SCP-2893
notation: +3+x

Objet # : SCP-2893

Classe : Euclide Neutralisé1

Procédures de Confinement Spéciales :


Procédures de confinement actuelles
french.jpg

87e Division d'infanterie des Forces armées françaises. Sept semaines avant la formation de SCP-2893.

Les instances SCP-2893-A doivent être conservés dans des cellules de confinement pour humanoïdes standard sur le Site-2893. Ils sont considérés comme des humanoïdes non anormaux et doivent être traités comme tels. Les instances SCP-2893-A doivent recevoir des soins psychiatriques individualisés par des psychologues de la Fondation, qui doivent être disponibles à tout instant. Afin de maintenir la santé mentale et la coopération avec les instances de la SCP-2893-A, les psychologues doivent éviter de mentionner ce qui suit :

  • Le conflit de la Première Guerre mondiale
  • Toute information concernant individuellement l'histoire, la famille ou les souvenirs de l'instance.
  • Le phénomène SCP-2893 et
  • L'état actuel de la situation des instances après la destruction de la SCP-2893.

Toute information concernant SCP-2893 et les effets de sa destruction doit être supprimée chaque fois que cela est possible pour le grand public.

Description : SCP-2893 est la désignation officielle d'un phénomène anormal affectant le sud de la France, près du village de [DONNÉES EXPURGÉES]. SCP-2893 se manifeste comme une sphère translucide d'un rayon de 25 km. Les instances non-SCP-2893-A sont capables d'entrer dans SCP-2893 sans difficulté. Les individus découvert à l'intérieur de SCP-2893 lors de sa formation en 1917 (SCP-2893-A) s'avèrent incapables de quitter SCP-2893. Ceci s'applique également à tous les objets qui se trouvaient à l'intérieur de SCP-2893 avant sa formation, y compris les armes, les fortifications ou d'autres organismes à l'intérieur de SCP-2893 autres que les instances SCP-2893-A.

german.jpg

243e Division d'infanterie de l'Empire allemand. Trois semaines avant la formation de SCP-2893.

Les instances SCP-2893-A sont des humains non-anormaux qui ont été trouvés à l'intérieur de SCP-2893 pendant sa formation. Les instances portent des vêtements compatibles avec ceux des Forces armées françaises, des Forces armées britanniques et de l'Armée impériale allemande de la Première Guerre mondiale, en particulier la 87e unité d'infanterie et la 243e unité d'infanterie. Les instances sont équipées d'armes non anormales de l'époque de la Première Guerre mondiale , et s'engagent souvent dans des combats les uns avec les autres (voir le journal de recherche). Actuellement, il y a plus de 1000 instances SCP-2893-A dans SCP-2893.

Les effets anormaux de SCP-2893 deviennent évidents après une période complète de 24 heures. A la fin d'une période complète, tous les organismes, objets et événements qui se sont produits ou qui sont contenus dans SCP-2893 retournent à leur état initial avant la réinitialisation. Cela comprend les personnes décédées à l'intérieur de SCP-2893. Cela semble également s'appliquer aux souvenirs des instances SCP-2893-A, dont ils rapportent n'avoir aucun souvenir à la " réinitialisation " Cette capacité semble avoir diminué depuis la formation de SCP-2893. De nombreux cas de SCP-2893-A font état de souvenirs brefs et vifs qui correspondent à des événements antérieurs à la "réinitialisation".

Comme de plus en plus de réinitialisations se produisent, les réinitialisations subséquentes font que les instances SCP-2893-A se comportent de manière différente de leur série d'événements initiale.

Le comportement des instances SCP-2893-A a été observé s'écarter significativement des événements originaux de la bataille. Au cours de la bataille, les forces britanniques et françaises ont forcé le bataillon allemand à battre en retraite après avoir subi de lourdes pertes. Pour plus d'informations sur ces modifications, voir le journal de recherche. L'hypothèse que cela résulte de la détérioration de la capacité du SCP-2893 à 'réinitialiser' les événements de la veille et de la capacité à effacer la mémoire des instances du SCP-2893-A a été émise.

