Document 3333-II
notation: +2+x

Paramètres de Mission : Déterminer les raisons derrière la disparition de D-4f68a, localiser tout objet anormal situé proche de D-4f68a et identifier toute entité anormale à l'intérieur de SCP-3333.

Membres du Personnel : FIM Mod-0 ("Espace Propre Particulier")

Informations Supplémentaires : Tous les membres de la FIM Mod-0 ont été équipés d'appareils d'enregistrement audiovisuels et d'équipements d'exploration standards. Aucun objet spécial supplémentaire n'a été jugé nécessaire. Toutes les batteries et sauvegardes ont été vérifiées trois fois. Le Docteur Williams supervisait depuis le camp de base.

[DÉBUT DE L'ENREGISTREMENT]

Mod-1 : Mod-1, check.

Mod-2 : Mod-2, check.

Mod-3 : Mod-3, check.

Mod-4 : Mod-4, check.

Mod-5 : Mod-5, check.

Mod-1 : Ok, tout le monde. Protocole basique d'approche de tour. Deux devant, un au milieu, deux derrière. Allons-y.

Mod-1 et Mod-5 prennent la tête, Mod-2 et Mod-3 fermant la marche. Aucune anomalie majeure n'a été observée durant les quarante-cinq minutes qui suivent, avec une seule exception : malgré l'ascension précédente de D-4f68a, toutes les trappes ont été fermées.

Mod-1 : Camp de base, je ne sais pas si vous pouvez entendre ça.

Doctor Williams : Mod-1, qu'entendez vous ?

Mod-1 : Le vent s'est levé. Un léger courant descendant provient de chaque porte que nous ouvrons.

Mod-3 : Est-ce normal ? Docteur, qu'en dites-vous ?

Williams : L'intérieur a dû évoluer. Ça aurait pû créer des surpressions, dépendant d'où l'air est déplacé. Il n'y a pas de quoi s'inquiéter.

Mod-3 : Nous vérifierons les pièces sur le chemin. Vous connaissez mieux, Docteur. Dites-nous si quelque chose cloche.

Williams : C'est noté, Mod-3.

Mod-5 ouvre la trappe suivante, approchant du 185ème niveau.

Mod-1 : Mince. Le vent devient un peu plus chaud. Vous sentez ça vous autres ?

Mod-2 : Un peu ici-bas. Comme quand quelqu'un laisse le chauffage en route.

Mod-5 : Vous sentez ça ?

Mod-1 : Des cheveux qui brûlent.

Mod-5 : C'est certainement réjouissant.

Mod-3 : Docteur, qu'en dites-vous ?

Williams : Tout est dans les paramètres. Continuez s'il vous plaît.

Mod-1 : Allons-y.

Après plusieurs heures d'ascension, Mod-4 et Mod-2 rencontrent la pièce où D-4f68a a tenté de sortir de SCP-3333. Le mobilier est toujours en désordre. La porte est grande ouverte, mais le vent y soufflant semble être tombé.

Mod-2 s'approche prudemment de la porte ouverte. Il enlève un de ses gants et sort sa main à l'extérieur.

Mod-2 : Ça souffle toujours. Juste une peu. C'est encore un peu chaud.

Williams : La pression a dû s'égaliser. Cet endroit semble être aussi bien qu'un autre.

Mod-1 : Ça marche, doc.

Les membres de Mod-0 se préparent et tentent de monter une expédition à l'extérieur de SCP-3333. Mod-2 est attaché à une corde et sort de SCP-3333. Il n'y a aucun vent fort, ainsi Mod-2 est facilement capable d'atteindre le bas.

Mod-2 : Il n'y a rien ici.

Mod-1 : Allons-y. Je vous rejoins dans une minute. Vous autres, restez ici pour surveiller.

Mod-3 : Roger.

Mod-4 : Roger.

Mod-5 : Roger.

Mod-1 et Mod-2 descendent le long de la tour d'observation. La hauteur estimée est de 80 m. Comme attendu, le sol est uniquement composé de terre avec quelques rochers apparents ; Mod-2 pose un pied au sol et ramasse un peu de terre dans une fiole à échantillons. Ils avancent vers le sud-ouest pendant approximativement deux cents mètres, Mod-2 s'arrêtant pour collecter des échantillons tous les 20 mètres.

