SCP-3380
notation: +7+x
blank.png
argh.png

Visualisation d’un arbre de nombres surréels. L’epsilon ($\epsilon$ ou $ε$)1 représente les nombres infinitésimaux, et l’oméga ($\omega$)2 représente les nombres infinis. Cliquer pour agrandir.

Objet # : SCP-3380

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Des agents de la Fondation implantés dans diverses organisations et groupes académiques doivent constamment surveiller les partisans du STIM pour avertir toute potentielle influence de SCP-3380. Des bots de la Fondation doivent surveiller les sites internet pour repérer toute mention de ces partisans accompagnés de mentions de nombres transfinis, d’auto-mutilation et du logicien décédé Kurt Gödel. Si une instance de SCP-3380-A est identifiée, le sujet doit être retrouvé par les agents de la Fondation présents dans sa région, et être conduit au centre de confinement le plus proche. Les protocoles de désinformation standards pour personnes portées disparues seront utilisés pour couvrir la récupération du sujet. Les membres de la Société Athée Pour la Halte de l’Idéologie Religieuse (SAPHIR)3 doivent être également surveillés en raison de leur implication supposée.

Les instances doivent être confinées dans des chambres de confinement pour humanoïdes sécurisées. Aucun objet pouvant potentiellement servir à s’auto-mutiler n'est autorisé dans la chambre. Si le sujet tente de s’auto-mutiler en utilisant des parties de son corps (comme les dents ou les ongles) ces parties pourront être modifiées, retirées, ou sécurisées.

Il est suggéré aux interviewers de rester en dehors des chambres de confinement lors des interviews. Les journaux, ustensiles d’écriture et autres objets en accord avec les règles de sécurité peuvent être fournis aux instances.

Description : SCP-3380 est un phénomène affectant divers partisans des champs académiques du STIM (science, technologie, ingénierie et mathématiques). Tous les partisans vulnérables à SCP-3380 soutiennent le plein financement des domaines du STIM et de leur apprentissage, et considèrent souvent que les domaines en dehors du STIM ne devraient recevoir que peu ou pas de support ou d’intérêt. De plus, ces partisans montrent souvent une forte croyance athée, et portent souvent des jugements négatifs à l’encontre des membres de religions organisées. Les origines et la situation géographique des instances de SCP-3380-A ne semblent pas modifier la probabilité d’être affecté, bien qu’une majorité des cas de SCP-3380 se soient produits en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest. Que SCP-3380 soit le résultat d’une autre anomalie reste indéterminé.

Les individus affectés par SCP-3380 deviendront une instance de SCP-3380-A. L’instance commencera à se tailler dans le corps un diagramme ressemblant à un arbre de système de nombres surréels4 en utilisant toutes les méthodes à sa disposition pour ce faire. Au bout de cinq minutes le sujet inscrira $\sqrt{\omega}$ et $\omega^2$ au bas de l’arbre, et cessera la mutilation. Le sujet subira ensuite des changements psychologiques, incluant une obsession des nombres transfinis5 et le logicien austro-américain Kurt Gödel, auquel il est généralement associé des qualités divines en dépit des croyances athées entretenues par les sujets. Davantage de détails figurent dans l’Addendum.3. 46% des instances continueront à tailler des formules et des symboles mathématiques à la suite de l’inscription initiale. Leurs croyances évolueront souvent jusqu’à ressembler à l’expression d’une nature religieuse.

D'après les tests anti-dangers-info passés par SCP-3380-A, aucun danger cognitif, mémétique, ou informatif n’est suspecté être impliqué dans SCP-3380. Toutes les instances ont le contrôle total de leur comportement et de leurs actions et se montrent coopératives lorsqu’il leur est demandé d’expliquer le raisonnement logique derrière leurs actions. L’usage d’amnésiques pour supprimer les effets de SCP-3380 n’est pas efficace. La possibilité de changements neuraux ou psioniques est actuellement à l’étude.

Au jour du 1 Novembre 2017, 91 instances de SCP-3380-A sont confinées.

