SCP-3036
notation: 0+x

Objet # : SCP-3036

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-3036 doit être confiné dans une cellule pour humanoïde standard dans l’Aile B du Site-43. SCP-3036 est autorisé à avoir exactement une heure de promenade par jour. Durant cette période, il est autorisé à interagir avec d’autres humanoïdes anormaux de mêmes profils psychologiques.

SCP-3036 n’est pas autorisé à utiliser ses capacités anormales en dehors de sa cellule de confinement ou en dehors des tests et se verra révoquer ses privilèges récréatifs pour trois semaines s’il enfreint cette condition. Ceci a pour but de l’acclimater à son environnement actuel au sein de la Fondation. SCP-3036 doit être examiné régulièrement par les membres du personnel médical du Site-43 pour la sécurité de SCP-3036-A-1 et -2.

Description : SCP-3036 est un humanoïde entièrement fait de chair humaine, de muscles et de divers fluides corporels, mesurant 185 centimètres de haut et pesant 100 kilogrammes. Des motifs à l’encre noirs, blancs et rouges sont tatoués sur le visage de l’objet, ainsi que le long de parties inférieures et supérieures de son corps. SCP-3036 ne montre aucun signe de système nerveux, le rendant incapable de ressentir le toucher. De plus, l’objet ne contient aucune trace de système osseux ou de système reproducteur.

Malgré ceci, SCP-3036 est conscient et tout à fait en mesure de compléter des activités demandant des fonctions cérébrales supérieures et un système homéostatique. SCP-3036 est capable de parler et de lire en anglais. Les membres du personnel interagissant avec SCP-3036 le décrivent comme étant calme et direct dans le cas de conversations individuelles entre lui-même et les psychologues.

SCP-3036 est capable de s’étirer dans des proportions anormales, la plus longue tentative ayant été enregistrée étant de quarante-sept mètres. L’objet ne montre pas d’inconfort lorsqu'il est étiré à ce point. SCP-3036 a déjà été observé s’étirer lui-même dans sa cellule en l’absence d’autres activités récréatives disponibles. Lorsqu'il est endommagé, soit lors d’une performance, soit en étant blessé, SCP-3036 est capable de régénérer les tissus perdus en peu de temps. Selon SCP-3036, il aurait survécu à:

  • Un nombre indéterminé de munitions de calibre 12.
  • Une attaque par un ours d’une espèce non identifiée.
  • Une tronçonneuse plantée dans sa tête.

SCP-3036-A désigne deux entités humanoïdes vivant à l’intérieur de SCP-3036, situées toutes les deux dans la région stomacale du sujet. SCP-3036-A a été chirurgicalement conjoint aux hanches et souffre d’interruption de croissance. Il est supposé que cette interruption de croissance n’est pas naturelle, mais a plutôt été causée par un organisme inconnu. En raison de l’emplacement des instances de SCP-3036-A, il est actuellement impossible de mesurer le poids et la taille exacte des deux instances.

Ces entités, désignées individuellement en tant que SCP-3036-A-1 et SCP-3036-A-2, forment une relation parasitaire avec SCP-3036. Selon les radios de SCP-3036, les bouches de SCP-3036-A-1 et de SCP-3036-A-2 ont été chirurgicalement connectées à un tube à l’intérieur de la gorge de SCP-3036. C’est par ce moyen que les instances SCP-3036-A récupèrent les nutriments nécessaires. SCP-3036 a refusé toute tentative de retirer les instances de SCP-3036-A de son estomac.

Récupération : SCP-3036 a été capturé à la suite d'une tentative de raid sur le GdI-233 ("Le Cirque de l'Inquiétant d'Herman Fuller") en 1999. SCP-3036 avait été laissé derrière pour des raisons inconnues, mais SCP-3036 prétendit que cela était dû à des "esprits échauffés" entre lui-même et certains de ces camarades.1 SCP-3036 a été récupéré sans opposer de résistance.


Rapport d’interview

Interviewer : Dr Henderson
Sujet : SCP-3036

<Début de l’enregistrement>

Dr Henderson : Quel est votre nom ?

SCP-3036 : Je ne me souviens pas de mon ancien nom. Ça fait longtemps que j’y ai pas pensé. J’ai toujours été appelé Stretchy par Fuller et mes collègues depuis que je suis devenu comme ça. Ça n’a pas vraiment d’importance de toute façon.

Dr Henderson : Pourquoi ne pouvez-vous pas vous le rappeler ?

SCP-3036 : Aucune foutue idée. Ça a peut-être un lien avec l’opération.

Dr Henderson : L’opération ?

SCP-3036 : Ouais, l’opération. C’est comme ça qu’ils nous ont créés. Vous transformez pas un gamin de sept ans en clown en une nuit, vous savez.

Dr Henderson : En quoi consiste cette opération ?

