SCP-316-FR
notation: +12+x
blank.png
Objet # : SCP-316-FR l3.png Classe : Keter
Classifié Niveau 3 Niveau de Menace : Vert


Procédures de Confinement Spéciales : En raison de sa nature géographique, la zone affectée par SCP-316-FR ne peut être efficacement confinée. Un accord avec le Gouvernement Chinois est en vigueur pour interdire d’accès le lieu sous couvert d’une zone d’essais militaires. Celui-ci doit être renouvelé si le gouvernement en vigueur venait à changer. Il leur est cependant interdit de rentrer dans la zone concernée par l’anomalie, et pour ce faire une collaboration avec l’Institut de l’Anormal a été mise en place. Le Groupe d’Intérêt devra, de part cet accord, fournir des informations sur l’avancée des recherches par le biais d’experts issus de l’Institut travaillant sur le site, et dont les accréditations respectives devront être examinées par le directeur. Un ambassadeur de la République Populaire de Chine est en temps normal sur le Site He-319-CN et est autorisé à circuler librement sur la totalité de celui-ci.

Le Site He-319-CN a été construit dans l’unique but de surveiller SCP-316-FR. Un périmètre de sécurité est établi à 400 mètres autour des limites de la zone affectée par SCP-316-FR, dont la topographie exacte peut être obtenue auprès du Directeur du Site He-319-CN. Ce périmètre doit être délimité par des grillages barbelés de 7 mètres de haut, et un mirador doit être érigé tous les 150 mètres environ sur toute la longueur du périmètre. Une seconde barrière de sécurité ainsi que trois postes sont présents dans le champ d’action de SCP-316-FR, pour l'unique usage de la FIM Tau-88 "Révisionnistes Acharnés". Ceux-ci ont pour objectif principal d’étudier l’anomalie et d’en chercher la source.

Si un individu réussit à passer la sécurité et est entré dans le champ d’action de SCP-316-FR, il doit être appréhendé au plus vite pour être interrogé sur ses intentions. Si celui-ci n’est pas considéré comme suspect, il devra être relâché dans la nature après la prise d’amnésiques de Classe B. Dans le cas contraire, son dossier devra être examiné par le Directeur du Site qui prendra une décision en conséquence.

L’espace aérien doit aussi être surveillé en raison des effets de l’anomalie qui y sont étendus. Tout objet non identifié et/ou non autorisé par le service de surveillance doit être systématiquement abattu. Des dispositifs antiaériens automatiques doivent être disposés à l'intérieur comme à l’extérieur de SCP-316-FR, pour prévenir de ce risque.

Des caméras de surveillance doivent être placées de manière à pouvoir observer la totalité de la zone, leur nombre étant laissé à la discrétion du Site. Le circuit de surveillance doit être opérationnel en toutes circonstances, de même que les caméras, qui doivent être vérifiées tous les trimestres. Il est préférable de faire une vérification avant chaque Événement Nahash-Hakhama. Par ailleurs, une surveillance directe de l’anomalie doit être établie par les membres de la FIM Tau-88 assignés à cette tâche, de sorte à quadriller la zone de la même manière que les caméras. L’entièreté de ce système de surveillance a pour priorité de surveiller le moindre changement dans le cours normal que suivent les événements dans l’anomalie. Chaque membre de la FIM dispose notamment pour cela d’un casque leur permettant d'observer la zone sans les effets de SCP-316-FR grâce à deux caméras et deux écrans situés respectivement sur la face externe et interne de celui-ci.

Les zones 316-FR-1 à 5 doivent être surveillées par tout autant de réseaux différents, pour répartir les tâches dans la FIM et limiter le risque que la surveillance de l’entièreté de l’anomalie cesse à cause d’un problème technique.

