SCP-3548
skull2.png

SCP-3548 dans son état de lévitation, photo prise par la Chercheuse Clara Chaikova.

Objet no : SCP-3548

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : La FIM Gamma-23 ("Spooky Scary Skeletons") est chargée de traquer, isoler et documenter les manifestations de SCP-3548 dans le monde entier, ce qui inclut les observations de SCP-3548 par le personnel de la Fondation et les civils, ainsi que l'ensemble des rapports d'événements anormaux correspondant aux descriptions de SCP-3548.

Dans le cadre d'une manifestation de SCP-3548, la FIM Gamma-23 est chargée de sécuriser le lieu de l'activité, déterminer la localisation de SCP-3548 et en restreindre l'accès. Les civils qui ont interagi ou observé SCP-3548 doivent recevoir des amnésiques de Classe A.

Description : SCP-3548 est un crâne de cerf gris foncé d'une espèce indéterminée. Il se manifeste généralement entre l'aube et le crépuscule, lévitant à approximativement 3 mètres au-dessus du sol. Après une période variant entre 20 minutes et 5 heures, SCP-3548 descend rapidement vers le sol puis se dématérialise à son contact.

SCP-3548 ne se manifeste généralement qu'une fois au même endroit. Le caractère aléatoire ou prédéterminé de ces localisations est inconnu. Les personnes témoins de SCP-3548 affirment qu'il est translucide et immatériel.

Les entités intelligentes subissent des effets hallucinogènes lorsqu'elles entrent en contact avec SCP-3548. Les individus affectés par SCP-3548 décrivent être transportés dans un couloir de service, conduisant généralement à ce qui ressemble à un centre commercial. Les sujets décrivent rencontrer une variété d'entités à l'intérieur du lieu, bien que les descriptions de leurs apparences physiques varient. Les humanoïdes à tête de cerf argentés à la fin de chaque épisode sont une exception notable.

Addendum : Le 3 septembre 2031, la Chercheuse Clara Chaikova a rapporté sa rencontre avec SCP-3548. Il est supposé qu'il s'agit de la première instance de SCP-3548 présentant des effets hallucinogènes. Ci-dessous est transcrit le contenu de son journal personnel relatif à la rencontre.

3 septembre, ce n'était pas un jour où je m'attendais à tomber sur de l'anormal. Et pourtant, sur le trajet pour aller à épicerie proche, j'ai croisé un crâne d'animal flottant que je pense être SCP-3548. Je suis évidemment revenue en courant chez moi et j'ai récupéré mon appareil photo, car qui sait quand la Fondation aura la chance de photographier à nouveau cette beauté.

J'ai réussi à prendre quelques belles photos ou du moins, les meilleures qu'un appareil photo puisse faire le soir. Il est vite devenu évident que j'étais chanceuse avec mon timing, car peu après que j'ai pris les photos, le crâne est tombé sur moi. Je me suis évanouie.

Quand j'ai ouvert les yeux, je n'étais plus dans une rue de mon quartier. Je me suis retrouvée dans un couloir blanc et vide. Et par chance, j'avais encore mon appareil. L'endroit était assez sombre, mais il y avait une lumière plus forte au loin. Je me suis levée, je suis allée vers elle et je me suis retrouvée sur une plateforme surplombant une forêt luxuriante, bien qu'elle n'avait pas l'air naturelle. Il y avait derrière moi un magasin qui vendait quelques trucs intéressants. Je devais économiser de la pellicule, mais j'ai décidé d'immortaliser ceci :
➢ Une télévision qui ne montre rien d'autre que du bruit de fond. J'ai zappé sur quelques chaînes, et ça m'a fait bizarre. Je pense que ça a essayé de me dire quelque chose d'urgent, mais c'est compliqué à expliquer. Après cela, j'ai décidé de la laisser seule, et par chance, les effets ont disparu.
➢ Un guide intitulé "Un guide des créatures sauvages et délirantes des strates infinies du néant". En le feuilletant, il y avait une multitude d'intéressantes créatures décrites, et je crois avoir vu des "anguilles statiques" dans le tas. Si je ne me trompe pas, la Fondation a récemment acquis un de ces trucs.
➢ Des brochures avec des symboles de coquilles de nautiles1. Elles n'avaient rien de réellement étrange ou quoi que ce soit, mais après en avoir reposé une, le magasin entier était recouvert de ces symboles de coquilles.