SCP-2893 a été découvert en 1918 lorsque le gouvernement français a réagi à une invasion possible de l'armée impériale allemande. Après la découverte de ses effets anormaux, SCP-2893 a été gardée par l'aile paraconfinement des Forces armées françaises jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, où elle a été placée sous le contrôle de l'Ahnenerbe Obskurakorps2 de 1940 à 1944.


Journal de recherche

12-04-1920 — Les forces françaises et britanniques submergent les fortifications allemandes. Écart minimal par rapport à la ligne de temps originale.

22-06-1929 — Les soldats britanniques et français sont de plus en plus agités les uns avec les autres. Un soldat menace d'attaquer le commandant des troupes, mais est abattu avant que cela ne se produise. La bataille se poursuit normalement.

21-12-1929 — Le soldat qui a tenté d'attaquer le commandant (SCP-2893-A-11) le tue, se nommant lui-même le nouveau commandant. La bataille se termine avec la mort de la totalité de la force allemande.

04-07-1930 — SCP-2893-A-11 devient commandant après que le commandant ait été tué par une balle perdue lors d'une promenade matinale. La bataille se déroule normalement. Les commandants allemands sont pendus à l'extérieur du camp.

29-07-1930 — Écart minimum par rapport au journal précédent. Les commandants sont abattus.

02-08-1930 — Écart minimum par rapport au journal précédent. Les commandants sont poignardés à mort.

03-08-1930 — Écart minimum par rapport au journal précédent. Les commandants sont brûlés vifs.

07-08-1930 — Écart minimum par rapport au journal précédent. Les commandants sont écorchés vifs.

22-09-1930 — Les instances allemandes se rendent aux instances britanniques et françaises. Sont assimilées dans leurs rangs.

23-09-1930 — Les instances SCP-2893-A tentent d'allumer un grand feu à l'intérieur de la forêt. Les instances perdent le contrôle et le feu se propage dans le reste de la zone interne de SCP-2893. Tous meurent par asphyxie ou souffrent d'immolation.

15-11-1930 — Les instances SCP-2893-A tentent encore une fois d'allumer un feu. Contrairement aux itérations précédentes, cependant, les instances sont capables de contrôler le feu. Les forces françaises tuent les instances et détruisent le feu.

13-05-1940 — Les instances SCP-2893-A commencent à faire feu avec leurs canons d'artillerie dans des directions aléatoires. Actuellement, il est supposé que les instances SCP-2893-A tentaient de quitter SCP-2893. Officiellement sous le contrôle de l'Ahnenerbe Obskurakorps.

17-12-1940 — Les Obskurakorps tentent de converser avec les instances SCP-2893-A, en particulier SCP-2893-A-11, qui était devenue le leader de facto de toutes les instances de SCP-2893-A. L'Obskurakorps tente de soudoyer SCP-2893-A-11 avec la promesse de détruire SCP-2893. SCP-2893-A-11, d'après les documents récupérés, déclare : "Vous pouvez prendre votre anomalie d'espace-temps et vous la fourrer dans le cul". Les membres de l'Obskurakorps sont retirés de force de SCP-2893.

21-12-1940 — L'Obskurakorps se prépare à une invasion complète de SCP-2893. Ils amènent un bataillon. Les documents récupérés suggèrent que la raison de ce faible nombre de soldats due à la confiance des dirigeants de l'Obskurakorps dans leur succès. Les instances SCP-2893-A abattent le bataillon entier avec peu de résistance, malgré une technologie inférieure.3 Les corps sont immolés.

12-01-1941 — L'Obskurakorps tente d'encercler SCP-2893, se préparant à une deuxième offensive, cette fois avec une force de deux bataillons.

