SCP-357
notation: +1+x

Objet # : SCP-357

Classe : Sûr Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Un échantillon d'origine de 10 kg de SCP-357 doit être contenu à l'intérieur d'un conteneur fermé hermétiquement dans une cellule de 3 m x 3 m x 3 m au Site-19. Les échantillons prélevés du conteneur ne doivent pas excéder 1 kg. Un rapport détaillé de tout SCP-357 produit doit être conservé, et complété avec les enregistrements précis de ce qui fut utilisé pour l'alimenter et quelle quantité de l'échantillon fut détruite par compression.

La masse du conteneur doit être suivie électroniquement. Les changements dans le masse qui ne sont pas expliqués par le retrait ou le retour d'échantillons résulteront en un verrouillage de toute cette section du Site-19, étant donné que cela indique une possibilité de brèche de confinement.

Sans l'autorisation de membres du personnel de Niveau 4, les chercheurs ne doivent pas exposer SCP-357 à des températures excédant 100°C. La quantité exposée à ces températures ne doit jamais être plus grande que 1 mm3, en aucune circonstance.

Description : SCP-357 est une substance malléable dont la densité est de 250 kg/m3. Il a été trouvé que le matériau reflète toute radiation avec une efficacité de 100%. À ce jour, les analyses chimiques de SCP-357 n'ont produit aucun résultat concluant. L'observation au microscope électronique de SCP-357 n'a montré aucune granularité inhérente à aucun niveau. Ces deux derniers résultats montrent que SCP-357 ne peut pas être de nature atomique ; cependant, il n'y a pas eu d'hypothèses satisfaisantes concernant la façon dont la matière baryonique est capable d'interagir avec l'objet.

Quand ils sont permis d'interagir physiquement avec SCP-357, les chercheurs décrivent une consistance similaire à la pâte à modeler de marque Play-Doh. Cependant, à l'inverse de celle-ci, SCP-357 ne conservera pas sa forme indéfiniment après être laissé au repos. Il va se reconstituer à un taux d'approximativement 0,5 cm par minute jusqu'à ce qu'il reproduise la forme de l'intérieur de son conteneur. SCP-357 formera un ménisque de 7,5 cm de haut à l'intérieur du conteneur. L'épaisseur de la substance en haut du ménisque est de 1 mm, et, à cet endroit, il va se joindre à la surface du conteneur suivant une courbe de Gauss. Si on lui laisse la possibilité de se reformer sur une surface plane, SCP-357 se répandra jusqu'à ce que son épaisseur moyenne soit inférieure à 1 mm. Le bord de la masse suit la même courbe de Gauss vue dans le ménisque.

Si l'on place de la matière solide dans un conteneur de SCP-357, il pénètrera dans la substance à un rythme constant de 0,5 cm par minute. SCP-357 déplacera le volume approprié comme il le ferait pour tout autre fluide. Si l'objet solide est entièrement absorbé par SCP-357, il deviendra impossible de le distinguer de SCP-357. Les théories varient du fait que l'objet obtient les propriétés de SCP-357 au fait que l'objet est remplacé par un volume correspondant de SCP-357.

Si une pression homogène d'au moins 100 N/cm2 est appliquée à un échantillon de SCP-357, le matériau verra sa taille diminuer à un rythme de 1.3 cm3 par minute ou plus, selon la force de la pression. Quand il est comprimé de cette façon, la densité de SCP-357 ne change pas, la masse diminuant au même rythme que le volume. On ne sait actuellement pas où va l'excès de masse. S'il est comprimé à approximativement 1 mm3 à température ambiante, il n'y a aucun moyen d'accélérer la diminution de la taille de l'objet.

La mise sous vide n'augmente pas la taille d'un échantillon de SCP-357. La seule méthode trouvée pour augmenter sa masse est d'encapsuler un échantillon.

Addendum 357-1 : SCP-357 fut initialement produit par un accélérateur de particules en 19██ à [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Il fut administré des amnésiques de Classe-B aux chercheurs responsables de l'université à l'exception de Dr R███████ B█████, qui reçut le Niveau 2 d'Accrédition et fut autorisé à poursuivre les recherches sur SCP-357. À ce jour, les résultats de l'expérience initiale ayant produit SCP-357 n'ont pas pu être reproduits. Par précaution, les laboratoires de physique des particules et les accélérateurs de particules sont temporairement sous surveillance en cas de découvertes similaires.

Addendum 357-2 : Autorisation d'utiliser SCP-357 sur des objets dangereux en possession de la Fondation demandée.
Jusqu'à ce que les propriétés de SCP-357 soient mieux comprises, particulièrement dans des environnements avec une haute énergie, l'autorisation est refusée. Il est clair que SCP-357 ne devrait pas être exposé à des objets, en raison du risque de l'expansion illimitée du matériau. -O5-█

Addendum 357-3 : Des membres du personnel ont été surpris en train de fumer à l'intérieur et d'expirer dans SCP-357 afin de cacher les preuves. Cela est fortement découragé pour des raisons de sécurité, de santé et afin d'éviter l'ingestion accidentelle. Des fichiers des Expériences 357-3 et 357-4 sont en libre accès pour ceux qui continuent d'abuser des propriétés de la Fondation.