Addendum.1 – Journal d’interview de SCP-3380-A034 :

Interviewé : SCP-3380-A034, anciennement connu comme Laurence Andry, un professeur de mathématiques de 50 ans.

Intervieweur : Dr Seung Young, Mathématicien Expérimental et membre de l’équipe de confinement de SCP-3380.

<Début du Journal> :

Dr Young : Une séquence de nombres surréels n’a rien de spécial, vous comprenez ? C’est juste une façon comme une autre de représenter des données.

SCP-3380-A034 : N’avez-vous pas lu les preuves ? N’avez-vous pas vu les perfections qui relient chaque formule et orbitent autour des symboles ?

Dr Young : Je les ai lu à de nombreuses reprises avant de rejoindre cette équipe de recherche. Il n’y a pas de texte caché.

SCP-3380-A034 : Et ça fait combien de temps que vous êtes dans les mathématiques ?

Dr Young : Est-ce que c’est important ? Je sais depuis combien de temps vous êtes dans ce domaine, mais moi et les autres avons analysé vos "preuves parfaites". Nous n’avons rien trouvé.

SCP-3380-A034 : Je vous le redemande, depuis comb-

Dr Young : Un de mes collaborateurs plus âgé et qui travaille dans ce domaine depuis plus longtemps a lu ça. Il n’a rien trouvé.

SCP-3380-A034 : Quoi ?

Dr Young : Le Dr Jude Gatsby, vous avez sans doute déjà lu ses articles. Vous l’avez peut-être même déjà rencontré. Il travaille avec nous sur quelques affaires théoriques. Un penseur brillant et un de mes amis les plus intelligents. Après plusieurs jours d’analyses appliquées des preuves que vous nous avez données, il n’a rien trouvé qui explique votre comportement ou ce que vous prétendez.

SCP-3380-A034 : Mais, non, il ne nous aurait jamais menti.

Dr Young : Qui ça ? Le Dr Gatsby ?

SCP-3380-A034 : Elles ne représentent pas des suites infinies d’objets, elles représentent des cris de bataille pour un futur meilleur. Non ? Oui, vous voyez ça colle avec la froideur de l’univers.

Dr Young : Vous vous sentez bien, monsieur ?

(SCP-3380-A034 reste silencieux durant dix secondes. Le tissu cicatriciel de son arbre de nombres surréels commence à saigner. Le Dr Young presse un bouton sous son bureau afin d’alerter l’équipe médicale.)

SCP-3380-A034 : Non, c’est des conneries.

Dr Young : Qu’est-ce qu-

SCP-3380-A034 : (Hurlant) Knuth et Conway6 ont jeté leur chair dans un, euh, un "mathémathon" ensanglanté et ont en ramené un trésor pour les gens comme moi ! Comme moi, putain ! Ils ne l’ont pas mis là pour que tout le monde puisse s’échapper du fini et puissent saisir les infinités comme les anges ou les démons métaphoriques ou toutes les conneries que vous racontez ! Ils l’ont mis là pour nous et nous seuls ! Mon tribut pour mettre là mettre là [sic] leur force mentale est un signe d’intellect solide qu’aucun sac de connaissance mal placée ne mérite ! C’est comme ça que l’on prouve qu’il n’existe aucun sens !

Dr Young : Je-

SCP-3380-A034 : Ils l’ont mis là en nous, rien ne cloche chez nous.

Dr Young : …Pouvez-vous élaborer ? Êtes-vous suffisamment calme pour continuer l’interview ?

SCP-3380-A034 : Je ne me répéterai pas. J’ai suivi leurs instructions jusqu’au dernier chiffre et je l’ai mis là et rien ne cloche chez nous. Je ne m’attends pas à ce qu’une personne de votre âge comprenne, madame.

(Les plaies du sujet commence à produire du pus et semblent inflammées. Le personnel médical entre dans la salle d’interview.)

Conclusion : C’est la première fois que j’observe une instance de SCP-3380-A commencer à douter totalement d’elle-même durant un entretien. S’il n’y avait pas eu de crise de nerf soudaine ou de saignement, j’aurais dit que le débat pourrait "soigner" l’anomalie, mais cette crise de nerf suggère que cela ne fait que renforcer leurs croyances. Ou alors quelque chose l’a empêché de douter de lui-même.

