SCP-3008
rating: +12+x

Objet # : SCP-3008

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : La zone commerciale contenant SCP-3008 a été achetée par la Fondation et convertie en une installation désignée Site-██. Toutes les routes menant ou passant par ledit Site-██ ont été redirigées.

L'entrée de SCP-3008 doit être placée sous une surveillance constante et personne ne doit pénétrer à l’intérieur de SCP-3008 en dehors des tests, autorisés par le chercheur senior en charge de SCP-3008.

Les êtres humains sortant de SCP-3008 doivent être placés en détention puis debriefés avant administration d'amnésiques. En fonction de la durée de leur présence à l'intérieur de SCP-3008, l’élaboration d’un scénario de couverture peut être nécessaire avant leur libération.

Toutes les autres entités sortant de SCP-3008 doivent être éliminées.

Description : SCP-3008 est un large magasin ayant appartenu à la marque IKÉA, une chaîne d'ameublement populaire. Une personne pénétrant à l’intérieur de SCP-3008 à travers l'entrée principale puis se déplaçant jusqu'à n'en plus voir les portes se trouvera transportée dans SCP-3008-1. Ce déplacement ne sera généralement pas remarqué par la victime, aucun changement n'ayant lieu de son point de vue ; généralement, les victimes ne réalisent l'existence de l'anomalie qu'au moment où elles tentent de retourner vers l'entrée.

SCP-3008-1 est un espace ressemblant à l'intérieur d'un magasin de meubles IKÉA, au volume bien plus important que ce qui pourrait être physiquement contenu au sein des dimensions extérieures du bâtiment. Les mesures actuelles indiquent une surface d'au moins 10 km², sans qu'aucune limite visible n'ait été détectée, dans quelque direction que ce soit. L'utilisation de télémètres laser n'ayant pas donnée de résultats, il n'est pas impossible que cet espace soit infini.

SCP-3008-1 est habité par un nombre inconnu de civils piégés avant le confinement de l'objet. Les données collectées indiquent que ceux-ci ont créé une civilisation rudimentaire, incluant la construction de villages et de fortifications, dans le but de se défendre contre SCP-3008-2.

SCP-3008-2 désigne des entités humanoïdes présentes à l'intérieur de SCP-3008-1. Bien que possédant une ressemblance superficielle avec les êtres humains, celles-ci montrent des proportions corporelles exagérées et variables d'un individu à l'autre, étant souvent décrites comme trop grandes ou trop petites. Ces entités ne possèdent pas de visage et ont systématiquement été observées portant un haut jaune et un pantalon bleu, qui ne diffèrent pas de l'uniforme des employés d'IKÉA.

SCP-3008-1 est rythmé par un cycle jour-nuit rudimentaire, déterminé par l'allumage des plafonniers, qui s'effectue conformément aux heures d'ouverture et de fermeture du magasin original. Durant la "nuit", les instances de SCP-3008-2 deviennent violentes envers toutes les formes de vie présentes à l'intérieur de SCP-3008-1. Au cours de ces attaques, les entités ont pu être entendues en train de vocaliser des phrases en Anglais, consistant typiquement en des variations de "Le magasin est désormais fermé, veuillez quitter le bâtiment". Au moment où le "jour" commence, les instances de SCP-3008-2 deviennent instantanément passives et commencent à se déplacer au sein de SCP-3008-1, visiblement de manière aléatoire. Dans cet état, elles ne répondent pas aux stimuli verbaux, mais réagissent violemment si elles sont attaquées.

Au moins une sortie a été identifiée au sein de SCP-3008-1, bien que ces sorties ne semblent pas avoir d'emplacement fixe, ce qui rend difficile toute tentative de sortir de SCP-3008-1 une fois à l'intérieur. Utiliser toute autre porte que l'entrée principale ou percer les murs du bâtiment ne mène qu'à l'intérieur non-anormal du magasin original.

Depuis le début du confinement, 14 individus sont parvenus à s'échapper de SCP-3008-1. À la suite d'un débriefing extensif, tous ont été amnésiés puis relâchés.

Incident 3008-1 : À 00:37, le ██/██/200█, un homme est sorti de SCP-3008, suivi 10 secondes plus tard d'une instance de SCP-3008-2. Celle-ci est parvenue à capturer puis tuer l'homme avant d'être éliminée par le personnel de sécurité. Cet incident représente la seule occurrence d'une instance de SCP-3008-2 sortant de SCP-3008. Une autopsie complète du cadavre fut réalisée, voir le Rapport d'Autopsie SCP-3008-2 pour plus de détails.

L'homme avait avec lui un journal de la marque IKÉA, dans lequel il semble avoir documenté son séjour à l'intérieur de SCP-3008-1. Ce journal est retranscrit ci-dessous verbatim.

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License