SCP-296
notation: 0+x
gate.jpg

Point d’entrée vers l’intérieur de SCP-296

figures.jpg

Quelques unes des statues contenues dans SCP-296

Objet # : SCP-296

Classe : Classification principale de l'objet : Sûr, classification secondaire de l'objet : Sûr/Euclide/Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Le Site de Confinement Armé 03 est en cours de reconstruction depuis la découverte de SCP-296 au centre géométrique de la zone détruite lors de l'activation du protocole d’évacuation XT-████ (se référer au document #1E-027, Addendum 1, disponible dans ████████████). La réinstallation des armements thermonucléaires tactiques entre la zone de quarantaine établie à 100km de l'objet et la partie exposée de SCP-296 a également été ordonnée. Étant donné la résistance très élevée de SCP-296 aux armes de destruction, il est conseillé d'utiliser des armes à TNT calibrées pour causer des explosions à forte puissance et faible rayon d'explosion, afin de minimiser les dégâts causés aux structures existantes du Site CA-03.

Tous les membres du personnel assignés à SCP-296 doivent avoir un casier judiciaire vierge, avant et pendant toute la durée de leur affectation. Tout incident laissant suspecter un comportement délictueux de la part d'un membre de personnel rendent immédiatement celui-ci inéligible pour une assignation à SCP-296.

Description : Lors de l’évaluation des dégâts de l'explosion du Site CA-03, un tunnel de pierre fut découvert au centre géométrique de son cratère. Cette pierre est de composition inconnue, et s'est révélée parfaitement insensible à l'explosion causée par les dispositifs utilisés lors du protocole de sécurité XT-████. Il n'est pas possible de déterminer si SCP-296 est apparu avant la destruction des installations du Site CA-03. Cependant, le contenu de l’intérieur de SCP-296 laisse supposer une apparition ultérieure à cet évènement.

Vu de l’extérieur, le tunnel d’entrée semble être une simple ouverture verticale rectangulaire faite de pierres taillées. Celles-ci forment des murs s’enfonçant d'une profondeur de plusieurs mètres sous le sol, assez profondément pour que la lumière venant de l'extérieur ne permette pas d’éclairer plus loin.

Les premières tentatives d'exploration suivirent la procédure en utilisant des membres du personnel de Classe-D. Chacun d'entre eux maintint la communication pendant quelques instants, puis perdit contact. Au bout de plusieurs tentatives infructueuses, il fut décidé d'employer des robots. Les images envoyées par ceux-ci révélèrent une structure ressemblant à un amphithéâtre, à l’intérieur de laquelle se trouvaient cinquante-six (56) statues d'apparence similaire. Toutes étaient à peu prés humanoïdes et composées d'une substance évoquant fortement la glace. L'imagerie thermique montra des températures variant d'une statue à l'autre, dont la plupart étaient plus élevées que la température de solidification de l'eau.

Les enregistrements montrèrent également les restes des membres du personnel de Classe D envoyés sur place. Leurs cadavres présentaient les caractéristiques suivantes :

Sujet A : A fut retrouvé sous une statue. Son crâne comportait plusieurs lésions cylindriques - deux entourant la localisation habituelle des yeux; une traversant le crâne latéralement, excisant les oreilles et organes associés; une excisant le nez; une excisant la bouche. La peau du sujet avait également été entièrement retirée et déposée à côté du cadavre, en dessous des cylindres d'os, de chair et de viscères retirés du crâne et mentionnés plus haut. Les blessures correspondaient à celles infligées par l'objet SCP-███, de classe Euclide, présent sur le Site CA-03 au moment de la destruction de celui-ci.

Sujet B : B fut retrouvé gisant au sol à côté d'une seconde statue, dans une position qui laissait supposer une destruction totale de son squelette. L'autopsie mit en évidence une liquéfaction complète de tous ses organes internes. Les blessures correspondaient à celles infligées par l'objet SCP-███, de classe Euclide, présent sur le Site CA-03 au moment de la destruction de celui-ci.

Sujet C-G : Les sujets C à G furent retrouvés non loin d'une troisième statue. Les cinq membres du personnel occupaient plus ou moins le même espace. L'ensemble était techniquement vivant, mais la créature issue de cette recombinaison était, de manière assez prévisible, totalement folle et irrémédiablement estropiée. Elle fut exécutée sur place plus tard. Les analyses des enregistrements relatifs à l'objet SCP-███ de classe Keter confirmèrent que cette recombinaison était conforme à ce que ses effets auraient pu produire. SCP-███ était également présent sur le Site CA-03 au moment de la destruction de celui-ci.

