SCP-319-FR
notation: +12+x
Bateau.Jpeg

SCP-319-FR lors de sa récupération. Une première ancre avait été accrochée et le tirait vers le bas, sous la surveillance des drones de combat en cas de résistance.

Objet # : SCP-319-FR

Niveau de Menace : Orange

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-319-FR doit être maintenu au sol par quatorze ancres d´une tonne chacune au minimum sur la Zone de Confinement Provisoire et de Recherche 319-FR. La préservation de SCP-319-FR-0 est quant à elle à la charge des passagers.

Tous les passagers doivent être surveillés, et ceux présentant un trop grand danger sont tenus d'être provisoirement confinés dans la Zone, jusqu'à la décision de leur répartition vers les autres sites de confinement. Un matériel de défense standard contre les individus anormaux présents à bord doit être prévu par le Département de la Logistique. Toute découverte d’une nouvelle instance de SCP-319-FR doit être examinée par le Comité d’Éthique avant d’y appliquer des mesures de confinement similaires.

Si SCP-319-FR venait à briser son confinement, une première alerte de niveau 3 doit être lancée et relayée aux FIM spécialisées dans le confinement des différentes instances d’individus anormaux présentes sur SCP-319-FR. Les 14 réservoirs de 300 litres d’azote liquide déverseront leur contenu dans la cale de SCP-319-FR si les altimètres contrôlant les valves indiquent une altitude supérieure à 300 mètres. Le métabolisme de SCP-319-FR-0 sera normalement arrêté et SCP-319-FR redescendra sur la Zone 319-FR, où les forces armées en présence devront se préparer à une riposte possible des passagers. Si ces mesures échouent, le code d'alerte de niveau 3 devra être confirmé pour l'intervention des FIM nécessaires. Le routeur de SCP-319-FR devra être activé et les effectifs de la Zone 319-FR se mettront à la recherche de l’anomalie.

Une rupture du confinement de SCP-319-FR impliquera la cessation des accords définis par le Comité d'Éthique, autorisant ses passagers à rester à bord aux conditions de n'en pas sortir et de se montrer coopératifs avec les directives de la Fondation. Le confinement complet des différentes instances SCP-319-FR-1 à ███ devra être rétabli dans les plus brefs délais et sans distinction, de façon à dissoudre la communauté.

Description : SCP-319-FR est un navire métallique souffrant d'un état de corrosion avancé nommé "La Folie", ressemblant fortement à un chalutier dont la taille est toutefois plus proche de celle d’un cargo. Il semble de conception partiellement anormale en raison de certaines techniques de conception, ainsi qu'à cause de sa robustesse démesurée compte tenu de son état de vétusté. Il mesure 298,3 mètres de long pour un tonnage de 296 413 UMS. Il est parfaitement fonctionnel malgré son aspect, et accueille à son bord près de ███ passagers présentant tous divers attributs anormaux, désignés SCP-319-FR-1 à ███.1. La population de SCP-319-FR comprend notamment des individus hémovores, hybrides, intangibles, métamorphes, victimes d'autres malédictions, ou encore des plieurs de réalité confinés en urgence par la FIM Omega-12 ("Les Talons d’Achille"). Le bâtiment accueille plusieurs infrastructures, notamment des cabines passagers, un réfectoire, des cuisines, une serre et une ménagerie improvisée par les passagers ainsi qu’une piscine et des pièces réservées à divers loisirs.

Champignon.Jpeg

Portion décédée de SCP-319-FR-0 en observation, avec les reste d’un ███████ identifié comme celui d’█████ (voir la retranscription d’interview du 17/██/██).

SCP-319-FR se déplace au-dessus du sol à une hauteur variable, comprise entre 17 et 732 mètres d'altitude, à une vitesse de pointe de 24 km/h. Pour ce faire, la cale de SCP-319-FR est infestée d’une espèce anormale d’Armillaria Solidipes, un champignon parasite désigné SCP-319-FR-02. Celui-ci a comme particularité de disposer d’une conscience lui permettant de contrôler à sa guise le navire, tout en interagissant avec les passagers. Il possède en outre une forte résistance au feu et aux dégâts métalliques tranchants, et présente une faiblesse aux températures polaires qui ralentissent son métabolisme. Les passagers de SCP-319-FR le nourrissent en lui fournissant quotidiennement une bouillie de fruits fermentés, étalée à même le poste de pilotage d’où semble provenir la majorité de son organisme, ce qui tend à supposer que SCP-319-FR-0 s’est développé à partir de cet endroit.

Son rhizomorphe3 s’étend sur tout l'intérieur de la cale du navire et est pourvu de poches de gaz anormal. SCP-319-FR-0 régule et expulse celui-ci par les écoutilles de SCP-319-FR pour adapter l’altitude, la vitesse et la direction du navire. La composition exacte de ce gaz n’a pas pu être analysée. Il possède une densité 7 fois plus faible que celle de l’hydrogène et se dissout au contact de l’air. L’anomalie se déplaçait ainsi sous la canopée de la forêt amazonienne pour se camoufler, où elle a été retrouvée et confinée. Le procédé par lequel SCP-319-FR parvient à traverser les arbres malgré sa taille est incertain (voir interview du 17/██/██). SCP-319-FR-0 est extrêmement pacifique, et optera pour la fuite en cas d’agression en éloignant SCP-319-FR de la source de danger.

La communauté des instances de SCP-319-FR-1 à ███ est majoritairement composée d’individus anormaux ayant subi des maltraitances ou un rejet de leur société d’origine, vivant désormais de manière recluse et auto-suffisante à bord de SCP-319-FR. Ils semblent éprouver de la crainte, du mépris et parfois même de l'hostilité à l'égard de la Fondation et du monde extérieur. La communauté a mis en place une forme de société rudimentaire, basée sur l’acceptation des différences et un respect profond envers SCP-319-FR-0. Les plus anciens dispensent aux enfants une éducation simple qui leur apprend l'importance de la paix au sein de la communauté et de la nature, et les avertit des dangers du monde extérieur. Les morts y sont, au terme d’une longue cérémonie, confiés à SCP-319-FR-0 qui semble tout autant capable de digérer la viande. D’autres cérémonies témoignent de l’existence d’une forme de religion, basée entre autre sur le respect et l'émancipation de l’anormal.

Addendum #319-FR-A : Les rares échanges avec les passagers de SCP-319-FR ont permis de déterminer l’existence d’un individu répondant au nom de "Capitaine Archer". Un ensemble de plans plastifiés montrant des modifications à effectuer sur SCP-319-FR, retrouvés dans l’ancienne salle des machines de l’anomalie, permirent de confirmer l’existence de cet individu et d’émettre l'hypothèse de l’existence d’autres instances de SCP-319-FR. Ce qui suit est l’interview la plus complète en terme de renseignements quant aux origines de l’anomalie.


Addendum #319-FR-B : Remaniement du confinement suite à l’incident du [DONNÉES SUPPRIMÉES] dont l’origine tend vers l’hypothèse selon laquelle la conscience de l’individu connu sous le nom d'Agnès se serait manifestée.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License