SCP-3032
notation: +2+x
blank.png

Objet # : SCP-3032

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Les rapports de feux de forêts dont les causes sont inconnues/inhabituelles doivent être constamment suivis, avec une priorité supérieure dans les régions ayant déjà connu des instances de SCP-3032. [Consulter le Document Régions-3032 pour plus d'informations]
Les instances de SCP-3032 identifiées à l'extérieur de leur lieu de confinement doivent être neutralisées via un bombardement aérien par le Poste d’Observation Armé local [Voir le Rapport d'Incident 3032-01]. Une fois qu'une instance de SCP-3032 a été identifiée, elle doit être immédiatement signalée au Site de Confinement Biologique le plus proche proprement équipé pour SCP-3032. Les instances identifiées doivent rester sous surveillance constante ; si celles-ci entrent en phase active, le Site approprié doit déployer des missiles guidés antiaériens afin de neutraliser l'objet avant qu'il n'entre en Phase 7. Si l'objet parvient à entrer en Phase 7, les membres du personnel de la Fondation doit être déployés pour détruire toutes les pommes de pin qui auront été relâchées. Un léger spray d'acide a été la méthode la plus efficace trouvée à ce jour pour une élimination rapide des pommes de pin.

Actuellement, un total de 14 13 instances de SCP-3032 sont contenues dans une serre en plein air de 18 mètres carrés. Chaque spécimen doit être planté dans une parcelle de 2 mètres carrés s'étendant jusqu'à un maximum de 10 mètres de profondeur, afin de minimiser les chances d'un assaut coordonné. Dans le cas où une instance confinée devait entrer en Phase 1, le système de racines doit être inondé, ce qui neutralisera l'état actif et empêchera le spécimen d'entrer en Phase 3. Si le spécimen réussissait à achever la Phase 3, la stratégie de neutralisation comme détaillée ci-dessus devra être employée.

Description : SCP-3032 est la désignation collective d'une souche anormale de Larix laricina1. Les nouvelles instances de SCP-3032 ont un système de racines très complexe et répétitif, ce qui semble donner la priorité à la stabilité plutôt qu'à la collecte de ressources. Les instances possèdent une écorce extrêmement résistante, rendant la plupart des outils et méthodes de tests sur les arbres inefficaces. En raison de ces propriétés, et que les autres propriétés anormales des objets, les instances prennent à peu près 2 fois plus de temps à atteindre leur maturité que leur équivalents non-anormaux.

L'anomalie principale des spécimens de SCP-3032 se manifeste quand les instances sont prêtes à se reproduire, ou sont menacées. Les spécimens, lors de leur entrée en état actif, sont capables de simuler la séquence d'envoi de missiles balistiques conventionnels. Les spécimens semblent viser des cibles aléatoires, sauf lors d'un assaut coordonné [VOIR RAPPORT D'INCIDENT 3032-01]. Pour s’adapter à ces moyens non conventionnels de dispersion, les pommes de pin produites par SCP-3032 ont été notées comme très résistantes à la force physique, aux chaleurs extrêmes, et vont naturellement pointer vers le bas pendant leur chute. Les pommes de pin frapperont le sol à leur vitesse maximale, en pouvant causer d'importants dommages à la zone d'impact. De plus, tenter d'altérer les instances de SCP-3032, ou réussir à pénétrer l'écorce extérieure, va résulter en une entrée en état de "panique" de l'objet, résultant en un rapide vol prématuré. La panique des instances SCP-3032 a l'air d'avoir un taux d'échec de 43%, où le carburant est mal produit et l'objet va soit exploser violemment, soit ne va pas réussir à décoller.

Ci-dessous une liste des phases de vol que les instances de SCP-3032 traversent :

Rapport d'Incident 3032-01 : Le ██/██/19██, moins de 12 heures après la destruction d'un groupe d'instances de SCP-3032, trois autres bosquets identifiés de SCP-3032 proches du groupe neutralisé se sont soudainement activés et semblaient viser activement les silos de missile et le hangar du Site-██, résultant en █ morts et ██ blessés. Il est actuellement supposé que les instances possèdent une sorte de moyen de communication inconnu de courte à moyenne distance entre elles, et utilisent ce système pour calculer les points d'origine des menaces. Système de communication confirmé ; le système de racines semble être capable de communiquer avec les systèmes avoisinants au travers d'un mécanisme inconnu. Les procédures de confinement ont été révisées pour empêcher d'autres assauts coordonnés.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License