SCP-324
notation: 0+x
SCP324_1.jpg

Un échantillon de SCP-324-1

Objet # : SCP-324

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : Bien que SCP-324 ne nécessite aucune aide extérieure pour se développer, à l'exception d’un entretien basique pour fleurir, l'accès aux productions doit être strictement contrôlé pour éviter le vol ou la cultivation incontrôlée. SCP-324 doit être conservé dans un solarium sécurisé ou toute autre structure agricole similaire disposant d'un volume total équivalant à un minimum de cinq (5) mètres cube de terreau. Le terreau doit être maintenu à un pH constant compris entre 4 et 4,5 et doit contenir un minimum de 12% d'humus (ou autre composé organique similaire) dans la couche de terre arable. Un système de vaporisation ou tout autre système d’arrosage doit être mis en place pour minimiser le nombre de membres du personnel ayant accès à SCP-324.

SCP-324 est actuellement conservé dans la baie 194 du solarium 16 au Site-23 dans les conditions précédemment citées. L'équipe de recherche sur place ayant déjà accès à l’équipement et aux méthodologies de test botaniques spécialisés, et ce via le confinement de SCP-038, le transfert de SCP-324 jusqu’à un autre complexe nécessite une approbation de Niveau 4. Les productions de SCP-324 (désignées SCP-324-1) peuvent être transférées jusqu’à un autre complexe entre les différents membres du personnel de recherche si nécessaire, avec une approbation de Niveau 3. Dans le but de conserver SCP-324 comme seul spécimen mûr durant la période de recherche initiale, les tentatives visant à cultiver davantage de spécimens de SCP-324-1 hors-site sont actuellement suspendues.

Description : SCP-324 est un petit arbuste à feuillage persistant, mesurant actuellement un mètre quarante (1,40 m) et possédant un système de racines complexe qui s’étend approximativement deux mètres cinquante (2,50 m) en dessous du sol. Ses feuilles sont lancéolées, leurs tailles variant entre quatre (4) et six (6) centimètres de largeur. Durant le processus de floraison, SCP-324 produit de petites (14-22 mm) fleurs blanches composées de neuf (9) pétales. Les baies produites par SCP-324 sont désignées SCP-324-1, et apparaissent de couleur blanc-rosâtre avec un diamètre compris entre neuf (9) et quatorze (14) millimètres. Ces baies sont comestibles, et leur goût a été reporté comme étant acide et légèrement sucré.

La floraison de SCP-324 et sa phase de production de baies ne peuvent apparemment démarrer qu’en introduisant un mammifère décédé d’au moins vingt-cinq (25) kg dans le terreau le contenant. Le mammifère doit être à portée des racines de SCP-324, et ne doit pas être décédé plus de 3 jours avant son premier contact avec SCP-324. Si ces conditions sont réunies, la phase de floraison débute dans les seize (16) heures après introduction, avec l'arrivée de fleurs et de SCP-324-1 dans les soixante-quinze (75) heures. Une fois ingéré, chaque échantillon de SCP-324-1 produit une vive expérience sensorielle chez le sujet, reconstituant un souvenir apparemment aléatoire de la vie du mammifère décédé. Les tests ayant été effectués avec des cadavres humains enterrés au contact de SCP-324 rapportent que les sujets ont eu des visions claires, aussi bien orales que visuelles, incluant des emplacements, des conversations ou encore des personnes. Les consommateurs de SCP-324-1 semblent visualiser les souvenirs de l’individu décédé comme si ils étaient les leurs, tout en ayant conscience qu’ils sont le produit d’un autre esprit. Les tests ayant été effectués avec des cadavres d’animaux ont rapporté quant à eux que les sujets ayant consommé SCP-324-1 ont ressenti un flux important de données sensorielles en désordre, dénuées de tout contexte narratif habituellement produit par la pensée humaine. Chaque vision dure entre deux (2) et quatre (4) minutes avant de se dissiper. Si plusieurs échantillons de SCP-324-1 sont ingérés en même temps, les visions expérimentées surviennent les unes après les autres, chacune d’entre elles au cours de ces 2 à 4 minutes.