L'enregistrement fut interrompu de force avant que d'autres informations n'aient pu être collectées. Les dernières images émises par le robot montrent la statue proche de la forme toujours vivante des sujets C à G se briser et la silhouette de SCP-███ émerger parmi les débris. Au total, 76 Classe-D, 23 agents et 5 chercheurs furent perdus avant que l'initiation du cycle d'hibernation de SCP-███ ne puisse être relancée. SCP-███ a depuis été déplacé sur le Site de Bio-confienment Armé de la Zone 14 et reconfiné suivant sa procédure originale.

Aucune autre tentative d'exploration de SCP-296 n'a été effectuée depuis cet incident. La proposition de test systématique de chaque statue du Dr ██████ █████████ a été rejetée, du fait du risque trop important de relâcher SCP-███ qu'elle comportait, et ce bien que la présence de ce dernier dans l'amphithéâtre reste encore à confirmer.

Addendum 296-1 : le Dr ██████ █████████ a émis l’hypothèse que les objets SCP neutralisés durant la destruction du Site CA-03 ont été recréés à l'intérieur de SCP-296, d'une façon ou d'une autre. La raison de ce fait reste inconnue, mais serait la cause de ce qui semble être leur confinement dans les statues de glace réparties dans l'amphithéâtre. Cette théorie est appuyée par le fait que le nombre de statue est très proche du nombre d'objets SCP confinés sur le Site CA-03 au moment de sa destruction; cependant, l'existence la cinquante-sixième statue représenterait donc une menace potentielle significative. Les recherches ont été suspendues.

Addendum 296-2 : le Dr ██████ █████████ a été retrouvée le ██/██/200█, en train de s'extirper de l'intérieur de SCP-296. Elle a été immédiatement interpellée et questionnée, afin de clarifier l'incident :

le Dr ██████ █████████ avait, en violation du règlement, falsifié des documents afin de se faire passer pour un sujet de test, afin de pouvoir franchir le portail de sécurité fermant l’accès à l'intérieur de SCP-296. D’après l'enregistrement, elle eut l'impression une fois à l'intérieur que quelque chose entrait de force dans son esprit, puis s'évanouit.

Une fois réveillée, elle prétendit qu'une des statues l'avait contactée par télépathie. Elle ne put identifier laquelle, du fait de l'absence de signes distinctifs visibles permettant de les différencier, mais indiqua qu'il s'agissait de la cinquante-sixième statue - celle qui ne correspond à aucun objet SCP présent sur le site au moment de la destruction du Site CA-03.

D’après ses dires, la statue déclara que son nom dans notre langue serait un équivalent de "Jugement". Les membres du personnel de Classe-D initialement envoyés explorer SCP-296 auraient été jugés "coupables", et sommairement exécutés via l'utilisation des anomalies des objets confinés dans les autres statues. Celles-ci seraient des cellules de prisons, et la libération de SCP-███ aurait été l'équivalent d'une réduction de peine pour bonne conduite. De plus "Jugement" accepterait de laisser entrer d'autres innocents, l'innocence ou la culpabilité de ces personnes étant laissée à son appréciation personnelle.

Addendum 296-3 : La communication entre "Jugement" et l'équipe de recherche du Dr ██████ █████████ a permis d'obtenir de nouvelles informations sur les statues situées dans SCP-296. La liste des objets SCP confinés dans ces statues - identique à celle des objets initialement confinés sur le Site CA-03 - a été établie, ainsi qu'une "carte" de la localisation de ces couples objets-statues. "Jugement" a également indiqué pour chacun d'entre eux un nombre qui correspondraient au nombre de "services qu'ils doivent rendre" pour être libérés.

Il est supposé que ces "services" sont des exécutions. Étant donné qu'il n'est pas possible de vérifier cette supposition sans sacrifier un nombre important de membres du personnel et relâcher un objet SCP dangereux, tout test de cette hypothèse devra attendre le développement d'autres méthodes de détections.

Il est à noter que le nombre associé à de SCP-███ est assez bas. Aussi, le personnel doit rester conscient que nul n'est autorisé à pénétrer à l'intérieur de SCP-296 si son casier judiciaire n'est pas absolument vide, ou si le moindre soupçon de délit peut peser sur lui. Toute infraction à cette directive conduira à une exécution immédiate de tous les responsables. Il n'est pas envisageable de causer la libération de SCP-███.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License