SCP-372-FR
notation: +24+x
blank.png
Foetus_Lithop%C3%A9dien_2.jpg

SCP-372-FR-B

Objet # : SCP-372-FR

Niveau de Menace : Rouge

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Les instances de SCP-372-FR doivent être conservées in vitro dans un environnement régulièrement stérilisé afin d'éviter la prolifération de SCP-372-FR-1. Tout membre entrant dans la salle de confinement doit être équipé d'une combinaison Hazmat.

Lorsqu'un cas d'épidémie est recensé, la FIM Beta-7 ("Chapeliers Maz") doit être immédiatement dépêchée sur les lieux. L'instance de SCP-372-FR à l'origine de l'épidémie doit être retrouvée et confinée et les instances de SCP-372-FR-1 déjà nées doivent être récupérées par la Fondation et se voir administrer des amnésiques de Classe C.

Description : SCP-372-FR désigne un ensemble de lithopédions1 capables de se développer. La Fondation détient actuellement quatre (4) instances désignées SCP-372-FR-A, B, C et D. Ces lithopédions auraient été créés par un ordre proto-sarkique originaire d'Extrême-Orient ("La Voie Rouge") à partir de cadavres de [DONNÉES SUPPRIMÉES] et d'un vi[DONNÉES SUPPRIMÉES]. Au cours de son développement, SCP-372-FR produit constamment des instances de SCP-372-FR-1 à un rythme de 3 cellules par heure en moyenne, fréquence de production qui tend à augmenter avec le temps.

SCP-372-FR-1 désigne des cellules-œufs créées par SCP-372-FR, capables de se déplacer dans l'air et de contaminer presque n'importe quel type de tissus biologiques humain (poumons, intestins, veines et artères, cerveau, etc.) et d'y nidifier, peu importe le sexe du porteur. Dès lors que la cellule-œuf est implantée, l'instance de SCP-372-FR-1 se développe à une vitesse anormale, atteignant le stade de nourrisson en moins de 6 heures. Ce développement extrêmement rapide est souvent à l'origine de dégâts mortels pour le porteur selon la zone où se développe SCP-372-FR-1. Le développement d'une instance de SCP-372-FR-1 ne semble pas nécessiter que le porteur soit en bonne santé ou même vivant. En raison de la volatilité de SCP-372-FR-1, ces instances sont extrêmement contagieuses et souvent à l'origine de petites épidémies.

Les porteurs de SCP-372-FR sont repérables par la présence d'une multitude de boutons sur la peau servant à évacuer les instances de SCP-372-FR-1.

Les différentes observations tendent à montrer que le nombre de SCP-372-FR-1 conçus risque d'augmenter considérablement avec le développement des instances de SCP-372-FR.

Les enfants issus de SCP-372-FR-1 naissent avec une foi sarkique innée et ainsi qu'une maîtrise partielle de la langue sarkique. Il a été jugé qu'en raison de leur comportement extrême, les enfants issus de SCP-372-FR-1 doivent se voir administrer des amnésiques de Classe C. La Fondation n'a recensé qu'un cas d'enfant né avec des mutations anormales (décédé).

Addendum 372-FR-1 : Historique des sujets contaminés depuis le confinement initial jusqu'à l'incident du 27/12/████.

Nom : [DONNÉES SUPPRIMÉES]
Sexe : Femme
Lieu : Fujian, Chine
Statut : Décédée le 14/10/████
Premier cas recensé. L'infectée était porteuse d'une instance de SCP-372-FR (SCP-372-FR-A). L'autopsie a montré une multitude de blessures internes dues au développement de 21 instances de SCP-372-FR-1 dans son organisme.
Accidents liés :

  • Un homme a été infecté par 1 instance de SCP-372-FR-1 dans la boîte crânienne. Sujet décédé suite à de multiples AVC.

Nom : [DONNÉES SUPPRIMÉES]
Sexe : Femme
Lieu : Kep, Cambodge
Statut : Décédée le 12/09/████
L'infectée était porteuse d'une instance de SCP-372-FR (SCP-372-FR-B). 33 instances de SCP-372-FR-1 ont été retrouvées dans son organisme. Le sujet a été retrouvé pendu.
Accidents liés :

  • Un homme a été infecté par 3 instances de SCP-372-FR-1 dans le pied droit, et le rectum. Sujet décédé suite à une hémorragie anale.
  • Une femme a été infectée par 2 instances de SCP-372-FR-1 dans la trachée et l'oreille gauche. Sujet décédé suite à une asphyxie.

Nom : Inconnu
Sexe : Femme
Lieu : Bihar, Inde
Statut : Décédée le 21/08/████
L'infectée était porteuse d'une instance de SCP-372-FR (SCP-372-FR-C) ainsi que plus de 100 instances de SCP-372-FR-1, il s'agit du cas recensé le plus violent. Le cadavre était beaucoup trop endommagé pour procéder à une quelconque analyse. Le sujet a été incinéré pour des raisons de sécurité.
Accidents liés :

  • Un homme a été infecté par 17 instances de SCP-372-FR-1. Sujet décédé suite à de multiples hémorragies.
  • Un enfant a été infecté par 24 instances de SCP-372-FR-1. Sujet décédé suite à de multiples hémorragies.
  • Un homme a été infecté par 2 instances dans le scrotum et les muscles abdominaux. Sujet en vie
  • Au cours de l'inspection d'un bâtiment soupçonné être une cachette de la Secte "La Voie Rouge", l'agent Otto Z████ et le sujet D-1821 ont été attaqués. L'agent Otto Z████ pu s'en sortir, cependant le sujet D-1821 succomba à ses blessures quelques heures plus tard.

Nom : [DONNÉES SUPPRIMÉES]
Sexe : Femme
Lieu : Bhimdatta, Népal
Statut : Décédée le 27/12/████
L'infectée était porteuse d'une instance de SCP-372-FR (SCP-372-FR-D).
Accidents liés : Il semblerait que la victime se soit jetée dans la rivière Kosi. Le corps a finalement été récupéré 3 mois plus tard. Entre temps, de nombreux cas de contamination ont été recensés le long du Kosi.
La Fondation a pu recenser 56 victimes, 31 sont décédées, 22 ont pu être sauvées, 3 ont été portées disparues (probablement décédées), il s'agit de la plus grosse épidémie de SCP-372-FR-1 recensée.
Une large campagne de désinformation fut immédiatement menée par le Département de Censure et de Désinformation, prétextant "une exposition à des produits chimiques extrêmement nocifs".

Addendum 372-FR-2 : l'incident 372-FR-1

Le ██/██/████, une brèche de confinement s'est déclarée lorsque deux chercheurs ont été infectés par trois instances de SCP-372-FR-1. Les deux chercheurs ont pu être sauvés.
Durant l'enquête, nous avions pu observer que le taux de SCP-372-FR-1 produit par SCP-372-FR-A et -C avait complètement dépassé les prédictions des chercheurs. La fréquence est passée d'un rythme de 3 cellules par heures à 28 cellules par heure. Cet accroissement de la fréquence de production semble aussi s'accompagner d'étranges mutations sur le corps des lithopédions.
Afin d'éviter tout autre incident du genre, des mesures ont été prises concernant les procédures de confinement spéciales.
Les instances SCP-372-FR devront être officiellement reclassifiées "Keter" sous réserve que la fréquence de production dépasse les 300 cellules par heure.

Addendum 372-FR-3 : ACCÈS RESTREINT - Autorisation de Niveau 3/372-FR nécessaire

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License