SCP-298-FR
notation: +24+x

Merci de consulter le fichier suivant.

epee.jpg

Épée produite par SCP-298-FR, prête à être cueillie.

Objet # : SCP-298-FR

Niveau de Menace : Vert

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : La Force d'Intervention Mobile Lambda-11 doit inspecter tous les établissements scolaires français comprenant un internat pour garçons, en suivant l'ordre établi par le Protocole Scriptorium. Les agents devront adopter une tenue civile adaptée ainsi qu'une couverture satisfaisante, laissées au choix de la FIM. Si aucune découverte majeure n'est réalisée, la FIM pourra alors quitter les lieux et partir en direction du prochain internat sur la liste.

Si la FIM découvre une nouvelle instance de SCP-298-FR, des artéfacts liés au Groupe d'Intérêt n°562, ou une quantité anormalement élevée de fragments d'ADN humain, la directive n°7 du Protocole Scriptorium pourra être appliquée.

La Fondation doit assister GdI-562 dans le confinement et la dissimulation de SCP-298-FR. Il n'y a actuellement qu'une seule instance connue de SCP-298-FR.

Description : SCP-298-FR est un champ de terre d'une surface de 160m² situé dans une section interdite au public du lycée ██████ █'█████ (anciennement Lycée Larry Piédel). SCP-298-FR est dissimulé par des arbres et entouré de grillage ainsi que de haies.

Des pointes d'acier émergent à intervalles réguliers de la terre à cet endroit, puis grandissent et modifient leur forme jusqu'à atteindre la taille et l'apparence d'une épée, poignée vers le haut et pointe plantée dans la terre. Après une période de croissance d'approximativement un mois, l'épée ainsi formée cessera de grandir et pourra être extraite du sol sans effort en agrippant la poignée. À un instant T, SCP-298-FR comporte des épées à différents stades de leur croissance. Celle-ci est fortement accélérée si le champ est régulièrement arrosé de limaille de fer.

Les épées produites peuvent être de taille, d'apparence et de style variés, possèdent toutes une lame en acier et une poignée de composition variable, comportant souvent des symboles liés à l'ordre du Temple. Elles paraissent en tout point normales, et ce jusqu'à environ trois mois après leur extraction du sol. Passé cette durée, elles se ternissent et deviennent de plus en plus cassantes, donc inutilisables. Les analyses ont montré que le métal de l'épée est progressivement remplacé par divers minéraux. Après deux mois, l'épée est suffisamment cassante pour pouvoir être brisée à la main. Additionnellement, placer l'épée dans un récipient contenant de l'acier (clous, laine d'acier…) ralentit considérablement ce processus.

Il a été découvert que les pointes d'acier émergent de pierres d'une largeur de 1,5 mètre en moyenne enterrées à quelques centimètres sous la surface de SCP-298-FR.

fleurargent.jpg

Spécimen type de fleur produite durant l'événement 298-FR-F.

Addendum 1 : Événement 298-FR-F
Tous les ans, sur une période allant du 25 mai au 14 juin, des bourgeons d'acier se forment sur la poignée des épées produites par SCP-298-FR une fois que celles-ci ont achevé leur croissance. Ces bourgeons se développent sur une durée d'une semaine pour former une structure ressemblant à une fleur de tournesol. Ces "fleurs" sont anatomiquement très proches des fleurs naturelles, possédant les organes propres à celles-ci tels que le pistil et les étamines. Le "pollen" produit est une fine poudre d'acier.

En raison de la nature inorganique de ces fleurs, elles ne sont pas pollinisées naturellement par les insectes pollinisateurs de la région. Cependant, il est possible de les féconder artificiellement ; la fleur produit alors des graines faites de pierre, qui, une fois plantées dans un substrat et arrosées régulièrement de limaille de fer, grandiront jusqu'à atteindre une taille avoisinant 1,5 mètre et commenceront à produire des épées.

Addendum 2 : SCP-298-FR est confiné, entretenu et dissimulé par les membres de GdI-562, dirigés par PdI-1281. Ils restent en contact par l'intermédiaire d'un réseau de communication distante anormal ayant plusieurs points d'accès, le premier découvert étant le livre posé sur le bureau dans une pièce dissimulée sous l'internat, désignée 1281-T-1. Quand PdI-1281 ou une autre personne écrit à l'intérieur du livre, le contenu est transmis aux autres points d'accès, et les réponses venant de ceux-ci s'inscrivent automatiquement dans le livre, avec une couleur différente pour chaque point d'accès. L'archive complète des conversations est disponible dans les livres remplis conservés par PdI-1281.

Pour plus d'informations sur GdI-562, veuillez consulter l'Annexe 298-FR/562.

Addendum 3 : Interview de PdI-1281-T

Après l'entretien, le Dr. Vicat a demandé une enquête plus poussée sur l'origine de l'ADN humain dispersé dans l'enceinte du lycée.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License