SCP-310
notation: 0+x
Eternal_Flame.jpg

Gros plan sur la flamme de SCP-310 hors de son confinement

Objet # : SCP-310

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : Lorsqu'il n'est pas utilisé dans le cadre de tests, SCP-310 doit être confiné dans une cuve sous vide scellée de 3mx3mx3m composée d'agents ignifugeants. La chambre de recherche contenant la cuve sous vide doit avoir les mêmes propriétés ignifuges et être en permanence saturée en dioxyde de carbone, en azote ou en tout autre agent extincteur en dehors des périodes de tests. Les protocoles standards de la Fondation pour éviter tout accès non autorisé à la zone doivent être maintenus en place.

Aucune substance inflammable ou semi-inflammable n’est autorisée à l’intérieur de la chambre de recherche, excepté de petites quantités dans le cadre des recherches. Une autorisation est requise pour réaliser des tests sur des sujets vivants ou des objets automoteurs. La chambre doit rester fermée durant les tests et le système d’évacuation d’urgence doit rester fonctionnel. Les membres du personnel ont interdiction de porter des vêtements amples dans la chambre. Les cheveux longs doivent être gardés attachés. Le port de combinaisons ignifuges est recommandé.

Mémo #310-AA : Pour la dernière fois, les vêtements amples incluent les cravates ! Indépendamment du code vestimentaire normalement encouragé sur le site, nous voulons éviter tous les cas comme celui du Dr F██████. Aucun accessoire pouvant engendrer un contact accidentel avec SCP-310 ne devrait être porté. - Dr Jon Drake

Tout objet entrant en contact avec SCP-310 doit rester dans la chambre jusqu’à ce qu’il soit entièrement consumé. Tout accessoire ou vêtement entrant en contact avec SCP-310 doit être retiré le plus rapidement possible en évitant tout contact supplémentaire. Tout membre ou extrémité entrant en contact avec SCP-310 doit être amputé immédiatement. Des instruments chirurgicaux incluant des fraises à os doivent être gardés à portée de main dans l’optique de cette éventualité ainsi que des coupes-boulons et des scies électriques au cas où il n'y aurait pas le temps de réaliser une amputation mieux contrôlée. Tout membre du personnel de classe D entrant en contact avec SCP-310 doit être exécuté sur le champ. Si l’exposition d’un membre du personnel de classe D à SCP-310 fait partie du test, il est recommandé que le sujet de test soit préalablement restreint dans ses actions afin de prévenir un contact accidentel.

La chambre de recherche doit rester scellée jusqu’à ce que tous les objets exposés à SCP-310 soient totalement consumés. Par conséquent, il est recommandé de limiter la taille des sujets de test pour éviter les verrouillages prolongés de la chambre de recherche.

Description : SCP-310 est petite bougie blanche de 157 mm, apparemment composée de cire standard. SCP-310 est un cylindre de 33 mm de diamètre avec une extrémité conique, dont sort une mèche de 7 mm. Lorsqu’elle n’est pas plongée dans un environnement sans oxygène, la mèche produit une flamme de 24 mm de haut. Cette flamme peut être éteinte à l’aide de moyens conventionnels : le retrait d’oxygène, l’immersion dans un fluide non-inflammable, l’utilisation d’un courant d’air soudain et intense. Cependant, suite au retrait du facteur inhibiteur, la flamme réapparaîtra instantanément, se comportant comme des "bougies magiques".

Une petite quantité de cire seulement est liquéfiée à la base de la mèche, et n’est pas consumée par la flamme. Même pendant la période la plus longue passée hors de son confinement (██ jours du ██/██/████ au ██/██/████ ayant entraîné les incidents de [DONNÉES SUPPRIMÉES]), aucune diminution n'a été constatée.

À part son interaction avec la flamme de SCP-310, la mèche en elle même n’a rien d’anormal (la mèche retirée de SCP-310 est désignée SCP-310-01 et est considérée comme Sûre). Elle est facile à couper et est aussi malléable que prévu. Elle fond et se consume normalement quand elle est exposée à une flamme normale. Toute mèche retirée de SCP-310 est lentement remplacée par un procédé inconnu. Si la mèche de SCP-310 est coupée, elle grandira depuis la partie sectionnée jusqu’à ce que la taille de 157mm et l’apparence parfaite de l’objet soient restaurées. Lors d’une expérience, SCP-310 a été placé dans une chambre thermique, entraînant la fonte de toute la cire jusqu’à ce qu’il ne reste plus que la mèche. La flamme a continué à brûler malgré l’absence de combustible et à graduellement exsuder de la cire jusqu’à ce que son état original soit restauré.