15-01-1941 — L'Obskurakorps commence l'invasion de SCP-2893. Les instances SCP-2893-A sont capturées après que 67 % à 76 % de ses forces aient été abattues. Les documents retrouvés indiquent que les instances SCP-2893-A ont été torturées pendant le reste du cycle. Des documents suggèrent également que l'Obskurakorps a tenté de persuader les instances allemandes d'abandonner SCP-2893-A-11, chaque tentative se soldant par un échec. Certaines instances ont affirmé qu'ils craignent SCP-2893-A-11 plus que l'Obskurakorps.4

16-01-1941 — Le cycle prend fin. Toutes les instances SCP-2893-A ont pu tendre une embuscade à l'Obskurakorps. L'Obskurakorps se retira avec de lourdes pertes. Des têtes coupées ont été plantées sur des piques aux abords de SCP-2893.

12-01-1941 — L'Obskurakorps tentent une autre communication avec SCP-2893-A-11, cette fois avec une offre de donner aux instances des informations sur le monde extérieur et de communiquer avec leurs connaissances. Une réponse a été donnée, qui se résume à : "Pourquoi voudrais-je donner ce poste de leader ?"

12-06-1941 — La dernière tentative de destruction de SCP-2893 par l'Obskurakorps. Les bombardements sur SCP-2893 et l'invasion de SCP-2893 sont autorisés. La force d'invasion se compose de quatre bataillons et de 15 bombardiers He 111.5. La totalité de la force d'invasion a été éliminée en trois jours par des cas de SCP-2893-A.6

12-08-1944 — L'Allemagne se retire de Paris. Pendant ce temps, SCP-2893 est officiellement confiée à la responsabilité de la Fondation.

25-12-1945 — Le personnel de la Fondation tente de communiquer avec les instances SCP-2893-A, en particulier SCP-2893-A-11, au sujet de sa connaissance de SCP-2893 et de son état actuel. SCP-2893-A-11 ordonne aux instances de tirer sur le personnel de la Fondation. Sur les 37 chercheurs, la FIM-Beta-22 n'a pu en extraire que 6.

Note : Propose des mesures de sécurité renforcées contre les instances SCP-2893-A — Dr Henderson

Proposition acceptée — O5-13

01-01-1947 — Les instances SCP-2893-A ont tenté de franchir la barrière de SCP-2893. Le personnel de la Fondation a repoussé les instances, entraînant la mort de toutes les instances. Aucune perte du côté de la Fondation.

01-03-1949 — Les instances SCP-2893-A ont tenté de franchir la barrière SCP-2893. Toutes les instances ont été tuées. La moitié de l'équipe de confinement est tuée dans l'attaque.

08-04-1949 — Des lettres s'empilent tout autour de l'intérieur de SCP-2893. Actuellement, il est supposé qu'il s'agit d'un dernier effort pour essayer d'attirer l'attention d'une source extérieure.7


Addendum-2893.1

Ce qui suit est un document récupéré dans SCP-2893.

À nos Geôliers,

Le Commandant m'a demandé de vous écrire cette lettre, à vous, nos Geôliers, une simple question : Pourquoi ?

Pourquoi nous garder enfermés, nous massacrer encore et encore et encore ? Plaisir ? Une blague tordue et dégoûtante envers nous ? Si oui, pourquoi nous ?

Je sais qu'on ne répondra jamais à ces questions. Vous ne répondez qu'avec des armes, des balles, des coups et des tortures. C'est la seule chose que vous nous apportez. Vous essayez peut-être de nous briser, de nous monter les uns contre les autres, mais votre brutalité ne fait que renforcer notre détermination contre vous.

