SCP-2910
notation: +6+x
blank.png

Objet # : SCP-2910

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Les programmes de reconnaissance vocale automatisés NOURRICE ALPHA à ZETA ont été déployés pour surveiller les réseaux de télécommunications mondiaux (à raison d'une NOURRICE par continent), en identifiant et en signalant les phrases et les expressions qui pourraient indiquer des occurrences de SCP-2910. Dès qu'une expression est signalée, la Force d'Intervention Mobile Epsilon-8 ("Les Sages-femmes") est automatiquement alertée pour enquêter et, si nécessaire, récupérer des instances de SCP-2910-A. Les civils qui ont vu une instance de SCP-2910-A en personne doivent être transférés au site le plus proche de leur lieu de résidence et traités selon le régime thérapeutique décrit dans le Document 2910-1.

Description : SCP-2910 est un phénomène qui touche sporadiquement, au hasard, au moins deux personnes accouchant par voie vaginale en même temps ; les personnes touchées ne donneront pas naissance à un ou plusieurs bébés mais plutôt à une ou plusieurs instances de SCP-2910-A : un ensemble désorganisé d'organes et de membres (poumons, cerveau, bouche, oreilles, yeux, etc.) qui appartiennent à un nouveau-né, maintenus ensemble par du sang coagulé. SCP-2910-A est animé et imite le comportement des nouveau-nés, comme les pleurs (le son est émis de la bouche par des moyens inconnus) ou le fouissement. En vieillissant, SCP-2910-A imite le comportement des nourrissons du même âge (à six mois, SCP-2910-A est capable de se déplacer seul, par exemple). Cependant, il ne grandit pas et ne peut consommer que du lait (et seulement pendant l'allaitement). Au bout de douze mois, il devient inanimé et commence à se décomposer normalement.

Les instances de SCP-2910-A tirent invariablement la moitié de leur patrimoine génétique de la personne qui a initialement mis enceinte la femme qui leur a donné naissance ; les analyses statistiques, génétiques, ainsi que celles des registres d’événements indiquent que l'autre moitié de leur patrimoine génétique ne provient pas de leur "mère biologique", mais bien d'une autre femme qui a subi les effets de SCP-2910 au même moment.

Le souvenir de SCP-2910-A ne peut être effacé par aucun moyen connu de la Fondation ; bien que toutes les autres circonstances de sa naissance, y compris le processus même de l'accouchement, puissent être effacées par l'amnésie, tout individu qui a vu SCP-2910-A en personne se souviendra encore de lui et de ses traits avec une parfaite clarté. L'hypnothérapie et l'application de techniques d'interrogatoire pour convaincre les civils concernés que le SCP-2910-A est simplement une illusion causée par le stress se sont révélées être des alternatives efficaces.

Addendum : Journal de Récupération

Le premier cas répertorié de SCP-2910 a été enregistré le 16 juillet 1983. À 04:35 et 04:37 UTC, James Knight de South Hadley, dans le Massachusetts, et Frédéric Noël de Nièvre, en France, ont respectivement passé des appels téléphoniques aux services d'urgence locaux. Les deux hommes ont décrit comment leurs épouses, qui avaient choisi de pratiquer un accouchement naturel à domicile, avaient donné naissance à des instances de SCP-2910-A. Dans les deux cas, les accouchements ont fait la une des journaux locaux et ont attiré l'attention de la Fondation. Epsilon-8 a enquêté et a classé SCP-2910 comme une anomalie une fois qu'il a été découvert que les Knight et les Noël ne pouvaient pas être complètement traités avec des amnésiques (les familles ont été traitées avec la thérapie alternative mentionnée ci-dessus à la place).

Addendum : Répartition géographique

███ cas de SCP-2910 se sont manifestés depuis 1978 ; le nombre de cas par an semble augmenter à un rythme continu. Une analyse récente ainsi que le report des occurrences sur une projection Mercator ont permis de montrer les grandes lignes d'une spirale de Fermat déformée ; cependant, toutes les tentatives d'utilisation de ce modèle pour prédire les emplacements des occurrences de SCP-2910 ont échoué.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License