Addendum.2 - Note sur SCP-3380-A057 :

SCP-3380-A057 était Jason Pavolonis, un ingénieur de 25 ans avec une addiction à internet, qui avait notamment posté sur plusieurs forums et subreddits concernant l’athéisme et les droits de l’homme. Cette note a été découverte sur un blog avant qu’il ne soit capturé.

16 janvier, l’année.

La religion est un virus, une maladie qui pollue l’esprit de chaque crétin fini qui ne peut pas comprendre qu’on a besoin de suivre la science. La suivre comme ces connards hystériques suivent leur foi.
J’ai trouvé la cime de l’arbre des nombres et le paradis qui est au-dessus. Bordel je peux pas rester assis.

Epsilon Zéro danse et brûle à la fin de la ligne des nombres. Les musulmans et les chrétiens et les juifs et les hindous et les bouddhistes et les shintoïstes et les baha’is et les autres danseront eux aussi dans cet endroit brûlant. Tout est destiné au néant. C'est fou ce que tout m’excite, j’arrête pas d’hyperventiler. Les femmes n’arrivent pas à la cheville des maths.

Mesdames et messieurs, les transfinis.

Cette note porte la première apparition du terme "Epsilon Zéro"7 mis en relation avec la vénération en SCP-3380.

Addendum.3 – Journal d’Interview de SCP-3380-A077 :

Interviewé : SCP-3380-A077, anciennement connu comme Brian Harmon, un ancien biologiste statistique de 37 ans au chômage.

Interviewer : Dr Mariana Ascariado, Spécialiste en Désordres Psychologiques et membre de l’équipe de confinement de SCP-3380.

<Début du journal> :

Dr Ascariado : Vous aviez le poste de biostatisticien aux, euh, Laboratoires de Biologie Campbell, à Pittsburgh, est-ce bien correct ?

SCP-3380-A077 : Oui, c’est ça. J’ai été viré il y a peu pour des réductions d’effectif. Ils n’avaient pas assez d’argent pour me garder. Pas grave. Je voulais partir. Ils n’étaient pas assez focalisés sur le processus scientifique. Toujours à rusher pour finir avant les dates limites, ce genre de choses. La vraie science demande des années d’expertises et de contrexpertises avant de pouvoir être mise à la disposition des masses inéduquées. Mais je suis sûr qu’un scientifique comme vous sait ce que c’est, hein ?

Dr Ascariado : Ce n’est pas le sujet. Quand avez-vous été exposé pour la première fois à SCP-3380 ?

SCP-3380-A077 : Exposé ? Oh non, non, non, Docteur. Ce n’est pas un genre de maladie dont on se retrouve infecté. C’est juste une extension de ce en quoi toute personne logique et rationnelle croit. Dans cet univers froid et dénué de sens, la seule chose en laquelle vous pouvez vraiment croire sont les maths. Les mathématiques combattent le mensonge à la racine, elles se basent sur tout ce qui est réel et démontrable.

Dr Ascariado : Donc vous avez développé ces croyances de façon tout à fait naturelle ?

SCP-3380-A077 : Oui, tout comme de nombreux autres l’ont fait avant moi. Vous voyez, lorsqu’un système d’axiomes logiques est cohérent, il ne peut pas être complété, et la cohérence des axiomes logiques ne peut pas être prouvée. Vous devez chercher le réconfort en essayant de prouver ça. En essayer d’appliquer tout votre intellect, votre sincérité et votre raison morale à essayer de trouver une preuve. Vous comprenez ? Est-ce que vous comprenez pourquoi c’est important que les enfants apprennent à programmer en Python et en C++ dès qu’ils ont trois ans ? Pour tout le monde, peu importe son âge ou son origine, d’avoir une bonne compréhension de la biologie des cétacés ? Je rêve d’un monde où nous nous détournons des églises et de la haine pour nous tourner vers les microscopes. Loin de Kroenecker et de Wittgenstein. Vers Cantor et la beauté infinie des transfinis. Vers Epsilon Zéro.

