SCP-299
notation: 0+x

Objet # : SCP-299

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-299 est une forêt de 200 mètres de large devant être confinée dans un bio-dôme souterrain (Zone-299) situé dans le désert [SUPPRIMÉ]. Tous les autres spécimens rencontrés doivent être incinérés. Aucune forme de vie végétale n’est autorisée à entrer en contact avec SCP-229 en dehors des tests. Les zones envahies par SCP-299 doivent être considérées comme des zones de danger de classe 8, immédiatement incendiées, et surveillées pendant quatre (4) semaines. Toute nouvelle propagation doit être incinérée, ainsi que toutes les espèces sauvages présentes sur le site.

Description : SCP-299 est un organisme arboriforme caractérisé par des branches noires et pointues. Un examen plus approfondi révèle que chaque instance de SCP-299 est reliée aux arbres voisins par ses racines. Un contact prolongé convertit ces arbres en une autre instance de SCP-299 ; il s'agit du seul moyen de reproduction de SCP-299 connu.

Addendum 299-1 : L’infection de SCP-299 est le résultat d’un contact prolongé avec n’importe quelle partie de SCP-299.

La durée de la transformation varie selon la taille de l'infecté. Généralement, après quelques minutes d'exposition, la plante infectée commence à perdre ses feuilles. Les branches basses descendent jusqu'à une hauteur de 30 à 100 centimètres du sol et finissent par une pointe. Les branches hautes conservent leurs feuilles et se déplacent vers le haut de l'arbre, formant une canopée dense et rendant la reconnaissance aérienne impossible.

Addendum 299-2 : L'analyse microscopique des branches basses révèle que ces pointes sont composées de la même matière que le reste de la plante infectée, et sont remarquablement aiguisées. Le contact direct avec la pointe d'une branche de SCP-299 est déconseillé, car même un bout de SCP-299 incrusté sous la peau peut s'avérer dangereux (voir Journal d’Expérience 299-1).

Des plantes en vrilles similaires à des plants de vigne poussent vers le haut à partir des racines de SCP-299 et atteignent des hauteurs allant jusqu'à deux (2) mètres. Ces vrilles sont préhensiles et élastiques ; les objets organiques passant à proximité sont violemment saisis, empalés sur les branches inférieures, et incorporés dans l'organisme par une conversion moléculaire progressive.

Les spécimens de SCP-299 libèrent des éléments chimiques connus pour se diffuser dans la région avoisinante et provoquant une paranoïa et une agressivité accrue chez la plupart des animaux, y compris les humains. Sous l'influence de ces éléments chimiques, les groupes ont tendance à se séparer, amenant les individus à se promener seuls dans la forêt, ce qui les rend plus susceptibles de passer à travers une zone envahie.

Addendum 299-3 : L'examen de la matière récoltée sur SCP-299 révèle que le "bois" est fragile et d’une composition similaire à [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Une seule cellule de SCP-299 conservera son caractère infectieux et est capable de reconfigurer un organisme complet lors de l'introduction.


Journal d’Expérience-299-1

Objet : Jeune plant d’érable (Acer saccharum) (x1)
Chercheur : Dr. ██████
Rapport de test :
Un échantillon de matière de SCP-299 est introduit dans le jeune plant. Après quarante cinq (45) minutes, le jeune plant est complètement converti en un spécimen de SCP-299, en conservant sa hauteur et une taille proche de celle d'origine. Jeune plant incinéré.

Objet : Chêne (Quercus alba) (x1)
Chercheur : Dr. ██████
Rapport de test :
Un chêne est transplanté dans la zone de confinement de SCP-299. Après trois (3) heures, l’arbre est complètement converti en un spécimen de SCP-299, en conservant sa hauteur et une taille proche de celle d'origine. La matière prise sur le nouveau spécimen concorde avec la matière des spécimens voisins.

