SCP-3099
notation: +2+x
blank.png
debbie

SCP-3099, arrêt sur image à 00:58:44.

Objet # : SCP-3099

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-3099 est actuellement contenu dans un petit casier sécurisé sur le Site-78. Le nombre de tests sur des sujets humains est limité à un quota fixé par le Comité d'Éthique (actuellement à 6). Une augmentation du quota de tests doit être réclamé auprès du Bureau de Liaison du Comité d'Éthique du Site-78.

Description : SCP-3099 est un enregistrement VCR1 de l'ancien film pornographique Debbie Se Tape Dallas, récupéré au magasin de vidéos adultes Mister B situé à Amsterdam, en Hollande. Il diffère des copies non-anormales de Debbie Se Tape Dallas par la présence d'une entité désignée en tant que SCP-3099-A.

SCP-3099-A est une forme humanoïde avec un costume blanchâtre ou un costume avec un couvre-chef sphérique. SCP-3099-A apparaîtra à l'écran au milieu du déroulement de la première scène où le premier rapport sexuel a lieu (identifiée après 00:09:52, au début de la scène de sexe groupée dans la douche), rampant en dehors de la grille de ventilation sur la droite du décor. Les acteurs et actrices du film n'ont pas l'air de remarquer l'entrée de SCP-3099-A, et continueront normalement leurs activités. SCP-3099-A se promènera autour et se baissera de temps en temps pour examiner les acteurs et actrices, puis quittera le plateau à la fin de la scène.

SCP-3099-A apparaîtra dans différentes scènes au travers des autres décors du film en arrière plan. Son langage corporel montrera des signes occasionnels d'impatience. De temps en temps, il montrera des signes de curiosité envers les décors de la scène, les prenant et les observant, en prenant toujours le soin de les replacer à leur position exacte après coup.

Pendant la scène de sexe finale de l'enregistrement (identifiée à un point après 01:05:54 du film, quand les acteurs commencent à se déshabiller dans la librairie), SCP-3099-A s’assiéra à l'opposé des personnes participant au rapport sexuel. Il commencera alors à frotter ses mains sur son visage dans un mouvement circulaire. Après 22 rotations complètes de ses mains, son corps convulsera, et restera inerte pendant le reste du film.

Les personnes qui regardent SCP-3099 pour la première fois avec l'intention de l'utiliser pour leur plaisir sexuel vont, à la fin du film, spontanément jouir et entrer dans un état cataleptique. Des hallucinations visuelles, orales et tactiles sont fréquemment rapportées pendant cet état, variant de moyennement désorientant à extrêmement pénible. Les sujets de test affectés présentent les symptômes d'un trouble de stress post-traumatique, quelquefois accompagnés d'une répulsion aiguë au toucher ou à la vision de la couleur blanche. Bien que d'autres effets ont été supposés pouvoir se produire (voir Fichiers Sujets), ils n'ont pas été observés dans des conditions de test.

SCP-3099 a été saisi par l'Agent L. Minh le 01/07/2005 en suivant les renseignements du service de police d'Amsterdam qui enquêtait sur une série d'étranges agressions sexuelles sur des hommes. Un lien avec la boutique Mister B a été établi par l'agent Minh, menant finalement à la découverte de SCP-3099 et sa dernière victime. En tout, un total de 29 individus sont suspectés d'avoir été affectés par SCP-3099. Tous sauf un ont été localisés.

Addendum : Fichiers Sujets (abrégé - pour la liste complète, consultez le Document 3099-C3)

Profil du sujet : Jan-Pieter Rutgers, 27 ans. Développeur de logiciels indépendants. Célibataire.

Date d'exposition : 11/06/2005

Commentaires : Le sujet était réticent à engager la conversation, et refusait tout contact physique. Des signes de récentes petites blessures sur son coude droit, ses genoux, et à l'intérieur de ses cuisses ont été remarquées. Le sujet déclara s'être retrouvé dans une pièce avec de très vives lumières, au milieu de la lecture du film environ, mais ne pouvait plus se rappeler de rien avant sa découverte par des ambulanciers sur le sol de la salle vidéo sept heures plus tard. Le sujet fut contraint à être admis en aide psychologique post-traumatique et est actuellement sous surveillance dans une clinique psychiatrique affiliée à la Fondation.

Profil du sujet : Mathijn Zwiersen, 47 ans. Au chômage. Marié, sans enfant.

