SCP-2949
notation: +2+x
blank.png
statictiger

SCP-2949

Objet # : SCP-2949

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-2949 lui-même ne peut actuellement pas être confiné compte tenu de sa nature. Ses effets doivent être contrôlés en encourageant la suppression des télévisions analogiques en tant que standard obsolète. De prochaines apparitions de SCP-2949 hors de son confinement nécessiteraient un civil ayant accès à l'une des quelques téléviseurs affectées restantes, et de délibérément observer la neige de ladite télévision pendant plus de douze heures. Cette combinaison d’événements ayant extrêmement peu de chances de se présenter, une réapparition de SCP-2949 n'est pas considérée comme une préoccupation majeure. Néanmoins, des signalements d'instances de SCP-2949-1 dans la nature doivent être considérées comme un problème majeur. Les instances doivent être localisées et capturées le plus tôt possible. Une neutralisation immédiate doit être rendue possible par l'utilisation d'une feuille d'aluminium réfléchissante de taille appropriée.

Description : SCP-2949 est un phénomène affectant approximativement 3% de tous les postes de télévision analogiques produits jusqu'à présent. Les postes de télévision affectés par SCP-2949 n'ont pas été complètement confinés par la Fondation en raison de leur nature répandue. SCP-2949 est apparu plus fréquemment dans des villes urbaines peuplées que à tout autre endroit, cependant cette donnée est sérieusement biaisée par le fait que les anomalies sont plus fréquemment signalées dans des zones densément peuplées.

SCP-2949 se manifeste par l'apparition d'anomalies visuelles sur l'écran lorsqu'une télévision analogique est réglée sur un canal n'étant pas en train d'émettre. Des tests ont démontré que le matériel doit être réglé sur le canal pendant plus de six heures consécutives avant que SCP-2949 ne commence à être visible, un fait qui participe à la fréquence relativement basse de signalements de cas de SCP-2949 dans le public. Les anomalies prennent la plupart du temps des formes au motif rayé ou tacheté, ou occasionnellement l'apparence d'un visage félin ou d'un vague mouvement de silhouettes dans le bruit blanc. Une plus longe inspection résulte en une clarification de ces formes avec le temps, donnant graduellement une vague figure identifiable en tant qu'animal de la famille des Felidae, comme des tigres, des léopards, ou des chats domestiques.

Une observation de ce phénomène pendant un temps supplémentaire de six à huit heures avec un contact visuel direct va finalement produire une instance de SCP-2949-1, qui sortira de l'écran de télévision entièrement formée. Les instances de SCP-2949-1 ont l'apparence d'un animal de la famille des Felidae faits de bruit blanc. Ces entités ne sont pas intangibles ; un contact physique est rapporté comme similaire à de la "laine d'acier", ou, sinon, "chaud et rugueux". Les instances de SCP-2949-1 semblent ne pas être hostiles. Elles n'ont pas besoin de nourriture, d'eau, ou de sommeil.

Après leur matérialisation, les instances auront tendance à rechercher la surface réfléchissante la plus proche disponible assez grande pour elles. Elles commenceront ensuite à passer à travers la surface et disparaître. Les instances de SCP-2949-1 ont été perçues passants à travers des surfaces telles que des miroirs, des fenêtres et d'autres écrans de télévision.

Les observations de SCP-2949-1 ont connu un pic de la fin des années 80 jusqu'au milieu des années 90, mais ont drastiquement chuté depuis l'adoption des télévisions à signaux digitaux en tant que standard mondial de diffusion.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License