SCP-289-FR
notation: +17+x
blank.png
LeMonde

Photo censurée de SCP-289-FR prise en 1916

Objet # : SCP-289-FR

Niveau de Menace : Orange

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Ne pouvant être déplacé de son site d’origine, SCP-289-FR doit en permanence être gardé par une équipe d’au moins dix (10) personnes. Les environs du site doivent être placés sous surveillance constante dans un rayon d’au moins un kilomètre.

La cavité contenant SCP-289-FR, scellée pour la dernière fois en janvier 1992, devra le rester en toutes circonstances. Le confinement pourra être renforcé en cas de soupçons de découverte de SCP-289-FR par un groupe d'intérêt hostile, en prenant garde de ne pas atténuer la portée d’action de l’objet. Seule une demande de trois Membres de l'O5 peut autoriser la réouverture du site. Une force d’intervention doit être déployée à la moindre tentative d’attaque extérieure. SCP-289-FR ne doit en aucun cas être détruit, endommagé, ou voir ses effets entravés.

Officiellement, la zone doit être présentée comme dangereuse pour risque d'éboulement et interdite d'accès. Les randonneurs doivent être raccompagnés hors de la zone. Toutes activités suspectes de leur part doivent déboucher sur un interrogatoire. Les bâtiments de la Fondation sont, aux yeux du grand public, ceux d'une station météo d'altitude.

Des études comportementales tenues en 2006 démontrent la possibilité que SCP-289-FR ne soit qu'une des instances d'une anomalie plus globale, et tout objet semblant détenir les mêmes propriétés que SCP-289-FR devra être considéré comme une priorité pour la Fondation.

Description : SCP-289-FR est un piédestal de roche de formation originellement naturelle, retrouvé dans une cavité se situant sur le site de fouille de █████████████, en Grèce, dans les Balkans. Le travail archéologique mené a permis de déterminer son occupation au Vème siècle avant notre ère par une école de pensée grecque, reliée au philosophe ████████████. Cependant, les fouilles effectuées ont découvert des traces d’activités humaines beaucoup plus anciennes, comme des outils en silex à l'extérieur du site ou des peintures rupestres datant du néolithique à l’intérieur de la caverne. Le site semble avoir été déserté lors de l’occupation romaine et la grotte scellée par un mur de pierre (granite local) par la même occasion. Le lieu a été redécouvert en 1850 par █████████, et a été fouillé régulièrement depuis cette année. En 1863, lors de la 4ème campagne de fouille menée sur le site, le mur de pierre fut détruit, l'équipe archéologique suspectant la présence d'une cavité mortuaire derrière celui-ci. SCP-289-FR fut alors trouvé. Un message envoyé aux journaux par les chercheurs et décrivant l'anomalie fut intercepté par la Fondation, et l’ensemble du site placé sous l’égide de la Fondation.

Derrière ce mur se trouve une galerie en pente douce longue de vingt-quatre (24) mètres couverte de peintures grecques en bon état de conservation, débouchant sur une salle en demie-sphère d’un rayon de vingt (20) mètres environ, aux parois couvertes de peintures rupestres très endommagées. La hauteur de la salle augmente avec la proximité de son centre, et s'élève d’un mètre soixante-quatre (1,64) à cinq mètres cinquante (5,50). SCP-289-FR se trouve au centre de celle-ci. Un bas-relief représentant Atlas, endommagé, a été rajouté à la base du piédestal lors de l'occupation grecque. Le plafond de la salle semble artificiel en son centre, et de même construction que le mur qui bloquait l’accès au site. Une étude a montré l’existence d’une cavité creuse au-dessus de ce plafond, et tout porte à croire qu’il s’agit d’un ancien puits de lumière. Une fouille menée à la surface au-dessus de la salle confirme aussi cette hypothèse.

Le piédestal est haut d'un mètre vingt et un (1,21m), et semble posséder le pouvoir d'influencer la vision du monde de l'ensemble ou d'une grande partie de l'espèce humaine (selon les théories sur son aire d'effet), en fonction de l'objet qui y est présenté. L'effet sera décuplé pour toute personne voyant l'objet présent sur SCP-289-FR. Chez les sujets n'ayant aucune conscience de l'objet présenté, celui-ci augmentera en fonction de leur distance avec le pilier. L'objet affecté semble automatiquement être considéré par le sujet le regardant comme « le centre du monde ».

On remarque, lors du remplacement de l'objet présenté par un autre, un changement de comportement chez les sujets affectés. Ce changement d'axiome quand à la représentation du monde est naturellement inconscient chez les sujets n'ayant pas vu l'objet, mais la plupart du temps suffisamment signifiant pour influencer leur capacité de décision et leur schéma de pensée sur le long terme. Chez les sujets l'ayant vu directement, le changement sera au contraire immédiatement conscient, et les changements comportementaux facilement observables.

Tout objet posé sur SCP-289-FR prendra progressivement cet effet dans les vingt quatre (24) heures suivant sa pose (parfois plus), et conserva cet état tant qu'il reste sur celui-ci. Il commencera progressivement à influencer la psyché humaine au bout de trente-six (36) heures, et gagnera progressivement en zone d'influence après cela. L'effet semble s'estomper progressivement dans les vingt quatre (24) heures suivants l'enlèvement de l'objet du piédestal. Il semblerait qu'une pose de plus de deux mois soit nécessaire pour atteindre et influencer la totalité de sa zone d'effet, mais cet effet reste très difficile à mesurer. La zone d'effet minimale de SCP-289-FR est estimée à un rayon compris entre trois et quatre mille (3000-4000) kilomètres, avec des effets facilement constatables dans les vingt-cinq (25) premiers kilomètres.

Journal de recherche du docteur █████████, responsable des travaux lors de la découverte du site :

Historique de confinement :

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License