Expérience 357-1 :

Date : ██/██/████
Sujet : Une (1) balle de tennis de table.
Procédure : SCP-357 est permis d'absorber entièrement la balle pendant qu'une balance électronique est placée dans le conteneur.
Détails : La balle est observée en train de couler dans l'échantillon de SCP-357. Quand la balle n'est plus visible, la balance rapporte une baisse de 5.6 g de la masse, ce qui équivaut à la différence entre la masse de la balle et celle d'un volume équivalent de SCP-357.

Expérience 357-2 :

Date : ██/██/████
Sujet : Une masse de SCP-357
Procédure : Un échantillon de SCP-357 est modelé en boîte et placé sur une balance électronique. Avant d'être permis de se solidifier, le couvercle de la boîte, également modelé dans SCP-357, est placé par-dessus.
Détails : Une augmentation de la masse est détectée, excédant la masse du couvercle. La bisection de la boîte montre qu'elle est maintenant une masse solide de SCP-357.

Expérience 357-3 :

Date : ██/██/████
Sujet : Un Rattus norvegicus en bonne santé.
Procédure : Un échantillon de 5 mm3 de SCP-357 est placé dans la nourriture du rat. Celui-ci est surveillé pendant les 24 heures après l'ingestion ou jusqu'à sa mort. Dans ce dernier cas, il devra être disséqué.
Détails : Une heure après l'ingestion, SCP-357 est observé être éliminé du système digestif du rat. Peu de temps après, le sujet montre de la douleur, laquelle augmente avec le temps. Bien que la masse de l'animal ne change pas, une quantité en augmentation constante de SCP-357 est éliminée de son corps, se terminant avec un flot continu après trois heures. Le sujet meurt durant cet événement. La dissection révèle que le système digestif entier fut transformé en SCP-357, avec plusieurs organes environnants. Il est supposé que la mort fut causée par la perte de sang.

Expérience 357-4 :

Date : ██/██/████
Sujet : Un Rattus norvegicus en bonne santé.
Procédure : La procédure est identique à l'Expérience 357-3. Des réserves supplémentaires de sang sont administrées au sujet par intraveineuse, afin de prévenir une mort prématurée.
Détails : Les observations jusqu'à trois heures correspondent à celles effectuées lors de l'Expérience 357-3. Le flot de SCP-357 expulsé par le rat continue de l'être à un taux constant. Après 30 minutes de plus, le sujet devient de plus en plus léthargique. 15 minutes plus tard, il meurt. La dissection montre que la plupart des viscères du rat furent remplacées par SCP-357, ainsi que beaucoup de sa masse musculaire. La mort du sujet eut lieu en raison de la transformation du myocarde en SCP-357.

Expérience 357-5 :

Date : ██/██/████
Sujet : SCP-357 dans des conditions cryogéniques
Procédure : SCP-357 est placé dans de l'hélium liquide et comprimé.
Détails : Une pression de 100 N/cm2 est appliquée à SCP-357. L'échantillon est capable d'être comprimé jusqu'à seulement 0.01 mm3. Pendant qu'il est comprimé, l'échantillon est permis d'être remis à température ambiante. Quand la pression est enlevée, l'échantillon retourne immédiatement à un volume de 1 mm3.

Expérience 357-6 :

Date : ██/██/████
Sujet : SCP-357 dans des conditions de haute température
Procédure : SCP-357 est comprimé jusqu'à atteindre un volume de 1 mm3 à température ambiante. Le mécanisme est alors placé dans un environnement à 1000°C puis relâche l'échantillon.
Détails : À une température de 750°C à l'intérieur du mécanisme de compression, SCP-357 s'étend avec suffisamment de force pour l'endommager. 40 m3 de SCP-357 sont produits en dix secondes, submergeant entièrement la fournaise, 50000$ d'équipement, et deux chercheurs. Après une heure, le volume de l'échantillon diminue à l'équivalent de la matière absorbée. Objet reclassé de Sûr en Euclide. Aucune autre expérience impliquant de grandes quantités d'énergies n'est permise jusqu'à ce qu'il soit certain que cet accident ne se reproduira pas.

Expérience 357-7 :

Date : ██/██/████
Sujet : SCP-357.
Procédure : Un échantillon de 1 mm3 de SCP-357 est placé dans un conteneur de 40 m3. La température ambiante est augmentée de manière constante afin de déterminer le taux d'expansion du matériau selon la température.
Détails : L'expérience requiert une autorisation d'un membre du personnel de Niveau 4. Des modèles d'expansion et des informations sur les procédures de sécurité sont requises par le Dr B█████ avant qu'une décision ne puisse être prise.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License