SCP-307-FR
notation: +19+x
blank.png
Cacatoes.jpg.png

307-β-1 lors de la séance de tests préliminaires.

Objet # : SCP-307-FR

Niveau de Menace : Blanc o

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-307-FR-α est conservé dans un coffre sécurisé standard situé dans le hangar de stockage numéro 3 du site Kybian. Le code de déverrouillage du coffre est accessible pour tous les membres du personnel de niveau 3 sous demande au Professeur Fréry.

Les tests sur SCP-307-FR doivent être effectués dans une salle fermée équipée de plusieurs perchoirs de différentes tailles. Toute apparition d’une nouvelle instance de SCP-307-FR-β doit être recensée dans l’Addendum 307-I.

À la suite d’une demande du département d’Ingénierie et des Services Techniques, l’accès à SCP-307-FR est autorisé aux Spécialistes de confinement de niveau 3 ou supérieur sous autorisation du directeur du site Kybian.

En cas de réapparition de l’instance 307-β-12 où d’une autre instance inhabituelle, le personnel de test doit cesser toute expérimentation ou réparation en cours et prévenir immédiatement le Pr Fréry.

Description : SCP-307-FR-α est une boîte à outils métallique de couleur verte pesant quatre-vingt-treize kilogrammes (93 kg) et mesurant un mètre vingt-cinq (1m25) de haut, soixante-seize centimètres (76 cm) de long et cinquante-huit centimètres (58 cm) de large. L’objet semble usé et ne dispose d’aucune marque ou de numéro de série pouvant permettre d’identifier un quelconque fabriquant à l’exception de l’inscription "Boîte à Outilsiseaux" gravée en rayures sur le dessus de la boîte.

Le tiroir inférieur de la boîte est rouillé et reste, à ce jour, impossible à ouvrir.

Lorsqu’un compartiment de SCP-307-FR-α est ouvert, il en sortira immédiatement au moins une instance de SCP-307-FR-β. Toutes les instances sont des oiseaux de races et de tailles variées possédant chacun une anomalie anatomique différente, chacune des instances ayant une partie spécifique de son corps remplacée par un outil. Les chercheurs ignorent si chaque instance est unique ou si chaque anomalie anatomique est propre à une race aviaire particulière, cependant, jamais deux instances identiques n’ont été observées simultanément. En dépit du poids et du déséquilibre qui devrait être causé par la présence de ces outils, les instances de SCP-307-FR-β ne semblent jamais éprouver de difficulté lors de leurs déplacements (à l’exception de 307-β-11 et 307-β-13).

La nature des instances sortant de la boîte semble être influencée par la présence d’un objet ou d’un mécanisme nécessitant des réparations, toutes les créatures émergeant de l’objet seront équipées d’un des outils nécessaires pour effectuer les réparations (Voir Addendum 307-II). Si aucun objet endommagé ne se trouve à proximité, une seule instance (jugée aléatoire) sortira de la boîte.
Une fois hors de la boîte, les instances se dirigeront naturellement vers le ou les objets nécessitants des réparations et travailleront jusqu’à ce que leur objectif soit accompli. Leur méthode semble similaire à celle d’un ouvrier humain disposant des mêmes outils, elles effectuent néanmoins leur tâche avec une précision et une vitesse exceptionnelle. Quand plusieurs instances travaillent ensemble sur un même ouvrage, elles se coordonneront de façon à être le plus efficace possible.

En dehors de leurs actes de réparation, les créatures se comporteront toujours comme des espèces domestiquées et ce, sans tenir compte de la race à laquelle elles appartiennent. Si une instance se trouve hors de SCP-307-FR-α sans que des réparations ne soient nécessaires dans son environnement proche, elle flânera durant quelques minutes avant de regagner d’elle-même la boîte. Les instances ne s’éloignent néanmoins jamais de plus d’une douzaine de mètres de SCP-307-FR-α et peuvent devenir agressives si elles y sont forcées (Voir Addendum 307-III).

Celles disposant encore d’un bec accepteront de la nourriture si elle leur est proposée, mais on ignore s’il leur est réellement nécessaire de s’alimenter. Elles restent néanmoins sensibles aux attaques et peuvent être blessées voire tuées si elles sont traitées sans ménagement. De la même façon, leur outil semble s’user au court de leur usage. Si un outil est brisé au cours des réparations, l’instance retournera immédiatement au sein de SCP-307-FR-α et ne réapparaîtra pas de nouveau avant plusieurs jours. À sa prochaine apparition, l’outil sera totalement rénové.