SCP-3036 : Oh, vous savez, la même chose que d’habitude. Défoncez le gamin, arrachez tout ce qui faisait de lui un humain à proprement parler, envoyez une centaine de produits chimiques dans son cerveau, un peu de magie pour le remettre sur pied et vous avez un gosse avec plus de bagage émotionnel que vous.

Dr Henderson : Je croyais que le cirque élevait ses clowns.

SCP-3036 : Oh, ils le font. On a juste profité des clowns qui travaillaient là-bas. C’est seulement quand les Labos ont coulé qu’ils ont dû trouver un moyen plus, euh, 'humain' de créer des clowns. On était les dernières générations de finalistes humains.

Dr Henderson : 'On'?

SCP-3036 : Ouais. Vous pensez qu’ils allaient juste en créer un seul comme moi ? Un seul comme nous ?


Dr Henderson : Quel était votre métier au cirque ?

SCP-3036 : Chasseur de clown.

Dr Henderson : Expliquez.

SCP-3036 : Vous voyez, les clowns élevés pouvaient être un peu plus, euh, comment dire, 'rebelles'. Les fugues étaient fréquentes et les plans d’évasion étaient chose courante. Fuller n’aurait pas aimé ça, oh non. Vu qu’on était plus utiles à la foule, Fuller nous a laissé nous amuser avec la nouvelle génération. Et on s’est effectivement bien marrés.

Dr Henderson : Et quel type "d’amusement" avez-vous eu ?

SCP-3036 : Ben, disons juste que vous seriez surpris de savoir à quel point un crâne de clown peut être épais. Honnêtement, on dirait presque du verre brisé.

Dr Henderson : Et depuis combien de temps travailliez-vous comme "chasseur de clown" ?

SCP-3036 : Depuis que la nouvelle génération est arrivée. Je me souviens encore de ma première chasse. Je peux encore me souvenir des sifflements et des plaintes du clown pendant que je le chassais au travers des bois. Mon cœur, ou ce qu’il en restait, battait dans ma poitrine. Je l’ai attrapé à la gorge à plus de cinquante pieds d’écart, écrasant sa nuque. Je pouvais l’entendre d’où j’étais.

Dr Henderson : Et qu’est-ce que vous lui avez fait ?

SCP-3036 : Je lui ai donné une leçon. Après lui avoir brisé la nuque, je l’ai balancé dans un arbre. Le sang rose giclait de son bide. On aurait dit de la glace, si vous louchiez vraiment fort. Il a essayé de crier avec cette effroyable voix chantante avec laquelle il était né. Essayé de crier sur l’air du thème du cirque. Je l’ai traîné jusqu’au chapiteau, le sang-glace dégoulinant de son bide. Si j’avais pas su ce que c’était, j’en aurais probablement bouffé.

Dr Henderson : Mon dieu.

SCP-3036 : Quand je suis revenu dans l’enceinte du cirque, j’ai fait un signe aux autres de la nouvelle génération. Je leur ai montré son corps vide et sifflant que je tenais à dix pieds du sol. Il crachait du sang. Je leur ai montré ce qui arrivait quand vous essayiez de baiser Fuller. Et vous savez ce que Fuller m’a fait ?

Dr Henderson : Qu’est-ce qu’il a fait ?

SCP-3036 : Il m’a serré dans ses bras. Il m’a dit qu’il était le propriétaire de cirque le plus fier d’Amérique. Il était fier. Il était fier de moi. De moi entre tous ! Comme récompense, il m’a laissé les garder plutôt que de les tuer.

Dr Henderson : Qui ça "les" ?

SCP-3036 montre son estomac du doigt.

SCP-3036 : Mes frères.

Dr Henderson : F-Frères?

SCP-3036 : Oui. Vous voyez, ils ont pas survécu à l’opération. Ils allaient être comme moi, mais plutôt que d’être des artistes, ils allaient être des chasseurs de clowns. Cependant, ils ont merdé. Savaient pas ce qu’ils faisaient et, ben, leurs cerveaux se sont mélangés. Je l’ai vu de mes propres yeux. Leurs cerveaux ressemblaient à un tas d’œufs cassés mis dans un bol blanc. Fuller allait les tuer, mais après ce que j’ai fait, il m’a laissé les garder.

Dr Henderson : Quel âge avaient-ils lorsque ça s’est passé ?

SCP-3036 : Je ne me souviens pas. Ils étaient plus jeunes que moi. Probablement moins de 10 ans. Pas que ça ait changé grand-chose. J’aurais pas pu les laisser mourir, même si je l’avais voulu.


Dr Henderson : Pourquoi avez-vous été laissé derrière ?

SCP-3036 : Masky a probablement fait exprès. Ce petit fils de pute m’a toujours détesté.

Dr Henderson : Masky ?

SCP-3036 : Un surnom. Les conneries promotionnelles l’appelaient 'Mr. Masque'. Son truc c’est qu’il pouvait ressembler à tout le monde. Aux chasseurs de clown comme moi et, comme moi, à la dernière génération de clowns humains.

Dr Henderson : Pourquoi pensez-vous qu’il vous détestait ?

