SCP-349
notation: +4+x

Objet # : SCP-349

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-349 ressemble à un cimetière banal et ne représente aucune menace apparente pour le secret des opérations de la Fondation ou pour les visiteurs de l'endroit. Les protocoles de confinement actuels sont limités à une surveillance éloignée constante, le maintien d’une barrière physique en prévention d’éventuelles entrées non-autorisées, et l’affectation d’une équipe spécialisée pour combattre le vandalisme ou d’autres menaces concernant l’intégrité de cet endroit. Des plans existent pour agrandir le site au cas où il soit nécessaire de s’accommoder avec la croissance prévue.

Description : L’artefact désigné comme SCP-349-01 est une grande pierre tombale en granit, d’approximativement 400 ans. L’inscription principale est "Nicolas Flamel", suivie des dates "1376-1606". En-dessous de ces inscriptions, il est écrit la légende "tu as échoué" en majuscules. La pierre tombale est endommagée et partiellement érodée, avec plusieurs grandes fissures évidentes le long de sa surface. Cela fut rapporté par l’Agent ███████, un généalogiste amateur dans le cimetière proche de Bath en Angleterre, le ███████████.

SCP-349 est un cimetière situé dans une forêt désolée avec une clairière de 3 km autour. Il fut découvert après quelques recherches approfondies dans la zone où SCP-349-01 a été découvert. À cause d’allusions à des informations restreintes relatives aux SCP, l’Agent ███████ a scellé la zone et contacté la Fondation.

Le cimetière est entouré par une barrière noire en fer forgé avec un seul portail arqué de style gothique. À l’intérieur se trouvent des petits mémoriaux à une variété d'individus en provenance de tous les points du globe et de toute l'histoire documentée (et possiblement avant). La zone est apparemment entretenue par des moyens non identifiés, la croissance des mauvaises herbes et l'érosion naturelle étant toutes deux ralenties à l'intérieur des limites de la barrière. Les épitaphes sont brèves et vicieuses, et le scripteur semble vivement prétendre à la responsabilité de la mort de chaque individu. Dans certains cas, les inscriptions sont particulièrement méchantes ou vindicatives, et semblent indiquer une animosité entre le scripteur et l’individu enterré (Voir l’enquête 349-B).

Une analyse d’enregistrements historiques fut dans la capacité de confirmer l’existence de quelques-uns des individus mentionnés, souvent par la mythologie. Toutes les personnalités historiques dont l'existence est avérée semblent avoir poursuivi ou atteint la vie éternelle, à travers divers moyens. Il semblerait que cela n’inclue pas ceux qui sont nés avec l’immortalité, tel que ██████████████████████, ou des races/espèces, comme les [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Parmi ceux identifiés, se trouvent des personnages qui sont obscurs, cachés, ou seulement connus par des ordres ésotériques comme étant immortels, et dont l’existence est maintenue secrète de la population. Ceci inclut ████████████████████ qui est seulement connu dans les enregistrements de la Fondation. En outre, cet endroit contient un certain nombre de personnes célèbres qui seraient apparemment mortes bien après leur date de décès historique, tels que Christophe Colomb, Sir Francis Bacon, et Albert Heim.

Enfin, il existe un petit groupe d’individus enterrés pour lesquels nous n’avons aucune donnée importante ou de mythologie. Quelques-uns ont été identifiés comme des personnes riches ou excentriques de petite renommée de plusieurs endroits et époques. Les informations complètes sont accessibles dans l’enquête 349-B.

Chaque individu référencé à l’intérieur de SCP-349 semble avoir vécu environ 100 ans de plus que l’espérance de vie à l’époque de leur mort. La plus longue vie enregistrée à cet endroit était, par une étude attentive et une comparaison avec d’anciennes évangiles bibliques, théorisé pour être celle du "Juif Errant" (750 ans). Basé sur la mort supposée de cette personne, il est estimé que [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Les matériaux et design des mémoriaux, la préparation des corps, le type d’enterrement, la symbolique religieuse et la langue des inscriptions semblent tous correspondre à l’époque et à la culture dans laquelle le défunt est né. Le plus vieil endroit identifié est une pile d’os d’éléphants sculptés, assemblés avec des encoches cannelées et couvert de pictogrammes incompréhensibles et de marquages tribaux. L’inscription déchiffrable la plus ancienne est en Sumérien, sur une simple pierre dédiée à "Ku-Aya le Mange-Cœur" : "Tu as vendu ta tribu aux esclavagistes et dévoré la chair de ta famille et reçu ta récompense". Les corps dans la plupart des tombes sont dans un état de décomposition correspondant à leurs âges, certains des plus anciens sont presque de la poussière. En dépit de la variété des méthodes d’enterrement, des inspections rapprochées ont révélé que la majorité (~90%) des parcelles montrent des marques d’éraflures sur la plaque qui bloquait l’échappatoire, ou des traces d’essais de creusage jusqu’à la surface. Toutefois, chaque parcelle creusée contient un corps ou un ensemble d’os qui y font référence.

