par le Pape Paul lV correspondant à la description de SCP-381, bien que aucune mention de propriétés comburantes inhabituelles ne soit mentionnée. Le morceau a été commandé au compositeur italien ███████ █████████, qui a notamment disparu après qu'il [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Bien que cette information ne révèle rien sur l'état actuel de SCP-381, elle est d'un grand intérêt historique sur l'époque dans le cadre de la politique de réforme sur le protestantisme et de la contre-réforme catholique. Le général Bowe n'est clairement pas le premier à avoir essayé de militariser ce SCP.-Dr. ███████

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License