SCP-2863
notation: +3+x
blank.png

Objet # : SCP-2863

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Du fait de la nature éphémère des instances de SCP-2863, un confinement à long terme est pratiquement impossible. Lorsqu'une instance est repérée, la Force d'Intervention Mobile Omicron-3 doit se rendre dans le secteur de celle-ci et neutraliser l'entité avec des projecteurs haute puissance. Tout civil exposé à SCP-2863 doit recevoir des amnésiques de Classe A avant d'être relâché.

Description : SCP-2863 désigne une population d'entités spectrales similaires à des squelettes humains géants (approximativement 30 mètres de haut) et animés se manifestant sur le territoire japonais. Le nombre exact d'instances de SCP-2863 est inconnu, mais au moins 206 individus distincts ont été listés1.

Les instances de SCP-2863 apparaissent seulement après le coucher du soleil, puisqu'elles perdent leur forme corporelle si elles sont exposées à une source de lumière supérieure à 1,1 lux. Le fonctionnement exact de ce phénomène n'est pas encore compris. Cette disparition est temporaire, des instances ayant été observées quelques nuits après leur neutralisation. Un des effets secondaires probables de ce phénomène est l'impossibilité de prendre SCP-2863 en photo par les moyens connus. Des recherches sur la nature de ces phénomènes et leurs interactions sont en cours.

La présence ou non d'intelligence chez les instances de SCP-2863 n'a pu être déterminée, puisque leur comportement ne consiste qu'en la capture et la consommation d'humains. Les instances de SCP-2863 sont capables de se déplacer très discrètement, bien que leurs manifestations soient généralement précédées d'un léger son le plus souvent décrit comme un "râle". Par son silence, sa taille ainsi que sa tendance à rester dans des zones très sombres, SCP-2863 peut rapidement et facilement attraper un humain à pied. Lorsque une instance de SCP-2863 attrape une proie humaine, elle lui arrache la tête avec les dents avant de la vider de son sang avec sa bouche. Ce sang est apparemment absorbé par le squelette de SCP-2863, malgré son absence de système digestif. Les instances de SCP-2863 peuvent devenir très hostiles envers tout obstacle à leur attitude prédatrice.

Du fait du développement urbain et de la surveillance de la Fondation, aucune mort causée par une instance de SCP-2863 n'a été rapportée depuis le 31/10/2008.

La surveillance et le contrôle de SCP-2863 étaient anciennement effectués par l'IJIEPA2 jusqu'à la dissolution de l'agence. Plusieurs agents de l'IJIEPA ont été conduits à assister à la création des mesures de confinement de la Fondation et sont devenus des employés normaux de la Fondation. Actuellement, SCP-2863 est sous le contrôle efficient de la FIM-O3.

Ci-dessous se trouve une transcription traduite de la description de SCP-2863 par l'IJIEPA.

Les Gashadokuro sont une race de yōkai maléfiques, originaires de tout l'Empire du Japon3. Ils apparaissent la nuit, sortant des ténèbres à la recherche du sang des hommes. Les armes conventionnelles ne sont d'aucune utilité contre les Gashadokuro, ils ne peuvent être chassés que par la lumière du soleil ou les vives lumières créées par l'homme.

Les Gashadokuro naissent de morts de masse, par les souffrances concentrées de centaines d'hommes. Si les Gashadokuro finissent par disparaître,ils subsistent des siècles après leur création, jusqu'à ce que leur peine se soit dispersée et estompée. Il est impossible d'accélérer ce processus. L'Agence Impériale d'Inspection des Affaires Anormales Japonaises a actuellement connaissance de 2034 Gashadokuro distincts.

Un rituel shinto5 peut chasser un Gashadokuro, mais il est impossible d'en détruire un pour toujours.

Malgré de nombreux essais infructueux, aucune forme de communication n'a pu être établie et de ce fait les Gashadokuro sont considérés comme trop hostiles pour être engagés dans le Bataillon Yōkai6.

L'IJIEPA poursuit ses tentatives de placer les Gashadokuro sous contrôle Impérial, bien que le procédé, lent et fastidieux, s'est révélé infructueux à ce jour, entraînant la perte de nombreux hommes. Si le Japon persiste dans cette voie, le nombre de Gashadokuro devra être réduit avant qu'ils ne se multiplient et deviennent plus qu'une simple nuisance.

Trois instances supplémentaires de SCP-2863 ont été enregistrées depuis que la Fondation s'est emparée des actifs de l'IJIEPA, comme détaillé ci-dessous.

SCP-2863-204 est probablement apparu en Janvier 1938, près de Nankin en Chine7. L'instance est remarquablement grande, atteignant une hauteur estimée à 35 mètres et est identifiable par des graves dégâts au niveau du pelvis, du crâne et des côtes. Pour des raisons inconnues, l'IJIEPA ne garde aucune trace écrite de SCP-2863-204 malgré sept ans de témoignages d'observations de citoyens chinois et l'instance a finalement été découverte par la Fondation en 1946.

SCP-2863-205 a été aperçu pour la première fois en 1954, plusieurs kilomètres au sud-est de la ville de Fukuoka, bien que des rapports non confirmés aient déjà fait état d'une entité similaire dans cette zone en 1946. Cette instance est identifiable par de graves brûlures sur tout le squelette. L'instance émet de faibles taux de radiations gamma.

SCP-2863-206 est apparu pour la première fois le 15 mars 2011, à environ 40 mètres au large de l'est de Tōhoku, au Japon. L'instance est identifiable par une absence totale de dents, ainsi que de graves blessures à l'arrière du crâne.
L'instance fut neutralisée quand elle approcha la ville de Sendai pour s'exposer volontairement à ses lumières.8 L'instance a depuis été observée à trois reprises, apparaissant chaque fois au large.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License