L’ancienneté de plusieurs parcelles, les précisions historiques à ces allusions, et la familiarité démontrée de son gardien avec une connaissance classifiée par la Fondation concernant les immortels modernes suggèrent que SCP-349 n’est pas un simple canular. Un confinement a été établi pour faciliter les études et pour déterminer si un contact peut être fait avec les entité(s) responsable. Des interventions actives de ces êtres sont théorisés comme ayant été sous la responsabilité de ██████████████, aussi bien que la disparition de SCP-149-D alors qu'il était sous la garde de la Fondation durant [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Ce dernier est l’une des deux uniques instances où un corps entièrement préservé fut sorti de terre, bien que la préservation semble dériver des propriétés que le défunt affichait en vie plutôt que n’importe quelle condition imposée durant la mort. L’autre instance est les restes de Calothisosi de Grande-Bretagne (une figure mythologique peu connue qui pouvait apparemment résister à une volée de flèches et à des attaques directes avec des épées). Dans les deux cas, ils ont été trouvés avec une expression de terreur extrême sur le visage, et leurs bouches étaient tordues, comme s’ils hurlaient.

Addendum 349-A : Sous la nécropole, les excavatrices ont trouvé une crypte contenant plusieurs corps, sans rapport les uns avec les autres, placés délibérément ensemble, apparemment à une place d’honneur. L’enquête sur leurs identités [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Un confinement strict a été imposé pour empêcher que toute suggestion de ceci atteigne les civils, comme [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Enquête des inscriptions 349-B :

Nicholas Flamel
1376 à 1606
Tu as échoué.

Comte Saint Germain
1713 à 1901
Bien essayé.

Tithonus
-465 à -370
Exactement ce que tu voulais.

Sir Galaad
1222 à [endommagé]
Ton cœur restera toujours pur.

Christophe Colomb
1451 à 1520
Tout un nouveau monde à explorer.

Sir Francis Bacon
1561 à 1739
Pense aux enfants.

Albert Heim
1914 à 2008
Une solution finale.

Note classifiée 349-C : La véritable nature de SCP-349 est vérifiée par la familiarité apparente de ses gardiens avec des renseignements classifiés concernant des individus anormaux. Les incidents suivants sont référencés sur une tombe marquée à l’intérieur de cet endroit, où les restes potentiels enterrés ont été formellement identifiés comme étant les individus mentionnés.

  • [DONNÉES SUPPRIMÉES] individus, que la Fondation a précédemment observé et enregistré comme des humains ayant atteint l'immortalité. Lesdits individus sont soit morts bizarrement soit ont échappé à la surveillance de la Fondation et ont disparu. Les localisations des █ autres sont actuellement inconnues. ████████████ ont exprimé durant des contacts limités qu’ils ont été “chassés", et qu’ils ne doivent pas croire que la Fondation les protègera.
  • Les identités de tous les [DONNÉES SUPPRIMÉES] sur lesquelles le sérum aurait apparemment marché n’ont manifesté aucune réaction inverse jusqu’à [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Une paranoïa apparente persistait dans [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Aucun corps n’a été récupéré.
  • SCP-149-D est un humain surpuissant de classe Keter, qui aurait apparemment atteint l’invulnérabilité et l’immortalité après des expérimentations avec des sources et des fontaines situées à ████████████, désignées comme SCP-███. Le confinement de sa cellule de détention fut rompu lors de son 117e anniversaire, et SCP-149-D ne fut jamais récupéré (à présent supposément échappé et en fuite). L’ADN récupéré sur le corps intact fut confirmé comme étant celui de SCP-149-D.
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License