SCP-3457
notation: +3+x
blank.png
crown

La Couronne de Fer de Lombardie, l'un des artefacts qui peut être utilisé dans SCP-3457, exposé dans la cathédrale de Monza.

Objet # : SCP-3457

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Le confinement actuel de SCP-3457 est maintenu grâce à un effort conjoint de la Fondation et de la Coalition Mondiale Occulte, conformément aux termes de l'Accord de Cologne. La garde des composants physiques de SCP-3457 a été confiée à la Coalition, qui peut traiter tous les éléments pertinents de la manière qu'elle juge la plus appropriée ; la Fondation est chargée de préserver toutes les informations relatives à l'utilisation de ces composants physiques dans le cadre de SCP-3457.

Afin de maintenir l'intégrité de ces procédures et de prévenir tout abus potentiel de SCP-3457 par l'une ou l'autre partie, les deux organisations sont tenues de ne pas divulguer à l'autre les détails précis de la mise en œuvre de leurs procédures respectives d'intervention et de confinement. Les détails opérationnels concernant les efforts de confinement actifs peuvent être communiqués au cas par cas. La politique actuelle de la Fondation est d'alerter les opérateurs de la Coalition lorsque des Forces d'Intervention Mobiles sont déployées dans le contexte du confinement de SCP-3457, fin d'éviter toute interférence accidentelle pendant les opérations de terrain. De même, les agents de terrain de la Fondation doivent se retirer et contacter leur base d'opérations respective pour confirmation si un opérateur de la Coalition indique qu'ils s'occupent d'un objet composant SCP-3457.

L'information sur la manière de réaliser SCP-3457 a été distribuée aux installations d'archivage de la Fondation dans un mélange de supports de stockage numériques et physiques ; aucune installation ne conserve une copie complète de ces données. La liste des sites impliqués dans le confinement de SCP-3457 n'est connue que du Conseil O5 ainsi que de certaines personnes N4 autorisées.

Description : SCP-3457 est un ensemble de travaux occultes de Grade-א, communément désigné comme “Rite de Salomon” en raison d'une relation présumée avec le roi éponyme. Lorsqu'il est correctement exécuté, il est capable de provoquer un Événement de Démiurge Hostile de Classe GR. L'achèvement du Rite permet la réaffectation arbitraire des capacités thaumaturgiques ainsi que des changements fondamentaux dans la nature de la thaumaturgie, ce qui permet à l'utilisateur de contrôler totalement la distribution des capacités occultes parmi la population humaine.

La réalisation de SCP-3457 nécessite l'exécution de deux opérations distinctes et aboutit à la création d'une entité divine qui servira de démiurge capable d'exercer un contrôle étendu sur la nature de la thaumaturgie. Cela implique l'utilisation de plusieurs artefacts d'importance religieuse ou mythologique ; le processus fait appel à la croyance humaine collective en une puissance divine présente dans les artefacts, qui se manifeste alors comme une nouvelle entité divine réelle.1 Bien que l'étendue précise des capacités du démiurge ne soit pas vérifiée, les documents récupérés indiquent qu'il est capable de modifier fondamentalement les lois basiques qui régissent la façon dont la thaumaturgie peut être utilisée et ses effets.

Les critères exacts qui qualifient un objet pour une utilisation en tant que composant physique dans cette opération ne sont connus que de la Coalition Mondiale Occulte. Toutefois, la Coalition rapporte que ██ % des objets admissibles sont sous leur garde ou sous la garde de l'une de leurs organisations membres. Nous croyons que les autres ██ % seraient répartis entre les vestiges de l'Obskurakorps2, les syndicats de paracrime comme l'Insurrection du Chaos, et diverses institutions religieuses. De plus, un petit nombre d'artefacts viables sont exposés au public dans des musées du monde entier dans le cadre d'une opération d'infiltration conjointe de la Coalition et de l'Initiative Horizon, dans le but d'appréhender les personnes ayant l'intention de les utiliser pour exécuter le Rite de Salomon.

Avant 1881, la présence d'un démiurge rendait inutile l'exécution de la première opération. Cependant, l'achèvement de la seconde opération a également été empêché par ce démiurge, qui a pris des mesures défensives pour empêcher tout thaumaturge humain d'accomplir le Rite. Les documents retrouvés décrivent plusieurs tentatives d'utilisation de SCP-3457 dans le passé, qui ont toutes abouti à la destruction complète des parties instigatrices par le démiurge. Que ce démiurge ait aussi été créé par la première partie de SCP-3457 ou s'il était à l'origine une entité émergente liée à la nature de la thaumaturgie est actuellement inconnu. Des informations non vérifiées provenant de vestiges de l'Obskurakorps indiquent qu'il pourrait avoir été créé par des thaumaturges hébreux anciens. Cependant, compte tenu de la source de ces informations, cela est très suspect et ne peut être considéré comme fiable. Après la destruction du démiurge par des moyens inconnus lors de la Sixième Guerre Occulte, il est redevenu possible d'utiliser SCP-3457.3