Dr Ascariado : Vous vous identifiez comme athée, il me semble.

SCP-3380-A077 : Je crois que la croyance elle-même est une maladie, oui. J’ai beaucoup lu Dawkins. En tant que penseurs logiques, nous devons nous débarrasser immédiatement de ce genre de rituels avant que la maladie mentale ne nous contamine tous.

Dr Ascariado : D’accord, en tant que penseurs logiques, pensons logiquement. Une grande partie de ce que vous venez de dire m’a tout l’air de ressembler horriblement à un genre de doctrine, non ? Ou aux divagations d’une personne assez peu stable, êtes-vous d’accord ?

SCP-3380-A077 : (tousse) C’est évident et logique pour toute personne ayant un cerveau. N’importe quelle personne logique peut voir ce que je vois.

Conclusion : D’après des résultats similaires obtenus avec d’autres instances de SCP-3380, il semble que ces sortes d'illusions soient communes. Je note également une hausse de l’anxiété généralisée et de la dépression lorsque les instances reçoivent une thérapie cherchant à les aider à se sortir de leurs illusions. Assez inhabituellement pour des cas d’extrémisme similaires, ces crises d’anxiété se produisent après exposition, pas avant. En fait, aucun sujet de SCP-3380 n’a montré de symptôme cohérent avec le développement de zèle religieux avant exposition. - Dr Ascariado.

Addendum.4 - Extrait du journal de SCP-3380-A034 :

SCP-3380-A034 a été autorisé à tenir un journal et un outil scripteur non-pointu pour bonne conduite, afin de comprendre l'étendue et la progression de l'infection de 3380. Cette note a été transmise au Dr Ascariado et au Dr Jones, le psychologue du site, le 22 Septembre 2017

La nuit dernière j'ai fait un rêve glorieux. J'ai rêvé d'un homme qui a toujours eu une place très spéciale dans mon cœur, Kurt Gödel, sauf que ce n'était pas un homme, oh c'était un genre de monstre divin, GÖDEL. J'ai toujours admiré son travail mais maintenant il apparaît devant moi et je sens mon cœur chavirer de fierté et de joie à l'idée de porter son travail. Il est apparu comme une fonction quadratique de ma jeunesse, toute coupée réarrangée et pleine de variables suintant de pus par chaque coupure et du sang coulant de la dérivée infectée qui lui servait de bouche. J'avais si peur mais il m'a imposé le silence et sa forme ne m'a plus dégoûtée mais m'a rempli de beauté.

GÖDEL a regardé dans mon âme et j'ai vu ses yeux danser avec Epsilon Zéro qui en jaillissait, et dans son âme dansait un nombre tout aussi grand, qui est f-1(7), et était égal, si vous calculez les infinités l'entourant, à Epsilon Zéro. Le vide autour de nous était d'un noir d'encre et beau comme la nuit.

Il était nu, et je me suis offert à lui. Je pouvais voir son dos, et c'était la branche d'un arbre de nombres surréels. Il m'a dit qu'il nous aimait, et qu'il aimait ce que nous faisions. Je pouvais voir la logique, de A à B, tandis qu'il me la racontait et je voyais que cela était vrai. Il s'est offert à moi et j'ai pénétré en lui. Son pénis n'était pas un pénis mais un TI-84 et je suis tombé à genoux, affaibli à cette vue. J'ai fondu en une factorisation, j'ai sucé les alephs jusqu'à ce que le sperme emplisse ma bouche et coule le long des douces courbes continues du graphique jusqu'à atteindre la limite et ne puisse pas aller plus loin. Les gènes dans le sperme possédaient des instructions divines codées en base-4. Non désolé ce n'était pas divin ce n'était pas divin c'était juste du sperme. Il s'est fondu dans mes pensées et je pouvais voir où le STIM nous conduisait dans le futur immédiat. Le sperme est la vie et nous devons le préserver. Alors que nous dansions j'ai regardé le feu emprisonné dans les sanctuaires de Dedekind à la fin de la ligne des nombres, et Epsilon Zéro se tenait là, dansant et chantant les infinités de f-1 (7) autour de lui. Il m'a murmuré quelque chose à l'oreille, doucement, et j'ai vu ce que je devais faire, ce que nous devons tous faire pour achever ça pour toujours. Nous avons calculé un enfant ensemble.

