SCP-319
notation: 0+x
controlpanel.jpg

Un des six panneaux de commandes de SCP-319

Objet # : SCP-319

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-319 doit être confiné sur le Site-319 dans une chambre à vide hermétiquement scellée de vingt mètres de diamètre. Celle-ci doit être isolée et la température des murs régulée en permanence afin de maintenir un gradient de température parfaitement uniforme. SCP-319 doit reposer sur une plateforme liée à un système stabilisateur, et la position relative du boîtier de chaque instance de SCP-319-1, ainsi que le diamètre et la position de SCP-319-2 doivent être surveillés en permanence par des télémètres laser de haute précision. Chaque variation supérieure à 0,01% de la position de quelque instance que ce soit de SCP-319-1 sur quelque axe que ce soit, ou changement de taille ou de position supérieur à 0,001% de SCP-319-2 est à considérer comme un événement Götterdämmerung potentiel, et présente un risque de survenue d'un scénario ZK-0.
Dans ce cas, le protocole Omega-319 doit être appliqué à l’échelle de la Fondation entière, et ce jusqu'à ce que toutes les instances de SCP-319-1 soient revenues à leur position normale et que SCP-319-2 ait cessé toute croissance ou mouvement.

Les recherches sur SCP-319, SCP-319-1 et SCP-319-2 sont strictement interdites sans une approbation émanant directement du conseil O5.

Description : SCP-319 est un appareil mécanique conçu aux environs de l’année 1894, principalement constitué de 12 anneaux entrelacés formant une sphère de 8 mètres de diamètre, permettant à un mécanisme d'horlogerie activé par des moteurs électriques de faire tourner séparément chaque anneau autour de chaque axe. L'objectif de cet assemblage semble être de permettre le positionnement exact de chacune des 12 instances de SCP-319-1 par rapport aux autres. Le système a été bloqué dans son état actuel depuis sa récupération, et les déplacements des instances de SCP-319-1 enregistrés depuis ont été surtout dus aux mouvements de plaques tectoniques et aux dilatations et contractions thermiques du matériau englobant SCP-319.1

detail1.jpg

Détail du boîtier d'une instance de SCP-319-1

SCP-319-1 désigne les 12 objets minéraux anormaux montés sur SCP-319. Chaque instance de SCP-319-1 est presque entièrement entourée par une coque faite de laiton, de cuivre et de verre, comportant une ouverture de 12mm de diamètre dirigée vers le centre de SCP-319-2. Chaque coque entourant une instance de SCP-319-1 est reliée à un câblage électrique parcouru par un courant alternatif à rapport cyclique très élevé, qui forme un circuit fermé reliant chaque instance. Les mesures indiquent qu'un courant de 50 ampères parcourt ce circuit en permanence, bien que celui-ci ne dispose d'aucune connexion à quelque source d’énergie extérieure que ce soit.

SCP-319-2 désigne une zone de vide de 2,561m de diamètre suspendue à l’intérieur de SCP-319. SCP-319-2 semble avoir un niveau d’énergie plus faible que celui de l'univers. Du fait de l’altération des constantes physiques à l’intérieur de cette bulle, toute forme d’énergie y entrant est annihilée, les structures quantiques étant incompatibles avec cet état. D'après la théorie communément admise, l'existence de SCP-319-2 devrait catalyser l'apparition d'un vide métastable provoquant une expansion de ses limites à la vitesse de la lumière, ce qui résulterait en une chute du niveau d'énergie de l'univers proche jusqu'au sien.2 L'expansion de SCP-319-2 semble être stoppée grâce au positionnement précis de SCP-319-1 autour de lui. Cette théorie est appuyée par le fait que chaque mouvement de SCP-319-1 enregistré depuis sa récupération a été corrélé avec une expansion de SCP-319-2. Au cours des 50 dernières années, les vibrations et les dilatations thermiques ont déplacé SCP-319-1 d'une distance ayant permis à SCP-319-2 de s'agrandir de 0,██ mètres de diamètre. Si cette vitesse reste constante, une rupture de confinement aura lieu dans environ ███ années, du fait que SCP-319-2 arrivera au contact de l'anneau intérieur de SCP-319.

Addendum : Extraits du journal de Sir Bandon Lawhead-Smythe, récupéré en même temps que SCP-319

12 août 1893 : Aujourd'hui j'ai eu la plaisante surprise de recevoir une lettre d'Angleterre. Apparemment, mon concurrent a tenu parole et s'est rendu aux termes de notre accord. Il faut croire que Lord █████████ n'exagérait rien lorsqu'il vantait ses exploits, il y a six mois au club d'exploration. Eh bien on ne dira pas de moi que je suis un menteur, il va donc falloir que je me montre à la hauteur de mes paroles.

15 août 1893 : Les modèles sont époustouflants, pour peu qu'il existe un mot capable de décrire des sculptures aussi déconcertantes. Dix qui correspondent aux deux que j'ai déjà obtenues. Si Lord █████████ a affronté ne serait-ce que la moitié des problèmes que j'ai eus, je lui dois des excuses — de toute manière, il faudra bien les délayer jusqu'à ce que j'en aie fini avec cette expédition.

8 septembre 1893 : Victoire ! Cette longue étude de leurs cultes odieux a porté ses fruits. Comme je le pensais, ces pierres sont bien plus que de simples fétiches pour les adorateurs de ce culte de sauvages. Leurs histoires sur leur origine stellaire et la nature inhabituelle de leurs matériaux m'ont fait comprendre qu'il s'agissait de bien plus. Une part de moi-même trouve presque blasphématoire l'idée qu'une main ancestrale ait jugé bon de défigurer un matériau si unique en lui donnant une forme si grossière.

12 novembre 1893 : La solution était devant mon nez depuis tout ce temps. Les pierres ont un potentiel négatif lorsqu'elles sont éclairées, et positives lorsqu'elles sont plongées dans l'obscurité. Une simple coque de cuivre, attachée à un tube de mercure, peut induire un courant dans la pierre, plus qu'il n'en faut pour l'alimenter elle-même et le mécanisme qui l'entoure.

10 janvier 1894 : Les employés ont tous quitté la caverne. La machine est finie. J'installerai les pièces aujourd'hui. Bientôt, j'irai au delà de tout ce dont quiconque au club d’exploration, même Lord █████████, n'a jamais rêvé.

30 janvier 1894 : Aujourd'hui, j'ai ouvert une porte vers au delà de notre univers ! Mes études d'une douzaine de cultes pervers m'ont permis de déterminer la position exacte de chaque pierre. Les sauvages ont pris ces reliques venues d'un autre monde pour une simple image de leurs dieux, alors que moi, Sir Bandon Lawhead-Smyth, franchirai la porte de leur panthéon pour les saluer en personne. Dès que j'aurai fini d'écrire, j'enfilerai ma combinaison de protection, traverserai les anneaux et entrerai dans le vide au milieu de cet artefact, là où la porte noire m'attend. La prochaine fois que j'écrirai dans ce journal, j'aurai voyagé plus loin que tout le monde sur cette Terre, y compris ce cher Lord █████████.

[Dernier extrait. Fin du Journal.]

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License