Les tests visant à observer l’intérieur de SCP-307-FR-α se sont montrés peu concluants. En dépit de son poids, la boîte semble toujours vide une fois les entités sorties. Une observation aux rayons X a néanmoins permis d’observer la présence d’au moins un oiseau de grande taille situé dans le tiroir inférieur de la boîte, mais aucune autre information à son sujet n’a pu être récoltée.

Huppe.jpg.png

307-β-9 se nourrissant dans la volière du site-Kybian.

Addendum 307-I : Liste de toutes les instances de SCP-307-FR-β recensées (mise à jour du 24/03/2018)

  • 307-β-1 : Un Cacatoès à huppe jaune (Cacatua galerita) possédant une clé à molette réglable à place du bec. L’entité semble s’exprimer en faisant grincer les parties mobiles de l’outil.
  • 307-β-2 : Un Canard Colvert (Anas platyrhynchos) possédant un rouleau de chatterton sur le ventre. La créature est capable d’appliquer le chatterton en glissant sur la surface.
  • 307-β-3 : Une Grue à cou noir (Grus nigricollis) possédant à la place de son bec une perceuse de huit centimètres (8 cm) de long.
  • 307-β-4 : Une Perruche à collier (Psittacula krameri) avec une queue en tournevis plat. Le tournevis semble posséder un axe de rotation indépendant du reste du corps et peut tourner sur lui-même à grande vitesse. L’entité est également capable de régurgiter des vis de taille et de longueur variable.
  • 307-β-5 : Un Pic à tête rouge (Melanerpes erythrocephalus) avec un clou situé à l’emplacement naturel du bec. Planter ce clou a pour effet d’en faire repousser un identique immédiatement. Ses serres ont également la forme d’arrache-clous.
  • 307-β-6 : Un Balbusard Pêcheur (Pandion haliaetus) portant deux étaux identiques à la place des serres. La pression appliquée par ces étaux semble systématiquement être la force maximale que peut supporter l’objet sans subir de dommages.
  • 307-β-7 : Un Colibri (Trochilidæ) dont la trompe sécrète de la glue extra-forte. Il semblerait cependant que les réserves de glue sécrétées par son organisme ne soient pas illimitées et qu’il lui soit nécessaire de retourner au sein de SCP-307-FR-α durant plusieurs jours avant de pouvoir être de nouveau utile.
  • 307-β-8 : Un Vautour Oricou (Torgos tracheliotus) dont les yeux sont couverts par d’épais verres teintés. Après observation approfondie, il apparaît que son bec abrite un chalumeau dont la flamme peut atteindre une température de 3500°C. À l’instar de l’instance 307-β-5, la créature semble nécessiter une pause de plusieurs jours pour recharger son outil.
  • 307-β-9 : Une Huppe Fasciée (Upupa epops) possédant, à l’emplacement naturel de sa crête, une scie circulaire engoncée dans son crâne. L’instance est capable de faire fonctionner l’outil sans que cela ne lui cause de préjudice, les chercheurs ont néanmoins noté des symptômes d’étourdissement après un usage prolongé.
  • 307-β-10 : Une Pie à bec jaune (Pica nuttalli) dont la queue est remplacée par une pince coupante de petite taille mais de grande amplitude. La pince en question ne ressemble à aucun modèle existant.
  • 307-β-11 : Un Petit Corbeau (Corvus mellori) portant deux clés polycoises qui semblent intégrées à la base de ses ailes. 307-β-11 est la seule instance (avec 307-β-13) pour laquelle la présence des outils semble gêner le déplacement, ceci est probablement dû au placement de ces derniers.
  • [DONNÉES RESTREINTES AUTHENTIFICATION DE NIVEAU 3 REQUISE]
    • 307-β-12 : Un Hibou Grand Duc (Bubo bubo) en apparence normal. L'entité est sorti de SCP-307-FR-α de sa propre initiative alors qu'aucun mécanisme endommagé ne se trouvait à proximité. Le personnel de test alors présent rapporte que l'entité aurait hululé à trois reprises dans leur direction avant de retourner au sein de l'objet. Les trois membres du personnel rapportent qu'ils ont obtenu des connaissances avancées dans les domaines de la mécanique, de l'électronique et de [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Aucune autre tentative d'interagir avec 307-β-12 n'a abouti à ce jour.
  • 307-β-13 : Un Toucan (Ramphastidæ) dont le bec est remplacé par une épaisse masse. À l’instar de 307-β-11, 307-β-13 semble incommodé par la présence de son outil, le poids de la masse faisant toujours pencher son bec vers le sol.
Grue.jpg.png

307-β-3 lors de la séance de tests préliminaires.

