SCP-3029
notation: +7+x
blank.png
KIC%208462852.jpg

Photographie de KIC 8462852 en lumière infrarouge et ultraviolette

Objet # : SCP-3029

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : En raison de sa taille et de son éloignement, le confinement complet de SCP-3029 est impossible. Certaines des propriétés de SCP-3029 sont déjà bien connues des médias civils, il serait donc impossible de dissimuler complètement l'anomalie par l'utilisation d'amnésiques et la modification de données scientifiques. Cependant, de telles méthodes peuvent être employées pour convaincre les astronomes que les variations lumineuses observées sont provoquées par le passage de nuages de poussières ou de comètes devant l'étoile.

Description : SCP-3029 est la cause du phénomène affectant KIC 8462852, une étoile de la séquence principale de type F située dans la constellation du Cygne, à environ 1280 a.l. de la Terre. L'étoile subit périodiquement des chutes de luminosité (d'abord considérées comme indicatrices du transit d'une exoplanète, mais le caractère irrégulier des variations a éliminé cette possibilité).

Stellar%20Engine.JPG

Diagramme du système SCP-3029.

SCP-3029 a été identifié comme étant un ensemble de grands objets réfléchissants1, en orbite autour de l'étoile à une distance moyenne de █,██ UA. Leur fonction présumée est celle de capteurs solaires, et le plus grand pourcentage observé de lumière stellaire occultée par ces dispositifs est de 20%.

Le système stellaire semble également se déplacer à une vitesse calculée d'environ 0,1c par rapport à la Terre. L'origine de ce mouvement est un imposant réflecteur incurvé2, s'étendant sur 2 UA environ et orienté perpendiculairement au plan galactique. Ce réflecteur est placé de manière à ce que seul son côté obscur soit visible depuis la Terre, mais n'occulte en aucun cas KIC 8462852. De plus, il est positionné de manière à ce que la pression exercée par les photons annule son attraction vers l'étoile mère, et redirige toute la lumière, les radiations, et les particules émises dans la direction opposée.

Cette émission dirigée produit une légère poussée efficace, conférant au système entier une accélération considérable, qui permettra finalement sa sortie du champ gravitationnel de la Voie Lactée. En supposant une accélération constante jusqu'à la vitesse actuelle, ce "propulseur" serait en fonctionnement depuis plus d'un siècle.

Aucune information n'est détenue ni sur les créateurs de ces mégastructures, ni sur leurs motivations pour un projet de cette ampleur.


Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License