SCP-337
notation: +3+x
scp337.jpg

Une petite partie de SCP-337.

Objet # : SCP-337

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-337 doit être conservé dans une chambre de confinement en ciment poli renforcé d'acier de 0,5 m d'épaisseur en toutes circonstances. Les murs de la chambre doivent être inspectés toutes les semaines à la recherche de fissures et réparés si nécessaire. L'accès se fait uniquement via deux portes blindées en acier séparées par un sas et disposant d'une tolérance n'excédant pas 100 µm. L'antichambre entre les portes doit être équipée de plusieurs lance-flammes télécommandés à propergol liquide. Les deux chambres doivent être surveillées par des caméras de sécurité sans fil. Tout endommagement ou déplacement des caméras doit être signalé immédiatement. Un système de douche autonome à recyclage d'eau doit être positionné à la toute fin de la chambre de confinement interne. L'approvisionnement en eau du système ainsi que les filtres doivent être changés mensuellement.

Une inspection régulière du personnel assigné à SCP-337 est nécessaire afin de maintenir leurs cheveux et poils à une taille inférieure à 4 cm. Tout membre du personnel entrant dans la chambre de confinement doit être accompagné par deux gardes armés de lance-flammes portatifs. Suite à l'incident 337-A, les Classe-D impliqués dans des expériences se verront administrer un sédatif avant d'entrer dans la chambre, et devront être attachés sur un brancard.

Une fois par semaine, un Classe-D ayant des cheveux mesurant plus de 5 cm se fera couper les cheveux suivant la méthode Solomon. Ces cheveux seront immédiatement envoyés dans la chambre de confinement et permettront à l'objet de se "nourrir". Pendant ce temps, la personne ayant apporté les cheveux devra balayer le sol en utilisant un balai standard et une balayette ; suite à l'incident 337-C, l'usage d'aspirateurs n'est pas autorisé à moins de 15 m du confinement de SCP-337, excepté autorisation spéciale.

Description : SCP-337 est un large conglomérat de cheveux humains pesant approximativement 60 kg, à la dernière mesure. La forme ainsi que les dimensions de l'objet sont très variables. SCP-337 est un objet complètement animé, capable de se déplacer sur une large distance, et peut exercer des forces de plus de 18 kN. Il semble aussi posséder un certain niveau de conscience, bien que les tentatives de communication ont, jusqu'à présent, rencontré un succès limité (voir incident 337-B).

L'objet est capable de manipuler toute chevelure directement connectée à sa masse centrale, avec une précision allant jusqu'au cheveu individuel. La méthode par laquelle SCP-337 agit sur ses composants est à l'étude. L'analyse de filaments attachés à l'objet a montré qu'ils sont identiques à des cheveux humains normalement constitués. Les brins tombant périodiquement de l'objet sont similairement normaux, excepté le fait qu'ils sont dépourvus de pigmentation. Les filaments sont dotés d'une résistance normale, et peuvent être très simplement endommagés par le feu, les armes blanches, ou n'importe quel dégraisseur chimique vendu en magasin.

Bien que SCP-337 n'exhibe pas d'organes sensoriels apparents, il est hautement conscient de son environnement proche et pourrait même posséder des capacités perceptives supérieures à celles des humains. Pour la plupart, ces sens sont tournés vers la détection et l'acquisition de sa principale source de nourriture : les cheveux humains.

Quand un humain avec des cheveux de plus de 5 cm de long se situe à approximativement 30 m de l'entité, SCP-337 entre dans ce que l'on pourrait décrire comme un état de prédateur, tressant rapidement plusieurs vrilles en direction de sa proie. La perception de l'objet ne semble pas gênée par les murs de sa cellule.

L'objet se rapprochera alors à grande vitesse de sa proie, essayant de la rattraper et de l'envelopper. Quand cela arrive, SCP-337 immobilise le sujet en bloquant ses membres avant de commencer à "récolter" tout cheveux et/ou poil suffisamment long. Les cheveux sont retirés sans douleur du derme à la base (racine incluse), et sont immédiatement incorporés en les nouant ou tissant à l'objet. Les saignements, contusions et éruptions sébacées chez les sujets suggèrent que les follicules sont partiellement détachés de la gaine interne avant l'extraction. Il semble parfois que cela accélère la pousse des cheveux, même dans des régions où elle est normalement ralentie ; à ce jour, les chercheur ont échoué à répliquer cet effet artificiellement.