Addendum 307-II : Série de tests préliminaires

Test 307-FR-1
Mécanisme(s) présenté(s) : Un four micro-onde (câble d’alimentation déconnecté).
Instance(s) apparue(s) : 307-β-1
Comportement observé : Une fois le tiroir ouvert, l’instance s’est immédiatement précipitée hors du compartiment pour se poser sur sommet de SCP-307-FR-α. Après avoir observé la pièce durant quelques secondes, elle s’est envolée en direction du four micro-onde, a rapproché le câble déconnecté en le saisissant à l’aide de sa clé, a glissé sa tête dans le compartiment d’alimentation et a resserré les boulons. L’appareil est jugé de nouveau fonctionnel. 307-β-1 est venu se poser sur l’épaule du classe-D présent dans la salle de test avant de retourner au sein de SCP-307-FR-α.
Notes du personnel : Je me demandais si elle allait observer un peu plus le micro-onde avant d’agir, mais il semblerait qu’elle ait immédiatement localisé le problème. Il faudrait essayer avec des appareils réellement endommagés. – Dr Zlotsky

Test 307-FR-4
Mécanisme(s) présenté(s) : Un téléviseur à tubes cathodiques (tubes brisés).
Instance(s) apparue(s) : 307-β-4
Comportement observé : Une fois le tiroir ouvert, l’instance s’est envolée en direction du plafond avant de faire quelques tours de la salle. Elle s’est ensuite dirigée vers le téléviseur, a utilisé son tournevis pour démonter le dos de l’appareil et a extrait les tubes brisés. Elle s’est ensuite posée sur le téléviseur, semblant attendre quelque chose. Un set de remplacement lui a été fourni à la demande du Dr Zlotsky et l’instance a effectué les réparations avant de regagner SCP-307-FR-α.
Notes du personnel : Donc il y a plus d’un oiseau là-dedans ? La boîte est un portail ? Où est-ce une manifestation différente d’une seule entité ? Difficile de confirmer quoi que ça soit. Dommage qu’il ne fournisse pas lui-même les pièces de remplacement cependant, ça l’aurait rendu extrêmement utile. – Dr Zlotsky

Test 307-FR-11
Mécanisme(s) présenté(s) : Un pendule (balancier trop long).
Instance(s) apparue(s) : 307-β-6 et 307-β-9
Comportement observé : Les deux entités se sont extirpées simultanément du compartiment et se sont immédiatement dirigées vers le pendule. 307-β-6 a ouvert la porte et maintenu le pendule immobile pendant que 307-β-9 a coupé la partie superflue. Une fois leur ouvrage terminé, 307-β-6 s’est posé au sommet du pendule tandis que 307-β-9 est venu se poser sur la main tendue du classe D en présence. Les deux entités ont regagné la boîte après quelques minutes.
Notes du personnel : Comment est-ce qu’un balbusard pouvait tenir dans un tiroir aussi étroit ? Et comment cette huppe est sensée se mouvoir avec une scie dans la cervelle ? Qui a bidouillé ces machins nom de Dieu ? – Dr Zlotsky

Test 307-FR-26
Mécanisme(s) présenté(s) : Montre (un rouage subtilisé et placé sur une table à proximité)
Instance(s) apparue(s) : 307-β-10
Comportement observé : L’entité a attendu quelques instants avant de prendre son envol, une fois le tiroir ouvert. Elle s’est ensuite dirigée vers la table pour récupérer le rouage avant de réparer la montre en extrayant les mécanismes un à un et en les replaçant correctement.
Notes du personnel : C’est un plaisir d’avoir été affectée à cet objet, ces oiseaux sont fascinants, je ne m’attendais pas à le voir manipuler ainsi de l’horlogerie de petite taille ! – Pr Fréry

