SCP-305
notation: 0+x

Objet # : SCP-305

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-305 est actuellement immobile. Le Site-305 a été construit autour de sa position actuelle, un canyon boisé près de [SUPPRIMÉ], et est gardé par au moins sept (7) membres du personnel ayant eu une expérience avec SCP-305 par le passé et étant résistants à ses effets. Un roulement du reste du personnel de la station doit être effectué avec une fréquence hebdomadaire. Les effets de SCP-305 diminuent si les sujets humains y sont exposés sur de longues périodes ; ainsi, un sujet résistant doit y être exposé au moins trois (3) heures quotidiennement.

Les effets de SCP-305 sont grandement augmentés chez les individus ayant un sentiment de culpabilité (particulièrement envers des crimes) ou des instabilités mentales. En conséquence, le Site-305 est gardé uniquement par du personnel non-D, chercheur ou agent, ayant subi des examens psychologiques et judiciaires. Tout personnel commençant à entendre des compliments murmurés doit être transféré immédiatement. Si les symptômes persistent, une lobotomie frontale [DONNÉES SUPPRIMÉES].

La chambre de confinement de SCP-305 proprement dite est construite à base de matériaux standards et est isolée du reste de la station par une "zone tampon" de cinq (5) mètres, afin de protéger le personnel non résistant des pires effets de SCP-305.

Le Site-305 émet un signal "statut normal" constant vers le Site-19. Si le Site-305 est compromis durant une brèche de confinement, ce signal cessera et une escouade de confinement lourdement armée sera immédiatement envoyée sur le site.

Les instances de SCP-305-1 sont extrêmement dangereuses et doivent être éliminées à vue sans aucune tentative de confinement.

Depuis le ██/██/200█, toute tentative de prélever des échantillons de SCP-305 à des fins d’études est strictement interdit (Voir Addendum 305-1).

Description : SCP-305 est une formation rocheuse de taille et de forme approximativement humanoïde. Des enregistrements vidéos de SCP-305 montrent qu’il reste immobile, même lorsqu’il interagit avec des sujets humains.

Quand il est observé par un sujet conscient, SCP-305 apparaît comme étant un humanoïde animé, de sexe indéterminé. Cette manifestation est constituée de roche fissurée similaire à la composition réelle de SCP-305, et même s'il est dépourvu de visage, les sujets rapportent que les fissures présentes sur l’ensemble de la surface de SCP-305 se mettent à ressembler à des lèvres et à des oreilles humaines lorsqu’il bouge.

Les sujets humains qui entament un contact visuel avec cette manifestation commencent à entendre des "murmures" même si aucun matériel d’enregistrement dans la zone ne capte quoi que ce soit. De plus, le phénomène est également observé chez des individus atteints de surdité congénitale. SCP-305 va au départ tenter de gagner la sympathie du sujet en lui murmurant des compliments. Pendant cette phase, le sujet va commencer à ressentir de l’amitié et de la confiance à l’égard de SCP-305. Ces émotions ne semblent pas liées au contenu réel des "compliments", qui va de hors-sujet à absurde et dérangeant. Une courte liste de compliments rapportés est incluse :

  • “Tu as de très belles orbites.”
  • “[DONNÉES SUPPRIMÉES] chacun de tes doigts”
  • “Ton cou semble inhabituellement souple.”

Durant la deuxième phase, le sujet va commencer à entendre un grand nombre de voix émaner de SCP-305. À ce stade, les murmures deviennent réprobateurs, essayant d’insulter le sujet ou de saper son estime de soi, en jouant tout particulièrement sur le sentiment de culpabilité du sujet. Comme les compliments, ces insultes ont peu de sens une fois retranscrites, mais ont un effet psychologique marqué, menant le sujet au suicide avant la phase finale dans 20 % des cas. Si le sujet est éloigné de SCP-305 pendant la phase deux, le sujet commencera à halluciner et pensera que ces insultes émanent de fissures en forme de bouche se formant sur le sol, les murs et le plafond.

Dans la troisième et dernière phase, les voix s’arrêteront soudainement. 2 à 10 heures après la cessation des hallucinations, une manifestation humanoïde de SCP-305 apparaît et tue le sujet. Les causes de décès sont variées mais incluent arrêt cardiaque brutal, spasmes musculaires menant à une rupture de la colonne vertébrale, paralysie du diaphragme et [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Un sujet décédant pour quelque raison que ce soit après le début de la seconde phase [DONNÉES SUPPRIMÉES], suivi par l’émergence d’une instance de SCP-305-1 à partir du cadavre. Les instances de SCP-305-1 sont des humanoïdes légèrement plus petits que SCP-305 lui même. Contrairement à SCP-305, les instances de SCP-305-1 semblent être constitués d’une matière blanche, lisse et dure, et les lèvres et les bouches à leurs surfaces sont extrêmement réalistes. Les instances de SCP-305-1 ont les même capacités que SCP-305, et même s'ils sont initialement créés à une très courte distance (approximativement 2 mètres), cette distance augmente de façon exponentielle avec le temps. Les instances de SCP-305-1 se déplacent à 30 km/h en moyenne et semblent naturellement attirés, suivant une ligne droite, vers la zone densément peuplée la plus proche, probablement dans le but de se propager encore plus. Les instances de SCP-305-1 sont hautement résistantes aux balles et aux armes blanches – les équipes d’élimination doivent être équipées d’explosifs et de calibres lourds.

Chez les sujets ayant atteint la phase deux, la manifestation de SCP-305-1 peut être empêchée uniquement par une ablation de 80% de [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Addendum 305-1 :
Le ██/██/200█, le personnel de la Fondation utilisa un dispositif télécommandé afin de prélever un échantillon de la structure rocheuse de SCP-305. SCP-305 commença à émettre un fort bruit de raclement ainsi qu’un grondement sourd. Les fissures existantes dans la formation rocheuse s’agrandirent et plusieurs nouvelles se formèrent dans la zone de l’échantillon prélevé. SCP-305 bougea ensuite légèrement ses "bras" vers le haut et glissa un pied le long du sol d’environ dix centimètres comme s’il faisait un pas, expulsant des fragments de roche en bougeant, avant de redevenir immobile. À la suite de cet événement, la portée de l’influence psychique de SCP-305 tripla, causant de nombreux [DONNÉES SUPPRIMÉES]. L’échantillon prélevé se révéla être une roche sédimentaire ordinaire, de composition cohérente avec la zone alentour.

Des scans rayons X ultérieurs de la structure en elle-même ont révélé la présence de [DONNÉES SUPPRIMÉES], suggérant que la "formation rocheuse" pourrait en fait être une instance emprisonnée de [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Demande de reclassement en Keter en attente.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License