SCP-295-FR
notation: +11+x
SCP-CUT-FR.jpg

SCP-295-FR dans sa cellule de confinement sur le Site-Heth.

Objet # : SCP-295-FR

Niveau de menace : Vert

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-295-FR doit être confiné sur le Site-Heth dans une cellule de 3 x 3 x 3 m équipée d'un système de régulation de l'humidité et de la température. La température doit ainsi y être maintenue à vingt degrés Celsius (20°C) et l'hygrométrie à quarante-cinq pourcents (45%). Cette cellule doit être verrouillée par une porte renforcée équipée d'une serrure de sécurité. Seul le Dr Blanchard doit être en possession de la clé associée. Toute demande d'accès à la cellule de SCP-295-FR doit lui être adressée.

Toute nouvelle trace d'oxydation des parties métalliques de SCP-295-FR ou toute dégradation de ses parties en bois doivent être traitées par les équipes de conservation du Site-Heth. Les membres du personnel de Classe D du Site-Heth affectés par une condition mortelle ou incapacitante irréversible doivent être exécutés à l'aide de SCP-295-FR. De plus, un minimum de trois (3) membres du personnel de Classe D doivent être exécutés de manière mensuelle à l'aide de SCP-295-FR. Ceux-ci doivent être sélectionnés en priorité parmi des membres du personnel de Classe D affectés par une condition mortelle ou incapacitante irréversible parmi toutes les installations de France métropolitaine, puis transférés en conséquence sur le Site-Heth. Un excès de tels membres du personnel de Classe D — suite à une brèche de confinement, par exemple — peut également être réduit grâce à l'utilisation de SCP-295-FR. Si aucun test n'est prévu à la suite de ces exécutions, les membres du personnel autorisé sont libres de converser avec SCP-295-FR-01.

Description : SCP-295-FR est une guillotine en bois de noyer noirci, à la lame en acier et à la lunette et au mouton en laiton. Cette dernière pièce porte l'inscription « Armées de la République ». SCP-295-FR mesure deux-cent soixante-treize centimètres (273 cm) de hauteur pour cent quatre-vingt-quinze centimètres (195 cm) de longueur et quatre-vingt-deux centimètres (82 cm) de largeur. Une certaine oxydation est présente sur les renforts en acier ainsi que sur les pièces en laiton.

La guillotine en elle-même ne présente aucune caractéristique anormale. Toutefois, celle-ci est « habitée » par une conscience humaine pleinement lucide quant à sa condition anormale. Cette conscience dit être celle de Balthazar Houlot, dit « Monsieur de Carvin » et désigné SCP-295-FR-01 ci-après, un Gentilhomme Humaniste né en 1762 et ayant activement participé à la Révolution de 1789 ainsi qu'aux événements anormaux qui l'entourent. D'après ses propres dires, la conscience de Monsieur de Carvin aurait été « absorbée » par la guillotine lors de son exécution. La manière dont la guillotine et la conscience de Monsieur de Carvin sont liées reste globalement incomprise1, bien que l'existence de cette dernière semble dépendre de la première. De plus, SCP-295-FR semble capable de générer la voix de SCP-295-FR-01 d'une manière inconnue, permettant à la conscience de communiquer avec l'extérieur.

Il ne devient possible de communiquer avec la conscience de Monsieur de Carvin qu'une fois un sujet décapité par la guillotine. Sans ce prérequis, en effet, SCP-295-FR-01 chante de manière ininterrompue des airs patriotiques comme La Marseillaise ou le Chant du départ, bien que se limitant la plupart du temps aux quatre vers suivants :

Sainte Guillotine, protectrice des patriotes, priez pour nous !
Sainte Guillotine, effroi des aristocrates, protégez-nous !
Machine aimable, machine admirable, ayez pitié de nous !
Sainte-Guillotine délivrez-nous de nos ennemis…

Lorsque le mot « Tête » est prononcé à proximité de SCP-295-FR alors que SCP-295-FR-01 se trouve dans cet état, ce dernier se met à réclamer de manière frénétique et incohérente que des têtes soient coupées par la guillotine. Décapiter un sujet permet effectivement de faire sortir SCP-295-FR-01 de cet état, décrit comme « une faim aussi dévorante qu'insoutenable » et que « la chanson permet presque d'oublier ». SCP-295-FR-01 se montre alors, pour une durée limitée, totalement conscient et cohérent, ainsi que généralement reconnaissant d'avoir « abrégé sa faim ». Monsieur de Carvin apprécie grandement la conversation et se montre totalement coopératif lorsque des questions lui sont posées.

