SCP-307
notation: +2+x
carnivorousivy.jpg

SCP-307

Objet # : SCP-307

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-307 doit être conservé dans une jardinière en acier inoxydable placé dans une serre hydroponique équipée d’une lumière et d’un système d’arrosage télécommandés. Les bords de la jardinière doivent être équipés de lames circulaires dont les contrôles, placés en dehors de la chambre de confinement, doivent être constamment surveillés par un membre du personnel.
La serre hydroponique doit être placée dans une chambre de confinement de 5 m x 5 m x 3 m dotée de murs, d’un sol et d’un plafond en acier inoxydable. Aucune fenêtre n’est autorisée dans la cellule : la seule lumière autorisée étant celle fournie par le système de croissance hydroponique. Toutes les observations de SCP-307 sont effectuées par le biais d’une caméra de sécurité. La température de la chambre est fixée à 15°C dans le but de prévenir toute production de graines.

S’il devient nécessaire d’entrer dans la cellule de confinement de SCP-307, l’opération doit être effectuée par des robots commandés à distance. Suite à l’incident 307 (voir Addendum 2), aucun être humain n’est autorisé à pénétrer dans la chambre de confinement.

Si des spécimens de SCP-307 sont découverts en dehors de la chambre de confinement, ils doivent être entièrement brulés sur le champ. Tout membre du personnel qui entrerait en contact avec SCP-307 doit être brulé également.

Description : SCP-307 est une liane rampante similaire au lierre commun Hedera helix répandu en Europe, en dehors de l’absence d’épines verdâtres sur les tiges et de la tendance qu’ont les feuilles à tirer sur le violet. SCP-307 plante ses racines tous les 30,5 centimètres environ (12 in). Les racines peuvent pénétrer dans n’importe quelle matière poreuse mais pas dans le métal. Toute partie de la plante non-connectée à une racine doit être considérée comme morte et peut être analysée en toute sécurité.

SCP-307 est carnivore et semble posséder un certain dégrée d’intelligence (voir Document 307-A). Lorsqu’il est en présence d’un animal à sang chaud (à ce moment désigné comme "la victime"), SCP-307 va entreprendre une accélération de sa croissance en direction de l’animal. Dans la plupart des cas, trois branches poussent en même temps et entament une manœuvre visant les flancs de la victime. Lorsqu’il entre en contact avec la celle-ci, SCP-307 la paralyse avant de liquéfier et de siphonner tous les organes internes, les muscles et le sang. Le mécanisme utilisé reste inconnu bien que les chercheurs l’aient nommé le "lierre araignée".

SCP-307 a été initialement découvert par l’agent "Apocalemur" à ████████ - ████. Celui-ci fut témoin de sa croissance accélérée le long d’un tronc d’arbre dans le but d’atteindre un nid de merles d’Amérique avant de le consommer. SCP-307 s’est montré très résistant face aux tentatives d’empoisonnement incluant l’exposition à tous les herbicides classiques trouvables dans le commerce, à des plantes allélopathiques et au formaldéhyde. En dehors du spécimen conservé pour analyse, tous les plants de SCP-307 ont été brulés bien qu’il soit fort possible que de nombreux plants puissent encore perdurer en dehors du champ de contrôle de la Fondation. SCP-307 est conservé dans l’unique but de mettre au point un agent biologique qui pourrait détruire les spécimens sauvages.

Document #307-A : Rapport d’analyse

Expérience 1 : █/██/████. Plateau de vers de farine.
Résultat : Aucune réaction de la part de SCP-307.

Expérience 2 : █/██/████. Une mygale rose du Chili.
Résultat : Aucune réaction de la part de SCP-307 même lorsque la mygale s’est mise à escalader la plante.

Expérience 3 : █/██/████. Une souris vivante.
Résultat : SCP-307 a immédiatement poussé en direction de la souris. Une des tiges a fondu droit sur la victime tandis que d’autres ont poussé sur les bords et sur le devant, encerclant parfaitement la souris. Au premier contact avec SCP-307, la souris s’est figée pendant 26 secondes avant de tomber morte sur le flanc. Les branches en dehors de la jardinière ont été coupées et ont permit à un membre de classe D de récupérer la souris. Lors de sa récupération, il a été observé un grand dommage causé à la structure anatomique du spécimen en dehors de la peau et des os. La souris a été conservée pour de plus amples analyses.

Lors de la dissection, les chercheurs ont noté une absence totale du sang, des organes internes et des muscles de l’animal. Toute la structure interne a été remplacée par un système de racines trouvant son origine dans le crâne de la souris. Les chercheurs ont trouvé une unique graine à l’emplacement du cerveau. La souris a été brulée à la suite de la dissection.

Expérience 4 : █/██/████. Un pot contenant 130 pucerons. Une camera supplémentaire est introduite dans la cellule de confinement afin d’améliorer les conditions d’observation.
Résultat : Les pucerons ont grimpé sur SCP-307 et ont commencé à s’en nourrir. Aucune réaction visible de la part de la plante n’a pu être observée. Tous les pucerons sont morts dans les cinq (5) minutes suivantes. Une potentielle utilisation en tant qu’insecticide est envisagée.

Addendum 1 :
Notes prises par l’Agent Apocalemur pendant son observation de SCP-307.

…L’énergie nécessaire à une telle rapidité dans le processus de croissance devrait être astronomique. Cependant SCP-307 semble en mesure de pourchasser ses proies en dépit de toute source de lumière disponible où du temps écoulée depuis son dernier repas…

…Le comportement de SCP-307 observée lors de l’Incident 307 suggère la présence d’une sorte de muscle végétal. L’analyse de plusieurs branches n’a révélé aucune structure qui confirme cette théorie…

Addendum 2 : Suite à l’Incident 307, SCP-307 est reclassé en classe Keter. Des ajustements nécessaires ont été ajoutées au protocole de confinement. Voir le Rapport d'Incident 307 pour plus d’informations.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License