Test 307-FR-58
Mécanisme(s) présenté(s) : Un moteur de 50cc, coulé dans du béton.
Instance(s) apparue(s) : 307-β-13
Comportement observé : Après l’ouverture du tiroir, l’instance a eu quelques difficultés à s’extirper de SCP-307-FR-α et à prendre son envol, en raison du poids considérable de la masse lui faisant office de bec. Elle s’est par la suite posée au sommet du bloc de béton et a frappé ce dernier en de nombreux points à intervalles réguliers jusqu’à ce que le moteur soit récupérable. L’entité est immédiatement retournée au sein de la boîte.
Notes du personnel : Absolument remarquable. Malgré nos efforts, il reste difficile de faire apparaître l’instance de notre choix, mais je suis persuadée qu’il nous en reste beaucoup d’autres à découvrir. – Pr Fréry

Addendum 307-III : Retranscription de l’incident 307-FR-A

Personnel présent :
- Pr Fréry (responsable de SCP-307-FR)
- D-5849 (Ancien mécanicien)
- D-0152

Avant-Propos : Le test visait à observer à sortir SCP-307-FR-α de la pièce pendant que les instances travaillaient à la réparation d’un objet et d’observer leur comportement lorsqu’il leur été impossible d’y retourner.

Les instances présentes étaient 307-β-5, 307-β-10 et 307-β-6.

[DÉBUT DE L’ENREGISTREMENT]

Pr Fréry : Comment avancent les réparations ?

D-5849 : Vite… Très vite, ces petits machins sont impressionnants. Pas de pause ni de bidouillage inutile, ils vont directement au problème. Et moi qui croyais que vous n’aviez que des réveils qui rendent sourds et tableaux qui rendent fous en dehors de votre habituelle ménagerie de monstres.

Pr Fréry : Oh, certains objets SCP sont tout sauf des monstres d’ailleurs j-… Hm, enfin, combien de temps avant qu’elles aient terminé ?

D-5849 : À ce rythme, pas plus d’une dizaine de minutes. Si j’avais eu des ouvriers aussi efficaces sous ma tutelle à l’époque, j’aurais pas fini ici.

Pr Fréry : Bien, j’aimerais essayer quelque chose. 0152, pourriez-vous sortir la boîte à outils de la salle ?

D-0152 : Heu ouais ? Je la mets où ?

Pr Fréry : Ça n’a pas d’importance, sortez la juste dans le couloir et fermez la porte derrière vous. J’ai envie de voir si elles chercheront à la localiser où si elles ne s’en préoccuperont pas.

D-0152 : C’est vous l’doc, doc.

Pr Fréry : Professeur en réalité, mais j’apprécie la référence.

D-1052 sort de la pièce avec SCP-307-FR-α et ferme la porte. Le Pr Fréry continue à discuter avec D-5849

D-5849 : Il semblerait qu’elles aient fini professeur, et je dois admettre que c’est du travail de pro. Ce vieux bidule est comme neuf. Le plus dingue c’est ce pivert, d’où est ce qu’il sortait ces clous ?

Pr Fréry : J’ai plusieurs théories à ce sujet, mais rien qu’on ne puisse vérifier sans risquer de blesser les créatures, et j’aimerais vraiment éviter d- Oh, elles semblent chercher la boîte.

D-5849 : Ouais et elles n’ont pas l’air très contentes… Vous êtes sûr qu’on ne risque rien ?

Pr Fréry : Aucun recensement d’agressivité depuis qu’on les détient, je n-AOUCH !

307-β-10 a utilisé ses pinces coupantes pour s’attaquer au pied du Pr Fréry.

D-5849 : Oh merde, professeur ! Vous pissez le sang, il faut sortir d’ici et v-

Pr Fréry : Mer-ATTENTION DERRIERE VOUS, LE PIV-

[FIN DE L’ENREGISTREMENT]

Discours de Clôture : Alerté par les cris, D-0152 qui attendait devant la salle a ouvert la porte ce qui a résulté un brusque retour des trois entités au sein de SCP-307-FR-α. Le pied gauche du Pr Fréry a pu être soigné, l’œil droit de D-5849 en revanche, a été définitivement perdu. Le clou a néanmoins pu être extrait sans causer de dégâts supplémentaires au cervelet.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License