À la suite de cette interview, il fut donc estimé qu'une tête permettait à SCP-295-FR-01 d'oublier sa « faim » durant approximativement huit minutes. Toutefois, suite à un manque de personnel de Classe D sur le Site-Heth, la suite de l'interview fut reportée. SCP-295-FR-01 se remit à chanter après avoir réclamé des têtes en hurlant durant deux heures et dix-neuf minutes (2h19).

Addendum 295-FR-01 : Le 03/09/19██, les recherches dans les Archives Anciennes de la période révolutionnaire menèrent au document suivant, découvert dans les archives de la Singulière Académie Impériale.

SAI1.png
Balthazar Houlot dit « de Carvin »

L'accusé a été reconnu coupable des chefs d'accusation suivants : sabotage, crime contre la sécurité intérieure de l'État, mise en danger de fonctionnaires de la Singulière Académie Impériale et association avec la faction séditieuse des Gentilshommes Humanistes républicains. L'accusé n'a nié aucun de ces crimes et a reconnu sa culpabilité.

Conformément au Code Singulier2 Livre III, Chapitre I, Section II, relativement aux Individus Potentiellement Singuliers, le condamné devra avoir la tête tranchée par la guillotine et voir son corps incinéré.


Sentence exécutée le : 28 mai 1806 à quinze heures et quarante minutes

Éventuelle note sur l'exécution : Le condamné prononça les mots « La Veuve ne voudra jamais de moi, vous verrez. » juste avant l'application de la sentence.


Addendum : Quelques minutes après l'exécution, alors que le corps était en train d'être incinéré, des hurlements ont été entendus, provenant de la salle de la guillotine. Les gardes de l'Académie s'y sont précipités mais ont trouvé la salle entièrement vide, alors que les hurlements continuaient, et il ne fallut que peu de temps pour réaliser que ces cris accusaient la voix du condamné fraîchement guillotiné.

Il fut tenté d'établir la communication avec la voix immatérielle, mais après avoir arrêté de hurler, celle-ci n'a eu de cesse de proférer des insultes outrancières et scatologiques sur l'Académie, l'Empire et l'Empereur, ainsi que de se moquer de l'échec de son exécution. Il devint alors clair que la voix provenait de la guillotine elle-même et que cette dernière avait ainsi absorbé l'âme et l'esprit du condamné par un impromptu moyen singulier. Il s'agit de la première fois qu'un tel phénomène affecte une guillotine, mais pourrait avoir des conséquences fâcheuses s'il venait à gagner un caractère récurrent.

La guillotine et l'âme de Monsieur de Carvin qu'elle abrite ont été classées comme SAI-211 et feront très promptement l'objet d'une étude approfondie.

Ainsi, « Monsieur de Carvin » n'aurait pas été guillotiné au cours de la Grande Terreur comme le Dr Blanchard l'avait supposé jusque-là. Une seconde interview sera effectuée prochainement.

Addendum 295-FR-03 : Lors d'interviews supplémentaires, SCP-295-FR-01 a expliqué avoir œuvré comme conseiller officieux et confidant pour les dirigeants successifs de l'Académie Royale de la Singularité (1815-1830), successeure de la Singulière Académie Impériale à la suite de la seconde abdication de Napoléon Ier.

Classé comme SCP-047-FR en 1830, SCP-295-FR resta confiné sur le Site-████ jusqu'à son transfert sur le Site-Heth en 1918. Durant toute cette période, celui-ci dit avoir servi comme source historique primaire, mais également comme moyen d'exécution. Il avoue de plus avoir toujours joui d'un statut particulier et que le personnel « adorait converser avec [lui] ». En 1920, une brèche de confinement de grande ampleur détruisit toute une moitié du Site-Heth ainsi que la majorité des anomalies présentes dans cette section, ainsi que les archives les concernant. Le fort qu'occupait l'installation fut donc recédé au gouvernement français, qui ne le remit jamais en état.

Toutefois, du fait du programme Crépuscule Hivernal, celui-ci fut acquis à nouveau par la Fondation et reconstruit, en plus de subir une rénovation massive. Lors de ces travaux, la cellule de confinement de SCP-295-FR fut redécouverte, ensevelie sous les décombres et partiellement enterrée, avec l'objet qu'elle confinait intact. Il fallut ██ jours et ██ membres du personnel de Classe D pour permettre à SCP-295-FR-01 de sortir de son état de démence, dû au stress post-traumatique ainsi qu'à son isolement prolongé.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License