SCP-296-FR
notation: +14+x
Martian_face_viking_cropped.jpg

Instance célèbre de SCP-296-FR-V, photographiée lors du passage de la sonde Viking 1 au dessus d'un rocher affecté par le phénomène.

265px-Mars_face.png

En-dehors des épisodes de SCP-296-FR, cette région de la planète rouge est parfaitement normale.

Objet # : SCP-296-FR

Niveau de Menace : Vert

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Après la découverte du phénomène par la NASA en 1976, de multiple accords de dissimulation ont été conclus avec des agences spatiales nationales et internationales. Les images de la surface de la planète Mars sous l'influence de SCP-296-FR ne doivent en aucun cas être dévoilées au grand public et doivent être transmises en priorité aux chercheurs du Site-Lamedh. Toute mission habitée vers la planète Mars planifiée par une autre organisation que la Fondation et ses alliés doit être sabotée par tous les moyens possibles.

Depuis quelques années, un nombre croissant de soupçons de l'existence de SCP-296-FR est remarqué dans des communautés conspirationnistes anti-NASA ou liées à la Société de la Terre Plate, ayant nécessité dans plusieurs cas la dissolution par la force du groupe conspirationniste en question et l'amnésie des membres. Afin de freiner ces fuites d'information et de les éviter à l'avenir, des accords de désinformation ont été conclus avec des scientifiques civils populaires tels que C███ S████ ou S██████ H██████.

Jusqu'à présent, SCP-296-FR n'a pas influencé la recherche non-anormale de vie sur Mars ; cet état de faits devrait être maintenu le plus longtemps possible.

Description : SCP-296-FR est une série d'événements se produisant de manière quotidienne sur la planète Mars, quelques minutes avant le crépuscule solaire. Son éloignement le rend quasi-indétectable depuis la Terre, mais pas depuis les divers objets technologiques présents dans cette région du système solaire, ce qui constitue le principal obstacle à sa dissimulation. Durant environ six minutes, des éléments du relief martien existants ou apparus pendant l'événement (crevasses, dunes, cratères…) se déplacent de manière autonome sur la surface de la planète afin de créer des formes évocatrices de visages humains ou animaux (instances désignées "SCP-296-FR-V"). Cela résulte également en la formation, là où se trouveraient des orifices sur un véritable visage, de cavernes et galeries dont l'étendue n'a pas encore été évaluée (voir rapports d'exploration).

Les instances de SCP-296-FR-V s'étendent typiquement sur cinquante mètres (50m) à vingt-cinq kilomètres (25km), et représentent dans 55% des cas des visages masculins, dans 35% des cas des visages féminins, et d'autres animaux le reste du temps (des chiens et chats de races moyen-orientales, des lions, plusieurs espèces de singes, et des espèces confinées par la Fondation telles que [DONNÉES SUPPRIMÉES]). Les visages humains n'ont en général pas de signes distinctifs si ce n'est dans quelques rares cas des tatouages similaires à ceux arborés par les habitants de SCP-2688, par ailleurs courants dans l'antique Arabie. Le glissement anormal du relief n'affecte pas le sol ni le sous-sol, contrairement à ce que les modèles géologiques prédisent pour le déplacement de masses rocheuses aussi imposantes à une telle vitesse ; les creux et renflements de la surface migrent sans créer de fissures, et le sol semble se comporter comme un fluide extrêmement visqueux lors de la formation des instances.

À la fin de SCP-296-FR, tous les objets déplacés par le mouvement des instances sont transportés par un procédé inconnu à leur emplacement originel, et les instances de SCP-296-FR-V disparaissent. Tous les éléments du relief déplacés rejoignent alors leur situation d'origine, et aucune trace détectable de SCP-296-FR n'est conservée.

Le déplacement du relief crée parfois une impression de mouvement facial, voire de parole (sans qu'il y ait production de sons). Il arrive que les instances fixent les sondes et Rovers1 martiens du regard, pour une raison inconnue.

Addendum 1 : SCP-296-FR-O est un objet céleste sphérique uniquement observable depuis la surface de la planète Mars durant SCP-296-FR. La distance entre SCP-296-FR-O et la planète rouge a été estimée par la méthode des parallaxes à cent mille kilomètres (100 000 km), pour un diamètre moyen de mille kilomètres (1000 km). Un objet de cette taille aurait normalement une influence gravitationnelle significative sur Mars et ses satellites, non détectée à ce jour. Quand SCP-296-FR-O est visible, les instances de SCP-296-FR-V le fixent continuellement en articulant une même suite de sons non déchiffrée à ce jour (voir rapports d'exploration).

Addendum 2 : Missions d'exploration

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License