SCP-3002
notation: +6+x
blank.png

Le Lun 28 Juil 2014 à 12:50, Kaye Thomas (thomask@foundation.scp) a écrit :

L.

Conformément aux instructions d'O5-1, je vous ai envoyé une copie du fichier 3002. Faites-moi savoir si vous avez besoin de quoi que ce soit d'autre.

Dr Kaye Thomas
Division Information et Mémétique
Site-82
thomask@foundation.scp


Document préparé par : Docteur Darryl Loyd
Date : 2014-07-20

Objet # : SCP-3002

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : Un seul prisonnier affecté par SCP-3002 doit être gardé à des fins de test et d'analyse. Il doit être conservé dans une cellule de confinement pour humanoïde standard au Site-41. Les interactions verbales et physiques doivent être limitées aux tests approuvés. Les autres prisonniers et membres du personnel du pénitencier de South Rock ont ​​reçu des amnésiants de classe B et doivent être surveillés afin que tout nouveau cas de SCP-3002 puisse être détecté.

Description : SCP-3002 fait référence à un souvenir spécifique partagé par 85% de la population carcérale du pénitencier de South Rock, situé près de Lafayette, dans l'Indiana. Les détenus affectés sont tous capables de se rappeler un jour spécifique de leur enfance. Les dates spécifiques varient d'un sujet à l'autre, mais la majorité se souvient que ce jour a eu lieu alors qu'ils avaient entre dix et treize ans.

Les récits de SCP-3002 consistent en une promenade ou une partie de jeu à laquelle l'individu participe dans un jardin boisé avec son meilleur ami de l'époque. À un certain moment dans son souvenir, le sujet se souvient avoir eu une dispute avec son ami. Plusieurs récits contiennent des détails qui entrent en contradiction avec la vie réelle de la personne les narrant. En effet, plusieurs sujets n'ont pas vécu ou voyagé dans des régions pourvues de forêts avant l'âge adulte.

SCP-3002 a été découvert à l'origine lorsque Susan Fairbank, psychologue travaillant à la prison, a remarqué qu'un grand nombre de détenus mentionnaient des souvenirs précis qui semblaient tous identiques. L'incident a été porté à l'attention de la Fondation après que des agents surveillant un forum de discussion autour de la psychologie pour une autre anomalie ont remarqué le récit du Dr Fairbank à propos de ce souvenir partagé.

Au moment du confinement initial, les détenus pouvaient se rappeler les détails de SCP-3002 avec une clarté eidétique. Après plusieurs interviews, les sujets ont commencé à se rappeler de moins en moins de détails de SCP-3002, à tel point que le souvenir affecté était devenu semblable à un souvenir normal. La raison de cet effet n'est pas claire.

Addendum 3002-1 : John Baylesh a été incarcéré au pénitencier de South Rock en 2006 pour plusieurs cas d'entrée par effraction, de voie de fait grave et d'homicide involontaire aggravé. Le docteur Loyd a été choisi pour mener cette interview.

<Début de la transcription>

Le Dr Loyd entre dans la salle d'interview et s'assied sur un siège. Baylesh est conduit dans la pièce et attaché à la table peu de temps après.

Baylesh : Vous savez, je kiffe ces nouveaux blocs, mais je pensais pas que j'allais être transféré.

Dr Loyd : Eh bien, ce n'est pas un transfert normal, et il ne sera très probablement pas permanent. Je suis le docteur Loyd. J'ai quelques questions à vous poser.

Baylesh : Eh bien, c'est dommage, vous avez de la bonne bouffe.

Dr Loyd : C'est vrai. Souhaitez-vous de l'eau ou autre chose à boire avant de commencer ?

Baylesh : Eh, ouais. Pourquoi pas ?

Dr Loyd : L'eau sera là dans un instant. Maintenant, John, si c'est comme ça que vous vous faites appeler, je veux que vous repensiez à votre enfance. Y a-t-il des souvenirs qui vous tiennent à cœur ? Des anniversaires amusants ? Des os cassés ? Des journées au parc ? Peu importe.