Après cette histoire de coquille, le caissier (que j'avais réussi à manquer jusqu'alors) m'a dit que le magasin était fermé avant de disparaître. Confuse, je me suis tournée vers la plateforme, mais c'était le noir complet dehors. Je devais trouver une autre sortie et fort heureusement, il y avait une autre porte pour sortir de ce magasin, menant vers une petite galerie marchande. Toutes les boutiques semblaient soit fermées, soit désertes. Malgré les magnifiques nuances de rose et de turquoise présentes un peu partout, ainsi que tous les palmiers et plantes en pot, l'ambiance générale de cet endroit me dérangeait. J'ai continué à chercher de potentielles autres sorties ou quelqu'un qui pourrait me dire ce qu'il se passait. Je n'avais pas remarqué plus tôt, mais il y avait un peu de franges de couleur2 dans ce monde.

J'ai trouvé une porte menant à un escalier. J'étais suspicieuse, mais j'ai quand même décidé de jeter un coup d'œil. Il y avait une porte, que j'ai franchie, et la zone dans laquelle elle menait était sombre. Même si c'était difficile à distinguer, il était clair que l'intérieur était immense. Cela semblait à première vue abandonné, mais j'ai réussi à distinguer plusieurs entités dans l'obscurité. Je crois qu'elles étaient humanoïdes, bien qu'elles avaient une qualité granuleuse singulière bien à elles. Je ne me sentais pas la bienvenue ici, et quand elles se sont rapprochées, mon instinct m'a crié de retourner dans le centre commercial. Bizarrement, le centre commercial était recouvert du symbole du nautile. Affiches, papier peint, façades de magasins, etc. Les franges de couleur n'ont fait qu'empirer, et le monde en général semblait plus granuleux que d'habitude. J'ai cru entendre ces entités monter les escaliers, alors je me suis cachée derrière l'une des plantes en pot. Sur le coup, j'ai pensé que ma vision s'était peut-être dégradée, mais hélas, même lorsque je revois les photos que j'ai prises, les franges de couleur et le grain sont bien là.

J'ai senti quelque chose saisir mon bras et me tirer vers lui. À mon grand soulagement, ces entités n'étaient pas les êtres à l'aspect granuleux de cette caverne. Je n'étais pas totalement sûre de ce que ces entités étaient, bien qu'elles ressemblaient à des robots, mais pas des robots créés dans notre monde. Elles étaient humanoïdes, et je pense que leurs têtes étaient similaires à des crânes de cerfs. J'ai essayé de prendre quelques photos mais elles étaient toutes floues. Ils m'ont menée dans l'un des couloirs de service, et je crois qu'il était similaire à celui où je me suis réveillée, mais il y avait beaucoup plus de symboles de nautiles sur les murs qu'auparavant. Les créatures robotiques discutaient de quelque chose entre elles, mais je n'ai pas été capable de comprendre ce qu'elles disaient. J'ai essayé de leur demander ce qu'il se passait, mais elles ont refusé de me répondre.

Nous sommes passés par une autre porte. Cet endroit ne semblait pas avoir été affecté par la détérioration, du moins, pas de manière aussi sévère, car je n'ai remarqué aucune frange de couleur. La zone environnante était remplie de divers ordinateurs et autres technologies, tandis que le plafond ressemblait à un dôme qui donnait vue sur l'espace. Les entités semblaient frénétiques. Je crois qu'elles essayaient de réparer ce monde. J'ai ressenti le besoin d'obtenir plus d'informations. Cependant, j'ai été rapidement guidée de force vers une plateforme lumineuse. L'une des entités s'est finalement décidée à me parler. Je crois qu'elle m'a dit ceci :

"Vous n'êtes pas supposée vous trouver ici, pardonnez les inspecteurs."

Quelques instants après que ces mots m'ont été dits, je me suis retrouvée sur le sol de mon quartier. Le ciel était exactement le même qu'avant tout cette histoire. Par chance, mon appareil photo était en bon état, et j'ai utilisé plus de bande que je ne le pensais. Je suis rentrée chez moi après ça. Je crois que je suis tombée sur quelque chose qui mérite d'être exploré plus en profondeur. J'ai hâte de partager mes découvertes.

Note : Malgré les affirmations persistantes de la Chercheuse Clara Chaikova, qui prétend avoir photographié l'intégralité de l'incident, toutes les photos, à l'exception de celle illustrant SCP-3548, sont entièrement vierges.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License