SCP-3232
notation: 0+x

Objet # : SCP-3232

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-3232 doit être conservé dans une cellule isolée en verre renforcé pour observation, située sur le Site-██. Les joints de la cellule doivent être scellés avec de la résine industrielle enduite d'un adhésif liquide. La résine et l'adhésif seront remplacés deux fois par semaine en raison du comportement destructeur de SCP-3232 envers son environnement. Toute brèche de confinement des instances de SCP-3232-1 sera traitée en utilisant des insecticides ménagers courants en fonction des espèces. En raison de la nature de cet objet, les oreillers de quelque nature que ce soit sont interdits à moins de 50 mètres de la zone de test.

Description : SCP-3232 est un vieux coussin en coton (d'un âge estimé entre 15 et 20 ans) recouvert d'arthropodes de diverses espèces (ci-après collectivement désignés SCP-3232-1). SCP-3232-1 semble provenir de l'intérieur de l'oreiller, sortant de la housse par de petits trous dans les coutures. Toutes les tentatives pour examiner l'intérieur de la housse de l'oreiller se sont soldées par un échec. Le tissu semble être résistant à toute autre déchirure ou dommage, et tenter d'insérer une caméra ou tout autre dispositif de sondage résultera au blocage du dispositif par une barrière non identifiable, interrompant ainsi l'exploration. Les espèces trouvées à la surface de SCP-3232 varient considérablement, la plupart étant des espèces communément perçues comme des "parasites domestiques". Des espèces exotiques, rares ou même considérées comme éteintes1 ont également été observées. SCP-3232 n'a actuellement aucune limite observable au volume d'arthropodes qu'il peut produire2.

Les personnes qui se trouvent à une distance de 2 à 5 mètres de SCP-3232 et qui éprouvent une fatigue modérée ne percevront pas les arthropodes sur l'oreiller, et reposeront leur tête sur l'oreiller sans hésitation. Une fois que la tête du sujet entrera en contact avec SCP-3232, le sujet s'endormira en 1 à 5 minutes, et SCP-3232-1 commencera à ramper dans tous les orifices du corps du sujet. Le sujet semblera ne montrer aucun inconfort pendant ce temps et semblera dormir paisiblement. Pendant les 6 à 12 heures de sommeil, SCP-3232-1 s'accouplera et se reproduira à l'intérieur du corps du sujet. Les jeunes grandiront à un rythme anormal et deviendront des adultes à pleine maturité dans le délai imparti. Finalement, ils sortiront du sujet et se rassembleront collectivement pour réoccuper l'oreiller. La population de surface ne semble pas changer, car le surplus d'arthropodes entre dans la taie de l’oreiller. Les sujets qui subissent ce processus ne subissent aucun effet indésirable et ne sont pas physiquement affectés par SCP-3232-1.

Lorsque des arthropodes étrangers sont introduits dans l'oreiller, un pourcentage apparemment aléatoire devient assimilé à l'essaim, tandis que d'autres sont violemment déchirés par d'autres arthropodes qui ramènent les morceaux dans l'oreiller. Les critères d'assimilation sont actuellement inconnus. Lorsqu'ils sont séparés de l'oreiller, les arthropodes ne présentent aucune propriété anormale et sont indiscernables de leurs espèces respectives, bien qu'ils tentent obstinément de retourner dans l'oreiller, en ignorant tous les instincts de préservation de soi.

Addendum-01 : SCP-3232 a démontré avoir un contrôle limité sur SCP-3232-1, et a montré des comportements d'auto-préservation. Il a essayé d'utiliser diverses espèces de fourmis et de criquets pour ronger sa cellule de confinement, et a même parfois produit des fourmis tueuses pour attaquer les chercheurs en cours d'étude. Les procédures de confinement ont été mises à jour en conséquence. Tout nouveau comportement doit être signalé à l'actuel superviseur du projet.

L'objet a également démontré sa capacité à s'adapter à différents environnements. Lorsqu'il est enterré sous terre, diverses espèces de fourmis se manifesteront pour créer un petit système de cavernes. Si elle est submergée sous l'eau, la surface sera peuplée d'arthropodes aquatiques, y compris des espèces de Notonectidae, des Argyronètes et de petites espèces de crabe.

Événement-3232-A : Un autre oreiller a été introduit dans la cellule de confinement de SCP-3232. Après environ 24 secondes d'exposition, un seul insecte, plus précisément un cafard, a quitté l'essaim, a déchiré un trou dans le côté de l'oreiller et y est entré. Il est resté dans l'oreiller pendant 4 heures, jusqu'à ce que les coutures de l'oreiller commencent à se déchirer, laissant de petits espaces pour qu'un nouvel essaim (maintenant désigné SCP-3232-1-B) émerge et occupe la surface de l'oreiller. Des études ont montré que le nouvel oreiller (maintenant désigné SCP-3232-B) possède maintenant les mêmes propriétés anormales que l'original. En raison de la nature reproductive de SCP-3232, le nombre d'instances de SCP-3232 actives en dehors de la Fondation est actuellement inconnu.

Addendum-02 : SCP-3232-1 et SCP-3232-1-B semblent avoir formé une sorte de communauté. Les membres de chaque essaim quittent parfois leur propre oreiller et entrent dans l'autre. Les études quant à l'objectif de ce comportement ne sont pas concluantes, car ils ne semblent pas échanger de biens ou de services de quelque nature que ce soit.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License