Bien que SCP-337 ait été retrouvé dans un état sale (Voir addendum), il a depuis lors manifesté une préférence pour la propreté. Peu de temps après le confinement initial, l'objet a réussi à s'échapper de sa cellule temporaire à travers un conduit de câblage étroit (2 cm de diamètre). Il a été découvert sur le site plusieurs heures plus tard dans les toilettes pour femmes du quatrième étage, où il a émergé depuis un tuyau de drainage et a consommé les cheveux de deux chercheuses en train de se doucher. Une équipe de sécurité est arrivée peu de temps après et découvrit SCP-337 sous une douche en fonctionnement en train de se laver avec un shampoing laissé par les deux femmes. Une fois que le confinement fut rétabli, SCP-337 fut enfermé avec les produits en sa possession et une réserve de soins pour cheveux. Le taux de perte de cheveux a, depuis, chuté.

Note : SCP-337 peut sembler préférer les "proies vivantes", mais il consommera quand même des cheveux ayant déjà été retiré d'un être humain, tant que le follicule est intact, et que la racine est détachée depuis quelques minutes seulement. Nous avons établi un moyen de réaliser cette extraction de manière effective, sinon sans douleur, comme l'objet le fait. Pour limiter les risques de contamination, le personnel de Classe D devra seulement être exposé à SCP-337 dans le cadre de tests approuvés. Les requêtes du personnel pour être délibérément exposé à SCP-337 pour le nourrir SCP-337 sont préventivement rejetées. –Dr ████

Addendum : SCP-337 a démontré une capacité à grandir bien au-delà de sa masse actuelle par accumulation de cheveux additionnels. Il a été découvert en 19██ dans le système de plomberie d'une maison de retraite à ████████, en Pennsylvanie, après que l'Agent █████ a remarqué une histoire nommée Des "Serpents d'Égouts" Scalpent des Citoyens Seniors dans un journal local. Une équipe a été envoyée pour enquêter sous couverture d'une entreprise de fumigation. Après avoir évacué les résidents dans un autre établissement, les agents ont coupé toute l'eau courante et les égouts du bâtiment, observant les éviers et douches à la recherche d'un signe de l'objet.

Quand une portion de SCP-337 a finalement émergé, elle a tenté de s'agripper au crâne de l'Agent ██████, seulement pour être interceptée par la baïonnette de son arme. La vrille s'est immédiatement rétractée dans l'évier, après quoi l'objet ne s'est pas montré pendant plus de 45 minutes. Le déploiement coordonné de décapant chimique a forcé l'objet à sortir grâce aux tuyaux dans le sous-sol du bâtiment, où plusieurs agents étaient préparés à l'appréhender avec des lance-flammes portatifs. Cependant, les agents n'étaient pas préparés à la taille réelle de l'objet, qui a rapidement rempli l'étage le plus bas du bâtiment. Dans la confusion, une large partie de SCP-337 a été consumée.

L'incendie qui en résulta s'est rapidement propagé à travers le bâtiment. La plupart des personnes présentes dans les étages supérieurs ont été capables de fuir avant que la structure ne s'effondre, mais █ agents n'ont pas pu s'échapper à temps. SCP-337 a fait en sorte d'extirper sa masse restante grâce au système de ventilation, se débarrassant de ses composants enflammés. Quand, finalement, il a été rassemblé dans le parking de l'établissement, il a été estimé à une taille supérieure à ██ m. Les membres survivants de l'équipe d'intervention ont convergé vers l'objet et l'ont encerclé avec succès à l'aide de propergol enflammé avant que des soutiens arrivent. Lorsque SCP-337 fut confiné, il avait perdu plus de 90 % de sa masse originelle.

Le feu et la destruction subséquente de la maison de retraite ont eu officiellement pour cause un câblage défectueux et les dommages furent réglés à l'amiable. Les résidents déplacé furent transférés dans une maison de retraite appartenant à la Fondation, où des amnésiques furent administrés comme cela est requis et [DONNÉES SUPPRIMÉES] sans incident.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License