SCP-3036 : Meilleur que lui dans, genre, tout. J’aurais foutu sa langue au fond de son cul s’il n’était pas aussi doué à ce point pour sucer la bite à Fuller. Si je revois cette petite merde un jour, je lui arrache les membres un par un, à commencer par sa bi—

Dr Henderson : Merci de ne pas vous égarer.

SCP-3036 : Oh, pardon. Mon esprit a tendance à vagabonder quand je pense à ce genre de truc. Quoi qu’il en soit, c’était un sale clébard. Y voulait que moi et mes frères on disparaisse. Et il a réussi, et je suis foutu.

Dr Henderson : Que voulez-vous dire ?

SCP-3036 : Oh, faites pas genre vous savez pas ce que je veux dire. On sait tous ce qui est arrivé à Dick. C’est ce qui arrive à ceux auxquels Fuller accorde de l’importance. Je suis foutu, et vous aussi probablement. Fuller, il a des yeux et des oreilles partout. Les seuls qui vont pas mourir dans cette pièce c’est les types qui vivent dans mon bide. Vous feriez mieux de signer votre testament, docteur, parce que vous et moi on va reposer six pieds sous terre très bientôt.

<Fin de l’enregistrement>


Addendum-3036.1

Le 25-12-2000, presque un an après le confinement initial de SCP-3036, le Site-43 subit une panne électrique dans l’Aile-B de l’installation.2 Les membres du personnel de sécurité furent déployés dans l’Aile-B de manière à (1.) empêcher toute tentative potentielle de brèche de confinement par des humanoïdes anormaux et (2.) pour enquêter sur l’origine de la panne électrique du Site-43.3 Le générateur de secours de l’Aile fut rapidement mis en service par les membres du personnel du Site-43.

Trois heures après la panne électrique de l’Aile-B, trois individus portant des masques de clowns furent trouvés à proximité de la cellule de confinement de SCP-3036. Les membres du personnel de sécurité furent déployés de manière à faire face à la menace potentielle, mais ils furent éliminés à la suite d'un assaut physique. Les enregistrements de sécurité laissent penser que les individus étaient des humanoïdes Rouges de Niveau III.4

Suite à cette découverte, l’Aile-B fut verrouillée sur ordre du Directeur de Site [CENSURÉ] afin d’éviter plus d’intrusions dans le Site-43 et pour empêcher les individus de s’échapper. Les Site-44 et Site-22 répondirent aux demandes de renforts par l’envoi des Forces d’Interventions Mobiles Beta-22 ("Les Dénonciateurs") et Beta-11 ("La Troupe de Clowns Sains").

Les membres du personnel de sécurité se virent ordonner d’éliminer les trois individus tentant de pénétrer dans la cellule de SCP-3036. Après 30 minutes de combats rapprochés, un individu réussi à entrer dans la cellule de SCP-3036 tandis que les deux autres se battaient contre les forces de la Fondation. L’extrait suivant a été enregistré à l’intérieur de la cellule de SCP-3036.

SCP-3036 : Heh, Fuller a vraiment laissé ses standards baisser ces derniers temps, hehe.

<Conversation étouffée>

SCP-3036 : Je m’attendais à ce genre de comportement venant des autres. Mais toi Masky, tu t’es vraiment laissé aller, n’est-ce pas ?

<Conversation étouffée>

SCP-3036 : Oh, le chien-chien montre les crocs, hein ? M’enfin, je sais que tu vas me tuer. Mais ça ne devrait pas nous empêcher de nous amuser un peu —

<SCP-3036 frappe l’individu inconnu, qui tombe en dehors de la pièce.>

SCP-3036 : — pas vrai ?

D’après les enregistrements vidéo et les témoignages des membres du personnel survivant, SCP-3036 se mit à attaquer l’individu non identifié, ce qui résultat en de nombreuses blessures importantes pour lui ainsi que pour les trois individus. À la suite de 30 minutes de combats supplémentaires et l’arrivée des FIM-Beta-22 et FIM-Beta-11, les trois individus battirent en retraite au travers d’une porte anormale. SCP-3036 se rendit de lui-même aux forces de la Fondation. À la fin de l’altercation, il avait perdu environ 55% de sa masse corporelle, dont ses deux bras.5

Extrait de l’Interview Post-Incident

Interviewer : Dr Henderson
Sujet : SCP-3036

<Début de l’enregistrement >

Dr Henderson : Pourquoi vous êtes-vous laissé capturer par la Fondation ?

SCP-3036 : Vous étiez la seule chose qui me gardait en vie là-bas. Vous pensez que j’aurais pu gérer ces types tout seul ? Ha ! Vous les avez bien niqués. D’habitude, vous les voyez même pas arriver, mais grâce à un mystérieux bienfaiteur, vous avez envoyé ces connards se faire foutre. Je serais mort si vous aviez pas été là.

Un renforcement des mesures de sécurité a été suggéré pour SCP-3036 et les anomalies similaires liées au GdI-233.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License