SCP-315
notation: +3+x
discs.jpg

Deux des disques de SCP-315, côté imprimé et côté données. Glyphes et marques volontairement brouillés.

Objet # : SCP-315

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : L’objet ne requiert pas de dispositifs de stockage particuliers. Cependant, il est actuellement gardé dans une boîte de rangement opaque, éloigné des fortes sources lumineuses et des émissions de chaleur, en supposant que cela ralentira le processus de dégradation naturelle des données stockées sur l’objet.

Description : L’objet consiste en une série de quatre-vingt-quinze (95) disques enregistrables au format DVD standard d’une capacité de 8.5 GO, empilés autour d'un axe de plastique noir.
L’examen du côté imprimé du disque ne révèle le nom d’aucun fabricant. Sur chaque étiquette est imprimé le titre : "PoC 1/1". En-dessous, chaque disque porte un symbole ou un glyphe unique. Chaque symbole est différent.

L'examen du côté réfléchissant montre que chaque disque a déjà été entièrement gravé. Insérer le CD dans un ordinateur ou dans un lecteur DVD révèle qu'il s'agit d'un disque contenant des données vidéos à encodage standard. Lancer la lecture produira deux effets différents, selon que le disque a déjà été visionné ou non.

Si un disque non visionné est lu dans un lecteur DVD, la vidéo commence. La scène montre un salon aménagé proprement avec une chaise en son centre. Un homme caucasien apparemment dans la quarantaine (SCP-315-1) y est assis. SCP-315-1 se montre alors capable de réagir et de converser avec quiconque regarde la vidéo. SCP-315-1 répondra à toute question qui lui sera posée, semble capable de voir l'environnement hors de l'écran, et semble apprécier discuter et débattre avec ses "téléspectateurs".

Si un disque qui a déjà été visionné est lu une nouvelle fois, le disque répétera simplement la vidéo qui avait été visionnée la première fois. SCP-315-1 ne réagira pas aux actions du spectateur, et ne déviera pas du visionnage précédent. Une fois lu, un disque contient toujours la même vidéo, peu importe qui le regarde. Le seul moyen de communiquer avec SCP-315-1 est d'insérer un disque qui n'a jamais été lu. Étant donné qu'il y a 95 disques contenant chacun trois heures de vidéo, il s'ensuit que SCP-315-1 a une durée de vie de 285 heures, ou 11,8 jours, en excluant les vidéos qui ont déjà été visionnées. À noter que SCP-315 ne comporte pas la série complète des disques. On sait que cinq autres CD existent, et que tous les disques manquants ont déjà été visionnés en entier.

SCP-315-1 est au courant de la nature de sa propre existence. Lorsqu'on le lui demande, il est conscient qu'il est affiché sur un écran de télévision ou un moniteur, et peut reconnaître de manière fiable le type, la taille et la couleur de l'appareil où il apparaît. Quand on lui pose sans détour la question de sa nature, cependant, SCP-315-1 ne donne pas de réponse directe, préférant entraîner le spectateur dans une discussion ou un débat. On ignore si SCP-315-1 dissimule des informations sur son origine ou s'il n'en est pas certain lui-même. Il prétend qu'il les dissimule, arguant que tout nous dire "gâcherait le jeu". Il ne montre ni n'admet jamais de lassitude à propos de sa situation ou de sa courte durée de vie.

La mémoire de SCP-315-1 perdure entre les disques. Si un spectateur interagit avec un disque non visionné, puis passe à un autre disque, SCP-315-1 reconnaît le spectateur et fera référence à une conversation précédente. SCP-315-1 a même montré des signes de développement d'une relation d'amitié avec les quelques chercheurs qui ont passé beaucoup de temps à lui parler.


Joint : Document 315-a – Un recueil d'extraits pertinents d'entrevues avec SCP-315-1.
Lecture recommandée pour la familiarisation avec ce sujet.


Addendum 315-01 :
Test de la réaction de SCP-315-1 aux fonctions basiques de lecture vidéo.

Pause : Toute la scène a été figée, y compris SCP-315-1. Lorsqu'il a été relancé, SCP-315-1 a été capable de dire qu'il avait été mis sur pause. Lorsqu'il a été relancé, SPC-315-1 était en capacité de répondre aux questions qui lui avaient été posées alors qu'il était en pause.
Rembobinage : Toute la scène a été rembobinée, y compris SCP-315-1. Lorsqu'il a été relancé, le DVD a montré les réponses de SCP-315-1 à la discussion précédente. SCP-315-1 n'a pas répondu aux questions jusqu'à ce que la vidéo atteigne le point où elle avait été rembobinée. Il a alors repris une conversation normale et a demandé à ne plus être rembobiné.
Avance rapide : Toute la scène a été accélérée, y compris SCP-315-1, qui est resté assis durant toute la durée de l'accélération. SCP-315-1 a repris la conversation immédiatement après, et a demandé à ne plus être accéléré.
Avance lente : SCP-315-1 a été capable de réagir à la conversation durant l'avance lente, mais il était lui-même ralenti. Quand la lecture normale a repris, il remarqua qu'il avait été ralenti, mais a ajouté que ça n'avait provoqué aucune différence perceptible pour lui.