Mod-2 : Rien que des cailloux et de la terre.

Mod-1 : Rentrons.

Un léger tambourinement est entendu au travers des microphones de Mod-3, Mod-4 et Mod-5. Mob-3 sursaute. Il semble que le son provient directement d'au-dessus de lui.

Mod-3 : Docteur, au rapport !

Mod-4 : Levez la tête. Ça vient de la trappe.

Mod-1 : Mod-3, que se passe-t-il ?

Les tambourinements s'arrêtent, puis reprennent—plus fort maintenant et avec un rythme régulier : long-court-court.

Mod-4 : On dirait que quelque chose souffle dessus.

Williams : C'est nouveau. Gardez un œil à là-dessus.

Mod-1 : Nous sommes sur le retour.

Mod-5 : [grésillements]

Toutes les caméras émettant depuis l'intérieur de la tour d'observation se coupent simultanément. On entend le son d'une trappe s'ouvrant. Au travers des microphones, Mod-3 et Mod-5 crient tous les deux.

Mod-1 se déplace rapidement, tirant Mod-2 derrière un petit rocher.

Mod-2 : Qu'est-ce que c'était que ça ?

Mod-1 : Restez à terre. Mod-3, que se passe-t-il ?

Mod-5 : [grésillements] vent trop chaud ! C'est trop chaud !

Mod-3 : [Hurlements]

Mod-1 : Mod-4 ? Mod-5 ? Veuillez répondre.

Mod-4 : C'est plein de cendre et de fumée. Je ne vois rien. Nous faisons demi-tour.

Williams : Mod-1, restez là où vous êtes !

Mod-1 : Veuillez répondre, Mod-3.

Mod-5 : C'est trop chaud ! [grésillements]

Mod-1 jette un coup d'œil par dessus le rocher. Le camp de base agrandit l'image au niveau des fenêtres de la tour d'observation. Il n'apparaît rien d'anormal — mais la résolution de la caméra est toujours trop basse et le camp de base ne peut pas confirmer si Mod-3, Mod-4 et Mod-5 sont toujours à l'intérieur.

Williams : N'entrez pas dans la tour, Mod-1. Vous m'entendez ?

Mod-1 ne répond pas au Docteur Williams. Il fait un signe à Mod-2 et se prépare à sortir de couverture. Mod-2 l'en empêche en le tirant.

Mod-2 : Regardez, monsieur ! Là, à la fenêtre à droite !

Mod-2 pointe vers la tour. Comme il l'a dit, il y a un éclat de réflexion de lumière derrière l'une des fenêtres. Avant que le camp de base puisse zoomer, il disparaît.

Mod-2 : Ils sont toujours là. Ce doit être l'une de leurs jumelles, ou l'extrémité de leurs lunettes.

Mod-1 : Approche lente, restez sur la crête. Mod-3, si vous entendez ceci, attendez où vous êtes. Nous revenons.

Williams : Restez où vous êtes, Mod-1 !

Mod-2 : Doc, vous me recevez ? [S'arrête] Doc ?

Williams : Mod-1 ? Mod-1 !

Le Docteur Williams rappelle à nouveau plusieurs fois à Mod-1 et Mod-2 de rester à distance de la tour d'observation, de ne pas aller les aider. Le reste de Mod-0 ne répond pas non plus à cause de leur panique. À ce moment là, il semble que la communication de l'équipe ait été entièrement compromise.

Mod-1 : Allons-y.

Ils rampent le long de la crête, en approchant du pied de la tour d'observation. Ses marches ont l'air fonctionnelles. Mod-1 prend la tête et les deux opérateurs montent lentement.

Williams : Restez éloignés. Restez éloignés ! Ne montez pas ! Mod-3, si vous êtes là, vous devez faire redescendre votre équipe ! Ne restez pas dans la tour !

Mod-1 atteint le haut de l'échelle. Mod-2 fait de même. Mod-1 prend la poignée de porte. Elle s'ouvre facilement et les deux opérateurs se précipitent à l'intérieur.

Mod-2 : Je les vois !

Mod-1 : Ouvrez !

Bien que le retour caméra montre que les deux opérateurs sont dans la tour d'observation, leurs pas ne sont pas entendus. À la place, on entend des coups contre une porte — comme si Mod-1 et Mod-2 étaient toujours en train d'essayer d'entrer.