Burnt_Severed_Hand.jpg

La main sévèrement brûlée d'une des victimes de SCP-310, l'Agent P████. Le contact accidentel initial avec SCP-310 a eu lieu au milieu de l'avant bras gauche, nécessitant une amputation du membre sous le niveau du coude. Après son hospitalisation, l'Agent P████ a été capable de reprendre ses fonctions, bien qu'il ne soit évidemment plus un agent de terrain.

Toute substance inflammable ou semi-inflammable entrant en contact avec SCP-310 commence à brûler d’un feu se propageant lentement. Contrairement à la flamme de SCP-310, cette flamme ne peut être éteinte par aucune autre méthode connue que l’épuisement de sa source de carburant. Des expériences ont montré que le feu continuera à brûler même :

  • Dans le vide
  • Sous l’eau
  • Dans un environnement saturé en azote
  • Sous des courants d’airs intenses
  • Dans un environnement réfrigéré
  • Enveloppé dans un matériau ignifuge

ou en mettant en place n’importe laquelle des associations de facteurs ci-dessus. Seule la combustion totale de toute la partie inflammable du matériau au contact de la flamme permettra l'extinction de celle-ci (tout objet embrasé par SCP-310 est désigné SCP-310-2 et est considéré comme Euclide jusqu’à sa combustion totale, suite à quoi il repasse en classe Sûre). Par conséquent, dans le cas d’une combustion accidentelle, plus particulièrement d'un membre du personnel, séparer la partie enflammée du reste le plus vite possible est la seule solution pour préserver l’objet exposé.

Les instances de SCP-310-2 sont également capables de s’étendre à d’autre objets inflammables ou semi-inflammables, résultant en de nouvelles instances de SCP-310-2. Les conséquences de tels événements dans des réactions en chaînes sont préoccupantes.

Un test a démontré qu’un contact physique avec SCP-310 est similaire à une immolation normale – ce qui est très douloureux et cause de nombreux dommages physiques. Les dégâts sont plus étendus que pour des flammes classiques, probablement à cause de l’incapacité à éteindre les flammes et la propagation particulièrement lente de SCP-310-2. Aucune propriété psychique ou mémétique anormale n’a été observée.

Burnt_Body.jpg

Restes calcinés du sujet de test SCP-310-09 : D-492. Le contact initial avec SCP-310 s'est produit sur son pied droit tandis que D-492 était maîtrisé. Les flammes se sont étendues jusqu'à son torse au bout de 63 minutes, suite à quoi D-492 a délibérément propagé SCP-310-02 du haut de ses cuisses à sa tête à l'aide de sa main droite. Le sujet est mort 17 minutes plus tard. Le sujet a été entièrement consumé par SCP-310 173 minutes après le contact initial.

Les moyens par lesquels les instances de SCP-310-2 sont capables de continuer de brûler malgré tous les efforts entrepris pour les éteindre sont inconnus. On ne sait également pas pourquoi SCP-310 lui-même est aussi simple à éteindre, bien que ce soit temporaire.

Récupération : SCP-310 a été récupéré dans les restes carbonisés de █████-██-█████, un hameau hors de █████ , Royaume-Uni. La nature isolée du site est probablement responsable du confinement de l’incendie correspondant, contre lequel les pompiers se sont battus infructueusement durant 8 heures avant de renoncer à éteindre l’incendie. Lors de l’enquête subséquente, 7 personnes sont mortes, que ce soit par un contact avec SCP-310 ou par un contact avec une victime précédente. L’événement a attiré l’attention de la Fondation et SCP-310 a été récupéré sans incidents, en raison des précautions prises par l’agent T██ basées sur les preuves existantes.

Une investigation plus poussée du site a révélé qu’il était utilisé en tant que [DONNÉES SUPPRIMÉES]. L’implication de cette organisation pourrait expliquer pourquoi SCP-310 se trouvait ici, pourquoi il était utilisé, et comment il a démarré l’incendie ayant mené à sa récupération par la Fondation. Quoiqu’il en soit, la question de l’origine de SCP-310 reste ouverte.

Auteur original : JonnyDJonnyD
Source Originale : The SCP Foundation
Date : 06/12/2008
Lien : SCP-310

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License