Objet: Tournesol (Helianthus annuus) (x1)
Chercheur : Dr. ██████
Rapport de test :
Un échantillon de matière de SCP-299 est introduit dans le tournesol. Après dix (10) minutes, la plante est complètement convertie en un spécimen de SCP-299, conservant sa hauteur et sa taille. Les pétales de la plante ont noirci et se sont effilés en pointe, ce qui concorde avec les branches en pointe de SCP-299. Les vrilles sont fragiles et incapables de saisir les gros objets. Le tronc du spécimen s’est cassé lorsqu’il s’est présenté aux pieds du chercheur. Restes incinérés.

Objet : Grappe de vigne Européenne (Vitis vinifera), confinée dans un pot et grandissant le long d’un treillis. (x1)
Chercheur : Dr. ██████
Rapport de test :
Échantillon de matière de SCP-299 présenté à la vigne. Sujet converti en trente (30) minutes. Le sujet s'est détaché du treillis et a adopté la nature préhensile des vrilles de SCP-299. Une pointe fait saillie des racines.

Objet : Résultats de l’expérience précédente, cochon (Sus domestica) (x1)
Chercheur : Dr. ██████
Rapport de test :
Cochon introduit dans la zone de test. Sujet montrant des signes d’agitation. Après étude de SCP-299, le sujet à été violemment saisi et serré, finissant par suffoquer avant son empalement par une pointe. Le spécimen a été retiré de son confinement et observé pendant 3 jours. Après cette période, la masse des tissus du cochon et des vrilles a été intégrée dans la vigne principale. Des pointes ont grandi de la base, les racines s’étendent et les vrilles ont grandi a partir de celle-ci, les branches ont grandi depuis le sommet de l'arbre, des bourgeons et des feuilles ont commencé à germer. Le spécimen a été incinéré.

Notes :
SCP-229 ne semble pas être limité aux arbres. Les plantes infectées semblent réagir différemment, selon leurs caractéristiques biologiques. De plus, tous les spécimens finissent par devenir des “arbres” de SCP-299 si on leur donne le temps de grandir et de changer de forme.

Objet : Dionée attrape-mouche (Dionaea muscipula) (x1)
Chercheur : Dr. ██████
Rapport de test :
[DONNÉES SUPPRIMÉES]

Addendum 299-4
Le commandement O5 demande dorénavant aux chercheurs de s'abstenir de faire des expérimentations sur des plantes carnivores.

Objet : Cochon (Sus domestica) (x1)
Chercheur : Dr. ██████
Rapport de test :
Échantillon de matière de SCP-299 injecté dans un cochon. Le cochon commence à couiner et convulser de façon incontrôlable, jusqu’à tomber sur le sol. À son décès, des poils fins semblables à des racines ont été observés poussant de la partie inférieure du cochon; la chair se transforme en les différents éléments de SCP-299 depuis le point d'injection. Après deux (2) heures, le cochon a été observé en train de se transformer de manière complète en une autre instance de SCP-299, avec des vrilles et des feuilles. Sujet incinéré.


Addendum 299-5 : Le ██/██/20██, les arbres dans la Zone-299 ont commencé à s’écarter de la forme standard de SCP-229, et à développer ce qui semblait être plusieurs fleurs blanches, pouvant aller jusqu'à deux (2) mètres au dessus du sol. Suivant le protocole standard, un membre du personnel de classe D a été envoyé pour déterminer si les nouvelles mutations étaient dangereuses. En approchant les fleurs, les pétales ont déployé des vrilles très mobiles qui ont immédiatement piégées la tête du Classe D avant de le tirer vers l'arbre. Tout le personnel a immédiatement quitté la zone et été placé en quarantaine pendant 48 heures.

Le sujet a été observé à la limite de la forêt environ cinq (5) heures après avoir été pris au piège, visiblement indemne. Le sujet a ensuite été mis en quarantaine séparément durant 48 heures conformément au protocole. Le sujet a protesté oralement contre la quarantaine, déclarant qu’il “devait voir le soleil”. Après dix (10) heures de quarantaine, le sujet a spontanément perdu connaissance et plusieurs branches de SCP-299 ont commencé à pousser de la tête et du torse du sujet. Le sujet à été éliminé et incinéré avec les excroissances.

Des modifications du protocole de confinement pour répondre à cette évolution sont à l'étude.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License