Baylesh : (Le sujet fait un geste de la main, l'air dédaigneux.) Appelez-moi comme vous voudrez. Mais pourquoi est-ce que vous voulez savoir ça ? Vous êtes une sorte de psy ?

Dr Loyd : Veuillez répondre à la question, John.

Baylesh : Bon, bon, peu importe… (Le sujet reste silencieux pendant plusieurs secondes, l'air contemplatif.) En y réfléchissant bien, je me souviens du 17 janvier 1997. Moi et John, on jouait dans Brum Woods, un, euh, un parc près de là où on a grandi. C'était entre lui et moi, alors nous…

Dr Loyd : John ?

Baylesh : Oh ouais, désolé. John était un gars avec qui j'ai passé beaucoup de temps quand on était gamins. Je me faisais appeler Joey à l'époque. Je crois qu'il s'appelait John DeNunzio1.

Un membre du personnel auxiliaire entre dans la pièce, livre plusieurs bouteilles d'eau puis repart.

Baylesh : De toute façon, on déconnait juste, on faisait chier quelques écureuils. Le temps était nuageux, mais c'était une belle journée, on voulait juste sortir de la maison. On parlait, et on en est arrivé à parler de l'école. Une nouvelle gamine venait d'arriver en classe. Je crois que sa famille avait déménagé de Slovaquie ou quelque chose comme ça. Mais John a commencé à être un peu raciste et à quel point il la trouvait tarée. C'était juste putain de bizarre. Je connaissais John depuis toujours, et il avait toujours été gentil avec tout le monde.

Dr Loyd : Avez-vous réagi à son, euh, coup de gueule ?

Baylesh : O-Ouais. Je l'ai engueulé à propos de cette merde. Je veux dire, sa mère était polonaise. Mon dieu, je ne sais pas ce qui s'est passé, mais ce qu'il a dit m'a juste tapé sur les nerfs. Après que je lui ai crié dessus, on s'est juste tus et on s'est séparés.

Dr Loyd : Est-ce qu'autre chose d'intéressant est arrivé ?

Baylesh : (Le sujet soupire et reste silencieux pendant plusieurs secondes.) Ouais. Lily m'a trouvé.

Dr Loyd : Était-ce une de vos amies ?

Baylesh : Ouais, elle était toujours un peu bizarre. Je crois qu'elle était attardée ou quelque chose comme ça. Je dis ça parce que quand elle m'a trouvé dans le parc, la première chose qu'elle a faite a été de beaucoup s'approcher, de mettre ses mains sur mes épaules, et de me demander très sérieusement si je me souvenais d'elle, puis elle a juste commencé à parler encore et encore à propos d'un projet pour l'école. Genre, honnêtement, comment est-ce que je pourrais oublier Lily, elle était toujours… (Le sujet reste silencieux pendant plusieurs secondes.) Heu. J'arrive pas à me souvenir de comment elle était.

Dr Loyd : Pouvez-vous au moins vous rappeler à quoi elle ressemblait ?

Baylesh : Ouais, elle avait des cheveux super blonds, je crois, et elle… (Le sujet semble confus et reste silencieux pendant plusieurs secondes.) J-J'arrive pas à me souvenir de quoi on parlait. Mais c'est pas cool, c'était une de mes meilleures amies. Non ? Je vous jure que je la connais, mais je… (Le sujet met son visage entre ses mains.)

Dr Loyd : Restez calme, s'il vous plaît. Nous vous ferons transférer dans votre cellule sous peu.

<Fin de la transcription>

Après plusieurs entretiens, plusieurs détails communs à tous les récits de SCP-3002 ont pu être trouvés. Ces détails incluent le temps nuageux mais chaud, une dispute avec l'ami concernant un nouvel enfant à l'école, et la présence d'une fille aux cheveux blonds, le plus souvent décrite comme slovaque ou européenne orientale.


Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License