SCP-2840
notation: +1+x
blank.png

Objet # : SCP-2840

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-2840 est confiné à l’intérieur de trois hôtes membres du personnel de Classe-D non-violents hébergés dans une Suite de Confinement pour Humanoïde dans le bâtiment Satellite C du Site-66. Ces trois hôtes doivent suivre un horaire de sommeil tel que décrit par le Dr Bridge et sont autorisés à recevoir du matériel de divertissement si demandé.

Tout membre du personnel retrouvé endormi à moins de 100 mètres de l'hôte actuel de SCP-2840 sera rétrogradé.

Description : SCP-2840 est une entité psychique incorporelle qui existe dans l'esprit des humains en sommeil paradoxal.

SCP-2840 réside dans un sujet humain à la fois et semble en sommeil lorsque le sujet est conscient. Il est capable de se transférer entre les hôtes qui entrent dans un sommeil paradoxal à moins de 100 mètres les uns des autres. Il n'est actuellement pas possible de suivre le mouvement de SCP-2840 entre les sujets en dehors de l'auto-évaluation. En tant qu’hôte de SCP-2840, les individus se souviendront de leurs rêves chaque nuit, bien que de façon imparfaite, en oubliant des détails mineurs.

SCP-2840 est attiré par les personnes qui ont des antécédents de cauchemars chroniques et de terreurs nocturnes. Les sujets souffrant de cauchemars récurrents se verront incapables de revivre ce rêve récurrent après leur occupation par SCP-2840.

Les hôtes subissent un changement dans leurs cycles de rêves nocturnes après l’acquisition de SCP-2840. Après cette période, leurs terreurs nocturnes seront interrompues par un changement radical de scénario. Les détails varient, mais l'interaction se termine toujours par la neutralisation du cauchemar et son remplacement par SCP-2840.

SCP-2840 se manifestera à mi-scénario, interrompant violemment le rêve pour l'orienter vers un scénario différent. Par exemple, un sujet rêvant d'être pourchassé a découvert que le poursuivant avait été attaqué et dévoré par une silhouette sans traits, puis s’était lui-même retrouvé pris au piège dans une forêt sombre avec cette silhouette le poursuivant à un rythme détendu. Un autre sujet terrorisé par la noyade a connu une soudaine expulsion des bulles venant d’en bas, ce qui l’a conduit à rêver d'une chute dans un vide transparent.

Alors qu'ils sont encore endormis, les hôtes réalisent et comprennent qu'ils rêvent, mais aussi qu'ils sont entièrement en sécurité. Chaque hôte reconnaît que l'entité ou le scénario, tel que la silhouette sans traits ou le vide, devrait causer de la peur ou de l'anxiété, mais qu'il insuffle plutôt un sentiment de sécurité et de détente. Au réveil, les hôtes reconnaissent que SCP-2840, quelle que soit la forme qu'il a prise pendant le rêve, était conscient de leur existence et qu'il a supprimé la menace perçue de leur cauchemar.

SCP-2840 a été découvert dans un hôpital psychiatrique à [SUPPRIMÉ]. Sur une période de 4 mois, 29 patients ont signalé des rêves similaires, considérés à présent comme les principaux symptômes de SCP-2840. Un agent infiltré sur la piste d'une instance de SCP-███ a remarqué cette tendance chez des patients sans aucun lien et a lancé une enquête sur le phénomène. L'hôte de SCP-2840 de l'époque a été trouvé et extrait pour être confiné. Il fait toujours partie des procédures de confinement sous le nom de D-2840-B.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License