SCP-3561
notation: +3+x
blank.png

Objet # : SCP-3561

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-3561-1 à -6 doivent être conservées sur place dans une chambre forte climatisée et sous la supervision d’un conservateur d’œuvres d’art de la Fondation. Du soin doit être apporté à leur non-exposition à la poussière et à l’humidité.

À raison d’une fois par semaine, chaque instance doit être retirée et les changements apparus sur celle-ci examinés. Ensuite, toutes doivent être nettoyées par un préservateur de peintures à l’huile certifié.

Description : SCP-3561 est la désignation collective de six peintures à l’huile (SCP-3561-1 jusque -6) réalisées par Theodore Holdstock entre 1905 et 1907. Chaque tableau représente une vue d’intérieur du domicile de Holdstock (situé à l’extérieur de la ville allemande de Bautzen, en Saxe).

Bien que la perspective de chaque toile reste fixe au fil des observations, certains détails changent périodiquement. Cela concerne (mais n’est pas limité à) la position du mobilier, l’ouverture ou la fermeture de portes, la luminosité et la présence de silhouettes. Au moyen d’observations répétées, les chercheurs ont déterminé que jusqu’à cinq silhouettes peuvent être présentes sur une œuvre.

Addendum 3561.1 : Représentations

TITRE REPRÉSENTATION APPARITIONS NOTABLES
SCP-3561-1 : Couloir de l’Étage Un corridor où se trouvent une chaise, deux tableaux et trois portes ouvertes (une à la droite de l’observateur et deux en face). Une fenêtre est visible au-delà de l’une d’elles. Une silhouette se tient parfois debout dans la partie sombre de la pièce intermédiaire, faisant face au coin.
SCP-3561-2 : Un Vieux Poêle Un poêle à bois en fonte situé à gauche et une porte menant à un couloir juste en face. Une silhouette se tient soit dans le couloir, soit à côté du poêle.
SCP-3561-3 : Une Fenêtre de Chambre de Petite Fille Une fenêtre ouverte droit devant avec une chaise juste en-dessous. Un lit se trouve sur la droite, une commode sur la gauche. Une silhouette tournée vers la fenêtre est assise sur la chaise, la tête inclinée en prière. Lorsque la silhouette est absente, la chaise n’est plus présente et la fenêtre est close.
SCP-3561-4 : Un Salon Une porte sur la gauche menant à un salon où se trouvent une peinture, un lit pour enfants, une table et une urne ; sur la droite se trouve un meuble de rangement au-dessus duquel un miroir est accroché. Une silhouette est parfois assise sur le lit, la tête inclinée en posture de prière. Le reflet d’une autre silhouette est visible dans le miroir.
SCP-3561-5 : Une Salle à Manger Une pièce sombre où se trouvent une table et une bougie allumée sur celle-ci. Jusqu’à cinq silhouettes sont assises à la table, leur tête inclinée en posture de prière.
SCP-3561-6 : Le Vestibule Deux bougies allumées se trouvent sur une table à gauche ; une fenêtre au milieu et une porte à la droite immédiate de celle-ci. Il fait nuit. Une silhouette est assise à côté de la table, la tête inclinée en position de prière. Autrement, lorsque les cinq silhouettes sont visibles sur SCP-3561-5, une main pressant la vitre est visible.

Addendum 3561.2 : Historique et Récupération

Theodore Holdstock déménagea à Bautzen avec sa famille (ses trois filles, ses deux fils et sa femme) en 1902 pour des raisons encore inconnues (probablement liées à la détérioration de la santé mentale de son épouse). D’abord bien considérés, Theodore et sa famille s’isolèrent peu à peu de leurs voisins alors que des rumeurs à propos de la maladie de sa femme commençaient à se répandre.

En 1904, Adelaide Weber (femme d’un propriétaire d’une épicerie, lequel avait déménagé en ville un an auparavant) écrivit dans son journal un article décrivant une "famille étrange" qui n’est jamais sortie de son domicile, excepté le mari – et uniquement pour faire les courses. L’inquiétude concernant la situation de la famille atteignit son maximum en 1905 lorsque la police locale fut demandée pour une intervention. Aucun document relatant cette altercation ne subsiste à ce jour ; Theodore Holdstock continua tout de même à vivre à son domicile jusqu’à son suicide en 1909.

Malgré les multiples témoignages des voisins affirmant avoir aperçu des membres de sa famille se tenir devant les fenêtres, aucune trace de l’épouse de Theodore Holdstock et de ses enfants ne put être retrouvée. Tous les biens de M. Holdstock (dont SCP-3561) furent par la suite vendus aux enchères et les tableaux entrèrent en possession de Basil Ottinger (banquier suisse et collectionneur d’objets d’art anormaux). SCP-3561 fut récupéré en 1985 en même temps que plusieurs autres objets anormaux lors d’un raid mené par la Fondation en Suisse romande.

Lors de rénovations effectuées sur la propriété de Holdstock en 1987, un second sous-sol, jusqu’alors inconnu, fut mis au jour. La police y découvrit cinq corps en bon état de conservation dont l’âge et la description correspondaient à ceux des deux fils de Holdstock, de sa femme et de deux de ses filles.

Chaque corps a été enveloppé dans un châle noir et muni d’une cagoule de la même couleur, masquant les traits physiques ; les mains ont été jointes en prière avec du fil de fer. Les corps ont également été chimiquement traités afin de ralentir la putréfaction et afin de supprimer leur odeur. Une structure grossière en cuivre avec des articulations artificielles permettant de placer les corps dans diverses positions ont été insérées chirurgicalement à l’intérieur de ceux-ci.

À compter de cette date, ce qu’il est advenu de Marie Holdstock (la fille aînée de Theodore Holdstock) reste inconnu.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License