Date d'exposition : 16/06/2005

Commentaires : Le sujet s'agitait lorsqu'il était approché par des membres du personnel de la Fondation. Alors qu'il était d'abord réticent, il révéla après un interrogatoire plus poussé que la veste blanche de l'Agent Minh le rendait extrêmement mal à l'aise. Le sujet se détendit et devint plus bavard une fois la veste enlevée. Il déclara s'être endormi dans la boutique vidéo autour des 16h00, mais ne se souvenait de rien après cela. L'Agent Minh remarqua les traces d'une poudre blanche autours des lèvres et sur le bout des doigts du sujet. Le sujet ne pouvait pas expliquer l'origine de cette poudre blanche. La poudre a été récupérée, analysée, et identifiée comme de la poudre de polycarbonate. Les membres du personnel interrogateurs furent incapables d'enregistrer volontairement le sujet pour la surveillance de la Fondation. Il est recommandé aux agents de terrain d'effectuer des observations de routine sous couverture.

Profil du sujet : Ayoub Haddani, 35 ans. Agent de sécurité. Marié, avec trois enfants.

Date d'exposition : 21/06/2005

Commentaires : Le sujet était inconscient et a été hospitalisé au Centre Hospitalier Universitaire de l'Université Libre d’Amsterdam pendant trois jours au moment de sa découverte. Les rapports médicaux indiquent de sévères blessures de pénétration au travers de son œil gauche par un objet contondant mesurant environ 4 cm de large et 10 cm de long, une légère septicémie, ainsi que des ecchymoses et des écorchures aux coudes, genoux et à l'intérieur des cuisses. La femme du sujet était réticente à offrir de plus amples explications sur les récents déplacements de son mari, en insistant sur le fait qu'elle ne parlerait qu'à un représentant de la loi. Le sujet est décédé deux jours plus tard, le 29/06/2005 suite à un arrêt cardiaque après qu'un amas de 5 cm de large de poudre de polycarbonate blanc et de fluide séminal ait été inséré de force dans le sujet par son cathéter veineux central. Les caméras de sécurité n'ont pas pu capturer d'image de l'attaquant, celles-ci étant cassées et non-fonctionnelles.

Profil du sujet : Gregor Saxer, 44 ans. Barman. Célibataire.

Date d'exposition : 30/06/2005

Commentaires : Le sujet a été trouvé inconscient sur le sol de la boutique vidéo B1 par les autorités locales. Le sujet montrait des blessures similaires à celles des autres sujets exposés, ainsi qu'une grande sudation et une température corporelle élevée. Pendant le diagnostic, une sphère de 10 cm de diamètre a été trouvée incrustée dans son bas-ventre. Le sujet a été immédiatement transporté au Site-78 pour un traitement médical et une mise sous surveillance. Voir le Rapport d'Incident #3099/30062005/02.

Addendum : Rapport d'Incident #3099/30062005/02

Deux heures après sa découverte, le sujet Gregor Saxer commença à subir des séries de spasmes musculaires abdominaux. La procédure visant à retirer la sphère logée dans son abdomen a été suspendue.

Cinq minutes plus tard, une masse circulaire se développa l'intérieur du bas-ventre du sujet, suivi d'un déchirement de sa peau et de l'émergence d'une grande masse constituée d'un matériau blanc ressemblant à la tête de SCP-3099-A lui sortant de l'intérieur. De larges tubes du même matériau blanc ont ensuite émergé des blessures, s'étendant pour former les parties restantes d'un corps humain. Cela a causé un sévère trauma au sujet, séparant son torse de son bas-ventre. Le sujet est décédé rapidement suite à cet événement.

Après avoir vu la dépouille du sujet, l'entité semblait être fortement paniquée, s'agenouillant et frottant les parties séparées du corps du sujet sur son visage. Il a ensuite commencé à faire grandir un tube de matériau blanc depuis le centre de son torse et l’enfoncer de façon répétée dans le torse sectionné du sujet. À cet instant, le Dr Manuel dégaina son pistolet dissimulé et tira six coups dans la tête de l'entité. Après avoir été blessée, l'entité arrêta tout mouvement et tomba mollement. Les membres du personnel présents rapportèrent avoir entendu un son similaire à un mélange entre un sanglot humain et un ballon qui se dégonfle.

En suivant les protocoles standards, une autopsie de l'entité a été réalisée. Il a été trouvé que le corps ne possédait pas de musculature ou de structure squelettique, n'étant composé que de silicone. L'intérieur était constitué d'une série de poches spongieuses remplies d'un mélange de fluide séminal, de fluide lacrymal et de poudre de polycarbonate. Il est supposé que l'entité était capable de se déplacer en étendant et en contractant les poches remplies de fluide dans son corps de manière similaire à une araignée.

Contre toute attente, SCP-3099-A continue d'apparaître dans les lectures suivantes de SCP-3099. À part six petits bandeaux adhésifs sur sa tête, ainsi qu'une légère mollesse dans ses mouvements, son apparence et son comportement restent inchangés. Les méthodes et motivations de ses manifestations physiques restent inconnues.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License