SCP-324 produit SCP-324-1 pendant environ une semaine, indépendamment du type ou de la masse du mammifère décédé introduit dans le sol. Une fois cette période passée, tous les échantillons de SCP-324-1 flétrissent et deviennent inertes, jusqu’à ce qu’un autre cadavre de mammifère soit inséré à proximité du système de racines. Les êtres vivants incapables d'engendrer des souvenirs ou n’ayant pas de mémoire, tels que le sujet SCP-909, produiront eux aussi des échantillons inertes de SCP-324-1.

Découverte : SCP-324 a été découvert dans un petit cimetière spécialisé dans les funérailles naturelles (sans cercueil ni préservation) dans le comté rural de ██████████, dans le New Hampshire. Le gardien, un dénommé M. Declan █████, aurait transplanté SCP-324 au-dessus des tombes de récents défunts, et aurait invité les membres de la famille de ces derniers à consommer SCP-324-1 en échange d’une contrepartie conséquente. Ce stratagème a été découvert par inadvertance quand l’Agent ████████ assistait à des obsèques dans ce même cimetière pour son ██████ décédé. Suite à la démonstration des effets de SCP-324-1, l’Agent ████████ emmena immédiatement M. █████ (compte-rendu du 4/19/██, placé en classe-D) ainsi que SCP-324 en détention provisoire à la Fondation. M. █████ affirma que l’arbuste était déjà présent sur les terres quand il les a acquises en 19██ et qu’il ne savait rien de plus sur ses origines.

Addendum : Journaux d'expériences 324-42.4 à 324-45.2

Consommateur de SCP-324-1 : Sexe masculin, Classe-D, #67531, 56 ans
Incorporation : Humain, Sexe féminin, 34 ans à sa mort, Décédée 2 jours auparavant
Rapport d’expérience : D-67531 reste serein pendant toute la durée de l’expérience. Décrit un après-midi pique-nique du point de vue d’une petite fille, incluant l’impression d’avoir fait planer un cerf-volant, ainsi que celle de manger des tiges de céleri, du beurre de cacahuète et des raisins secs.

Consommateur de SCP-324-1 : Sexe féminin, Classe-D, #58563, 34 ans
Incorporation : Chimpanzé, Sexe féminin, 44 ans à sa mort, Décédée 3 jours auparavant
Rapport d’expérience : D-67531 semble se battre contre quelqu’un avec rage pendant toute la durée de l’expérience, ses gestes portant à croire qu’elle repousse un agresseur. Raconte avoir eu l’impression d’être attaquée par de multiples assaillants, tout en poussant de nombreux cris aigus.

Consommateur de SCP-324-1 : Sexe masculin, Classe-D, #69965, 22 ans
Incorporation : Humain, Sexe féminin, 93 ans à sa mort, Décédée 2 jours auparavant
Rapport d’expérience : D-69965 se montre peu coopératif, des mesures sont prises. D-69965 est forcé d’ingérer SCP-324-1. Continue de se débattre pendant quarante-trois (43) secondes avant de se calmer brusquement. Les yeux du sujet deviennent vitreux pendant la durée de l’expérience. D-69965 se met à baver légèrement. Raconte avoir regardé fixement par la fenêtre depuis un fauteuil roulant une rue urbaine très fréquentée, l’arrosage automatique extérieur venant éclabousser la vitre de temps en temps.

Consommateur de SCP-324-1 : Sexe féminin, Classe-D, #39395, 42 ans
Incorporation : Dauphin, Mâle, 19 ans à sa mort, Décédé la veille
Rapport d’expérience : D-39395 retient son souffle pendant la durée de l’expérience, puis s’évanouit au bout de quatre-vingt-dix-sept (97) secondes. Réanimée, décrit avoir eu l’impression de nager, et d’avoir ressenti de l’obscurité et de la pression. Affirme se souvenir distinctement avoir "parlé" à un autre individu, mais ne parvient pas à se remémorer le contenu de la conversation.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License