Description : SCP-316-FR est un phénomène incompris affectant une zone plus ou moins circulaire d’un diamètre d’environ 17 à 20 kilomètres située exactement en [DONNÉES SUPPRIMÉES] en République populaire de Chine, ainsi que son espace aérien à la manière d’un dôme. Le phénomène consiste en de puissantes hallucinations visuelles, qui transforment la réalité alentour jusqu’à l’observation très claire d’un paysage relativement proche de celui d’une terre féodale du Vèmesiècle av. J.-C. ainsi que de ses habitants. On estime que le phénomène est plus ou moins d’ordre psychique, étant donné qu’il n’est pas observable via un système d’enregistrements et qu’il semble atteindre les animaux, qui sont affectés par l'illusion et qui tiennent compte des éléments projetés par celle-ci. L’illusion s’estompe progressivement dès que l’on s’approche d’une trentaine de mètres des limites de l’anomalie.

La civilisation observable dans SCP-316-FR regroupe toutes les caractéristiques d’une société féodale classique du Vème siècle av. J.C., tout du moins correspondante à la période dite "Période des Printemps et Automnes", si ce n’est qu’elle n’est nullement mentionnée dans les documents de l’époque. Les historiens de la FIM Tau-88 doivent s’efforcer d’en rechercher les traces, sans quoi et jusqu’à nouvel ordre, elle n’existe pas et n’a jamais existé. [DONNÉES SUPPRIMÉES PAR O5-03]. Les événements retranscrits par SCP-316-FR suivent un cours inaltérable qui prend fin à l’apogée d’un Évènement Nahash-Hakhama.

Un Événement Nahash-Hakhama débute tous les ans à peu près à la même période, durant l’hiver. Ceux-ci doivent être recensés pour que l’on puisse déterminer le cycle qu’ils suivent. Un son de corne retentit alors, et une guerre de territoire éclate de manière assez brutale, des assaillants arrivant du Nord-Est de la zone. La bataille dure environ 2 jours jusqu’à la destruction totale du château par une explosion d’origine et de nature inconnue. Toute trace d’activité anormale cesse alors brutalement, et ce durant environ 3 heures et 11 minutes, où le phénomène reprendra progressivement sa consistance durant 23 minutes. Les événements de l’année passée se rejoueront alors à l’identique jusqu’à la prochaine itération d’Événement Nahash-Hakhama.

Toute personne affectée par SCP-316-FR lors d’un Événement Nahash-Hakhama sera prise de nausées jusqu’à faire un malaise, peu importe son emplacement. Elle rapportera s’être sentie mal à l’aise, comme si elle n’avait pas à se trouver à cet endroit.

La zone affectée par SCP-316-FR a été divisée en cinq zones distinctes, possédant chacune leur propre réseau de surveillance. Celle-ci est assurée par les Division Show et Hide de la FIM Tau-88.

Addendum A316FR : Note des coordinateurs Jaël et Ernesto de la FIM Tau-88 à propos des Divisions Show et Hide :

La FIM Tau-88 surveille une anomalie étendue, cyclique et demandant une double surveillance, d'où la nécessité de séparer la FIM en plusieurs groupes.

La Division Show est chargée de la surveillance indirecte de la zone 316-FR physique. Elle s’occupe du système de vidéosurveillance et de l’entretien de la zone pour les missions. Elle compte notamment toutes sortes d'ingénieurs et d’ouvriers, qui s’occupent des infrastructures nécessaires à la Division Hide, comme dans la zone 316-FR-4. Ils sont en outre chargés de l’observation et de la mise en corrélation des données récoltées.

La Division Hide est chargée de l’observation directe de la zone 316-FR projetée. Elle s’occupe de consigner les activités liées à l’anomalie en vision directe et d’effectuer un travail historique sur la civilisation issue du SCP-316-FR. La FIM est principalement composée d’historiens spécialisés et d’anthropologues, ainsi que d’experts en lecture labiale, ces derniers permettant de proposer une retranscription des paroles des personnes projetées par l’anomalie.

[DONNÉES SUPPRIMÉES]

Addendum B316FR : Concernant la zone 316-FR - Notes de Tau-88








Addendum C316FR : Extrait du journal d’observation du Pr Lu Zhang, chef des recherches de la FIM Tau-88, Division ████.

Addendum █316FR :

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License