C'était un rêve merveilleux, j'aurais tué pour pouvoir continuer de dormir et continuer de rêver. Chaque enfant devrait être forcé dès la naissance à se détourner de tout le reste et à trouver le vide noir et l'orgasme hurlant dans les bases d'une liaison covalente.

Après cela, toutes les instances connues de SCP-3380-A confinées ont rapporté des rêves similaires, et ont continué à tenter de s'auto-mutiler pour se graver davantage d'arbre de nombres surréel dans la peau. Lorsqu'interrogées, les instances ont toutes répondu qu'elles "le mettaient là" et on refusé d'élaborer. Cela s'applique à toutes les instances qui étaient estimées avoir cessé de se mutiler. Il est à noter que toutes les instances ont montré une hostilité extrême à l'encontre des membres du personnel féminins, sans rapport avec leurs niveaux de sociabilité précédents.

Addendum.5 - Incident 3380-Bet :

Le 8-Novembre-2017, à 10:21, cinq instances de SCP-3380-A se sont introduites dans le cimetière de Princeton et ont exhumé le corps de Kurt Gödel. D’après les rapports, les instances ont crié des propos confus à l’encontre du cadavre pendant plusieurs minutes tout en lui réclamant des preuves mathématiques qui "résoudraient les hérésies éducationnelles." Suite à cela, les instances ont commencé à graver des arbres de nombres irréels sur le squelette et la pierre tombale, avant d’être interpellées par la police. Les policiers ont décrit les instances comme étant "en larmes" tandis qu’elles étaient emmenées en cellule.

Des traitements amnésiques ont été administrés aux témoins, et des procédures de désinformation sont actuellement en cours sur les réseaux sociaux.

Addendum.6 - SCP-3380-A034 Note :

Le texte suivant a été rédigé par SCP-3380-A034 le 8 Novembre 2017.

Il est revenu me voir la nuit dernière. Le vide était rose et GÖDEL me souriait. Je lui ai hurlé dessus, je lui ai demandé des réponses sur pourquoi il nous avait menti. J’ai crié et je l’ai agrippé et j’ai hurlé et j’ai pleuré. GÖDEL ne m’a pas répondu. GÖDEL m’a souri. J’ai continué à lui demander alors que je griffais et déchirais déchirais déchirais et le fixais dans les yeux. La ligne de nombres brûlait et les ordinaux étaient le crucifix. Ses yeux s’enfonçaient alors que Epsilon Zéro dégoulinait autour de mes pouces. Des coupures de Dedekind segmentaient son essence. Je lui ai demandé une dernière fois et malgré le peu qu’il restait de sa tête il s’est contenté de continuer à me sourire.

J’ai arraché la dernière graine desséchée de mon esprit et j’ai vu une partie de la colonne vertébrale qui n’était pas entamée, infime et enroulée autour de zéro. L’inverse de l’inverse de l’inverse de l’inverse de 7. Le vrai 7. Le 7 qui se barre avec thêta et s’additionne au zéro peu importe ce que vous faites. Le fœtus aurait dû être étranglé mais nous savions qu’il était trop mignon pour ça. C’était une grande forêt d’epsilons (des positifs et des négatifs et des carrés et des racines et des $i$) mais nous savions que le cœur n’était pas aussi gros. Les infinitésimaux et la fin de l’infini ont bloqué mon cœur. Je suis tombé dans sa spirale vers la plus petite des abysses, et j’ai fini en dessous. J’ai regardé en dessous, et ça m’a souri.

Addendum.7 – Mise à jour de SCP-3380 : Les instances de SCP-3380-A ont commencé à graver la lettre grecque theta (ϑ) dans leur corps, généralement par-dessus les omégas qui y étaient précédemment inscrits. Les interrogations à ce propos n’ont donné aucune réponse, bien que les instances semblent avoir articulé silencieusement des syllabes aléatoires en guise de réponse.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License