Addendum 315-02 :
Tentative de copier un des DVDs non lus. Tentative infructueuse - le disque contient une sorte de protection contre la copie que personne ne semble capable d'outrepasser. SCP-315-1 s'est montré conscient de cette tentative lors de la consultation suivante, et a parlé de "triche".

Addendum 315-03 :
SCP-315-1 a fait une référence à la possibilité que les disques aient pu être pré-enregistrés. Pour tenter de réfuter cette hypothèse, la lecture d'un disque "hors séquence" a été lancée, i.e., d'un disque du milieu de la pile plutôt que suivant l'ordre du haut en bas utilisé jusqu'ici. Aucun effet apparent – SCP-315-1 fut encore capable de dire l'heure actuelle dans le monde réel, conversa normalement, et complimenta le chercheur pour son astuce.

Addendum 315-04 :
Tentative supplémentaire pour confirmer ou infirmer la théorie du pré-enregistrement. Un pseudo générateur de nombre aléatoire a été utilisé. Le nombre a été affiché devant l'écran de télévision. SCP-315-1 a été capable de lire le nombre. Si la vidéo est pré-enregistrée, l'algorithme utilisé pour la prédiction des événements est invraisemblablement précis. Il semble bien plus probable que cet effet soit dû à quelque phénomène anormal dans les disques eux-mêmes, bien que d'autres suggestions pour essayer de prouver l'une ou l'autre des hypothèses soient encouragées.

Note du Dr █████ ███████ :
Je n'aime pas du tout cette conclusion. Mais dans l'incapacité de copier le disque, je ne vois aucun moyen de prouver l'une ou l'autre des hypothèses. Il y a des choses plus importantes dont se préoccuper à la Fondation, mais celle-ci continue de me trotter dans la tête.

Addendum 315-05 :
Deux lecteurs DVD ont été installés dans des zones séparées. Un DVD sélectionné aléatoirement a été inséré dans chaque lecteur. Les deux disques ont été visionnés simultanément par deux chercheurs séparés. Chaque instance de SCP-315-1 a engagé une conversation différente avec chaque chercheur. Les deux instances se sont également montrées conscientes de l'autre conversation, et furent capables de transmettre un message d'un chercheur à l'autre.

Addendum 315-06 :
Deux lecteurs DVD ont été installés dans la même pièce, visionnés par deux chercheurs assis côte à côte. Les deux instances de SCP-315-1 furent capables de communiquer à la fois avec les chercheurs et l'une avec l'autre, créant une conversation à quatre protagonistes. Lorsqu'on leur demanda s'ils étaient deux entités différentes ou une seule entité contrôlant les deux instances, les instances de SCP-315-1 furent soit incapables, soit réticentes à donner une réponse.

Note du Dr █████ ███████ :
Ça me rend complètement fou. Je me retire de ce projet pour le moment. Pas besoin d'une évaluation psychiatrique, essayer de trouver comment ces saloperies de disques fonctionnent me stresse juste trop.

Addendum 315-07 :
Expérimentation entreprise dans le but de réfuter l'hypothèse selon laquelle les disques ont été fabriqués dans le futur, d'après des enregistrements de conversation du SCP. Un disque non visionné a été inséré dans un lecteur, regardé par le Dr █████ ███████ et enregistré par le chercheur █████ ██████████. Il a été demandé au chercheur de rapporter périodiquement les conversations de manière erronée, enregistrant des questions et réponses inventées, à la fois pour le Dr █████ ███████ et pour SCP-315-1. Tous les enregistrements corrects de la conversation, y compris le disque lui-même, ont par la suite été effacés, et les participants à l'expérience persuadés d'oublier quels passages de l'enregistrement avaient été inventés. Les rapports erronés ont été archivés normalement. Résultat : SCP-315-1 a poursuivi une conversation normale avec le sujet, ne donnant aucune réponse inventée et n'affirmant rien d'inapproprié par rapport à la conversation réelle.

Note du Dr █████ ███████ :
Pas pu m'empêcher de revenir, mais au moins j'ai une bonne raison. Ceci est la preuve que ces disques ne sont pas des conversations scriptées venant du futur, dérivées d'après nos enregistrements. Ce n'est pas une grosse découverte, mais Dieu que je suis content d'avoir enfin prouvé quelque chose.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License