La seconde partie du Rite est utilisé pour contrôler le démiurge, il s'agit du mécanisme par lequel la thaumaturgie peut être restructurée à volonté. Sept artefacts, appelés 'Clés de Salomon', et désignés SCP-3457-B1 à SCP-3457-B7, sont nécessaires pour terminer cette opération. La Fondation ne connaît pas la nature et l'emplacement exacts de ces objets ; toutefois, les sept artefacts seraient sous la garde de la Coalition. La réussite de l'achèvement du travail donne à l'utilisateur un contrôle total sur la démiurge, ce qui lui permet d'apporter des changements arbitraires aux principes fondamentaux de la thaumaturgie. Il n'existe actuellement aucune contre-mesure connue pour empêcher cela.

Les détails sur la façon d'accomplir le rite sont entrés en possession de la Fondation après la capture du commandant de l'Obskurakorps Konrad Weiss en 1944, qui a révélé l'intention de l'Obskurakorps d'utiliser SCP-3457. Sur la base de ces renseignements, une opération conjointe a été lancée par la Fondation et l'Initiative Occulté Alliée4, dans le but d'empêcher son accomplissement. Au cours de cette opération, l'Obskurakorps a tenté d'utiliser SCP-3457 pour retirer les capacités thaumaturgiques de toute personne d'origine non allemande dans le cadre de ses efforts pour concrétiser sa croyance idéologique en une race germanique supérieure. Dans le même temps, ils avaient l'intention d'inculquer des capacités occultes à tous les membres des organisations associées au gouvernement allemand de l'époque (en particulier l'Obskurakorps lui-même, les SS et le haut commandement nazi). Grâce aux efforts de la Fondation et de l'IOA, cette tentative d'utilisation de SCP-3457 a été interrompue et l'Obskurakorps a été mis en déroute, mettant fin à la Septième Guerre Occulte. Après cette bataille, la Fondation et l'IOA ont signé l'Accord de Cologne, qui établit les protocoles de confinement actuels pour SCP-3457.

Addendum A : Plan préliminaire de projet pour l'Opération Éclipse Brisée.

PROPOSITION D'OPÉRATION DE LA FONDATION

Désignation de l'Opération : Éclipse Brisée
Superviseur : Dr Ulysses Malcom
Chef de mission : Agent Maggy E. Grant


Préambule : La connaissance de la manière de réaliser SCP-3457, bien que peu répandue, est conservée par un certain nombre d'organisations occultes et de thaumaturges indépendants. Ces connaissances compromettent l'intégrité des mesures de confinement de SCP-3457 et créent le risque d'autres tentatives d'exécution. Pour assurer le confinement continu de SCP-3457 et empêcher que les événements de la Septième Guerre Occulte ne se reproduisent, il est nécessaire de retirer ces connaissances de la population occulte mondiale. À cette fin, une opération à grande échelle est proposée, qui vise à atteindre cet objectif en deux phases opérationnelles.

Phase 1 : Des agents sous couverture doivent être intégrés dans les principales organisations occultes afin d'identifier les personnes et les documents possédant des informations concernant SCP-3457. Les organisations membres de la Coalition Mondiale Occulte seront en outre inspectées par des auditeurs indépendants au nom de la Fondation pour s'assurer du respect des dispositions de l'Accord de Cologne. De plus, il est estimé qu'un certain nombre de thaumaturges individuels possèdent une connaissance de SCP-3457 (voir l'annexe BOE-01 pour une liste complète). Ces personnes doivent être placées sous la surveillance de la Fondation pour vérifier si cela est exact ou non. Tous les agents impliqués et les auditeurs impliqués doivent être amnésiés à l'issue de cette opération.

La phase 1 prendra fin lorsqu'il sera raisonnablement certain que tous les détenteurs d'informations relatives à SCP-3457 ont été identifiés. Le Superviseur du projet est chargé de déterminer quand une certitude suffisante a été atteinte.

Phase 2 : L'objectif de la phase 2 est d'éliminer toute connaissance de SCP-3457 en dehors des archives de la Fondation et de la Coalition Mondiale Occulte. Tous les documents pertinents identifiés à la phase 1 doivent être archivés et détruits, et les personnes qui détiennent des informations relatives à SCP-3457 doivent faire l'objet d'une amnésie sélective. En cas d'échec de l'amnésie sélective, les agents intervenants sont autorisés à passer à l'amnésie complète et/ou à l'exécution immédiate, au besoin.
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License