Mod-1 : Mod-3, ouvrez !

Mod-2 : Que s'est-il passé ? Pourquoi est-ce que c'est comme ça ?

Depuis le microphone, le vent commence à souffler.

Mod-1 : Les fenêtres ne bougent pas. Mod-3 ? Mod-5 ?

Mod-2 : [Frappant] Laissez-nous entrer !

Sur le retour caméra, Mod-1 et Mod-2 vérifient la pièce. Le sol est parsemé de fourrure orange. Il n'y a pas l'air d'avoir de vent dans la pièce.

La caméra de Mod-2 s'avance. Il y a une forme sous la table au bout de la pièce à la dernière position connue de D-46f8a.

Mod-1 : Ouvrez ! Laissez-nous entrer !

Mod-2 : Oh mon Dieu, il commence à faire chaud !

Mod-1 et Mod-2 frappent furieusement contre la porte maintenant. Le vent s'intensifie. Les deux opérateurs commencent à hurler.

Au même moment, sur le retour caméra, Mod-1 et Mod-2 s'approchent de la table. Ils se déplacent avec un calme inhabituel et leurs caméras ne tremblent pas. Doucement, Mod-1 et Mod-2 se baissent, laissant apparaître la forme sous la table entièrement dans le cadre.

Mod-1 : [Coups de feu] Ouvrez !

Mod-2 : Ça ne marche pas !

La caméra de chacun des deux opérateurs fait la mise au point sur la forme sous la table. Elle tremble légèrement. Elle est couverte d'une fourrure orange, comme un manteau, emmêlée et mélangée avec des taches noires.

Williams : Mod-1 ? Mod-2 ?

Mod-2 : [Hurle]

La forme se tourne. Elle a la tête d'un renard et le corps d'un vieil homme, penchée à quatre pattes. Son torse, ses mains, ainsi que ses pieds semblent avoir été sévèrement brûlés ; certains de ses doigts sont manquants, avec le bout d'un os calciné au pouce.

Le Docteur Williams pousse un léger cri de surprise : elle reconnait le corps comme celui de D-4f68a.

Mod-2 : Pour l'amour de Dieu, faites quelque chose ! Ouvrez la porte !

Mod-1 : Doc, il y a quelque chose—dans les flammes !

Mod-2 : Je le vois aussi ! C'est—c'est une tour ! Non, un château !

Mod-1 : On brûle ! Laissez-nous rentrer ! Laissez-nous rentrer !

La silhouette lève sa main droite et la pose sur le sol. Elle frappe une fois, puis deux. Le retour de la caméra se coupe.

Pendant ce temps, les microphones continuent de transmettre. On entend un grésillement dans le fond, gagnant en intensité avec le vent. Mod-1 et Mod-2 continuent d'hurler jusqu'à en être incohérents.

[FIN DE L'ENREGISTREMENT]

c

Exploration 2, caméra 2, horodatage 09:40:39.

Conclusion : La mission a été abandonnée quand plus aucune communication significative n'a pu être établie avec la FIM Mod-0. Cependant, les microphones de Mod-1 et Mod-2 continuaient de transmettre le son de leurs hurlements durant les 5 heures suivantes. Par mesure préventive, le Docteur Williams a ordonné que la trappe du camp de base soit verrouillée et scellée.

9 heures après que la mission ait été abandonnée, les membres du personnel du camp de base ont entendu des coups frénétiques et des voix venants de l'autre coté de la trappe, suivi d'une suite de coups de feux irréguliers, brisant la serrure de la trappe. Mod-5, suivi du reste de la FIM Mod-0, surgit de l'autre coté. Après que leur identité ait été vérifiée, ils ont reçu des soins par le personnel médical du camp de base puis interrogés.

Bien qu'ils soient visiblement en état de choc, les membres de la FIM Mod-0 ne portent aucune trace de blessure physique. Ils exprimaient de la confusion par rapport aux événement à l'intérieur de SCP-3333 et faisaient preuve de réticence à y retourner. Étant donné les circonstances, ainsi que la possibilité de la présence d'un agent mémétique, un opérateur contre-mémétique spécial a été amené pour une exploration plus poussée, contre les oppositions de la FIM Mod-0.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License