Il nous a réunis pour avoir une chance de nous battre contre vous. Il voyait comment nos petits combats ne nous apportaient que mort et douleur, et il ne voyait donc pas d'autre choix que de nous unir. Son commandement, aussi dur soit-il, nous a rendus plus forts et nous a rapprochés en tant que peuple. Non plus allemand, français, anglais, indien ou australien, mais ensemble, en tant que peuple, contre vous. L'Indien éprouve de la douleur, et vous aussi devez l'éprouver. Si l'anglais l'éprouve, l'allemand doit l'éprouver aussi.

Notre Commandant, lui aussi, ressent cette même douleur, plus que quiconque dans cette plaine. Il porte le poids d'hommes qui ne ressentent que colère et tristesse. Il nous a dit qu'il ne se souvenait même pas du visage de sa fille et que la photo d'elle qu'il gardait lui semblait bien lointaine et étrangère. Mais il continue, parce qu'il prend soin de ses hommes et qu'il veut nous aider à nous libérer.

La liberté est l'état naturel de l'humanité, Geôliers. Chaque créature sur cette planète a été bénie par Dieu avec la liberté et l'autodétermination, et c'est notre droit, en tant qu'hommes libres, de lutter contre ceux qui oseraient enlever nos droits à la libération et à la liberté.

Vous ne pouvez pas nous empêcher de quitter cette cage, Geôliers. Vous pouvez couper les ailes d'un oiseau combattant, mais vous n'écraserez jamais son esprit combatif. Vous pouvez écraser nos jambes, casser nos mains et détruire nos armes, mais vous ne briserez jamais notre humanité.

Dispersés, nous ne sommes que des insectes rampant dans le paysage. Mais ensemble, nous ne faisons qu'un.

Kasenburg.


Addendum-2893.2

Le 6-6-1950, les instances SCP-2893-A ont commencé à tirer sur SCP-2893 avec des obus d'artillerie lourde, tout en utilisant des armes balistiques de la Première Guerre mondiale sur elle. En raison de la détérioration de SCP-2893 et des bombardements constants des instances SCP-2893-A, la sphère s'est effondrée. Suite à cela, les instances ont tenté de s'échapper du Site-2893.

Sur les 1067 instances SCP-2893-A de SCP-2893, 223 sont mortes lors de la tentative d'évasion, 782 ont été détenues et 52 se sont échappées du Site. Sur ce nombre, 44 ont été capturées dans les 24 heures qui ont suivi l'effondrement de SCP-2893. Les emplacements des huit instances non capturées sont inconnus.


Addendum-2893.3

Le 11-12-1952, 8 instances de SCP-2893-A non capturées auparavant ont été capturées. Ce qui suit est un extrait de la récupération des instances SCP-2893-A.

# : SCP-2893-A-114
Lieu de récupération : [DONNÉES EXPURGÉES], France8]
Note : SCP-2893-A-114 s'est volontairement placé sous la responsabilité de la Fondation à la suite de la découverte de son village natal. Amnésie demandée. Demande accordée.

# : SCP-2893-A-765
Lieu de récupération : [DONNÉES EXPURGÉES], Allemagne. Près du mémorial.
Note : SCP-2893-A-765 trouvé en train de pleurer près du monument aux morts. Détresse émotionnelle causée par l'absence du nom de ses collègues sur le monument commémoratif. A lutté contre les tentatives du personnel de contenir l'instance.

# : SCP-2893-A-999
Lieu de récupération : Ville du Vatican, Ville du Vatican.
Note : SCP-2893-A-999 a été trouvé en train d'essayer de demander pardon au Pape actuel, Pius XII, devant le Palais Apostolique. SCP-2893-A-999 a été trouvé en train de supplier le Pape de lui pardonner pour ses actions pendant la Première Guerre mondiale.

# : SCP-2893-A-876
Lieu de récupération : Cimetière de [DONNÉES EXPURGÉES], Royaume-Uni.
Note : SCP-2893-A-876 avait tenté de participer aux funérailles d'un certain John Taylor. S'avère être le petit-fils de l'instance. Entrée refusée. S'est placé de gré sous la détention de la Fondation.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License