SCP-280
notation: +5+x
SCP-280.jpg

SCP-280 perdant sa forme corporelle durant la capture initiale.

Objet no : SCP-280

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-280 doit être contenu dans une cellule de 5 X 5 mètres, et aucun équipement de toute sorte ne doit être laissé à l'intérieur quand le personnel n'est pas présent. La zone de confinement doit être maintenue dans l'obscurité totale en toutes circonstances. Tout objet amené dans la cellule de confinement doit être retiré par le personnel à la fin du test, et tous les membres du personnel entrant dans la cellule de confinement doivent porter des lunettes infrarouges et doivent être équipés d'un stroboscope infrarouge et d'une puissante lampe torche.

Dans le cas d'une attaque de SCP-280, tous les membres du personnel doivent allumer leurs lampes torches et éclairer le sujet attaqué. Aucune action agressive ne doit être entreprise envers SCP-280, et tous les membres du personnel doivent garder une distance d'un (1) mètre entre eux et SCP-280. Le personnel doit continuer à éclairer SCP-280 jusqu'à ce qu'il se retire à une distance suffisante pour permettre la récupération et l'extraction du sujet de l'attaque.

Description : SCP-280 est une masse sombre de forme humaine dotée de deux larges yeux blancs au visage et deux mains avec des doigts très longs et fins. Ni pieds ni jambes ne sont visibles, la partie inférieure du corps semble disparaître à plusieurs centimètres du sol. SCP-280 semble être entièrement composé de matière qui peut perdre ou gagner une forme corporelle. Cette matière est très sombre, seuls les yeux dévoilent d'autres couleurs, et quand il y a perte de forme corporelle, SCP-280 ressemble davantage à de la fumée.

Les yeux ne sont pas fonctionnels, et apparaissent seulement quand SCP-280 se retire. Ils sont apparemment utilisés comme des sortes d'ocelles tels certains insectes. SCP-280 est très fort, et a été observé déchirant du métal avec ses mains sans aucun effort. SCP-280 semble "glisser" quand il bouge, avec les mains tendues, ce qui est décrit comme une "démarche de somnambule" par les observateurs.

SCP-280 se déplacera lentement vers les êtres humains et tentera de les attaquer. SCP-280 semble ressentir la vie humaine ; aucune limite n'a pour le moment été trouvée à cette capacité. SCP-280 s'approchera à moins de 14 centimètres d'un sujet, et utilisera ensuite ses mains pour pour tirer et déchirer le sujet, causant d'importants traumatismes physiques. L'attaque peut durer entre une et cinq minutes, et continuera jusqu'à la mort du sujet, auquel cas SCP-280 exposera ses yeux, perdra forme corporelle, et bougera jusqu'à l'humain le plus proche. Si aucun humain n'est présent, SCP-280 bougera et se roulera en boule contre le mur ou une autre structure jusqu'à ce qu'un être humain soit de nouveau présent.

SCP-280 se retirera lentement sous la lumière, exposant ses yeux vers la source de lumière, ou à n'importe quel humain proche. Cela a été décrit comme extrêmement déroutant par ceux qui y ont assisté. Si la zone où SCP-280 réside devient totalement illuminée, ou qu'il y a un très fort jaillissement de lumière, SCP-280 disparaîtra et réapparaîtra dans un autre endroit. Ceci semble être une réponse purement défensive à la lumière, et ne sera pas utilisé pour suivre ou attaquer une proie.

SCP-280 ne semble ni manger, respirer ou dormir. Il n'ingère aucun tissu enlevé durant une attaque, le lâchant simplement pour déchirer une nouvelle partie. Dû à sa capacité de devenir incorporel à souhait, et sa nature agressive, aucun échantillon de SCP-280 n'a été collecté.

Addendum : Note sur la récupération

SCP-280 a été récupéré dans ██████████, Mississippi après plusieurs rapports de meurtres dans des pièces verrouillées et de morts d'enfants. Tous ont été rapportés comme extrêmement brutaux, et les victimes étaient "horriblement déchiquetées". La Fondation a été impliquée après qu'une famille de cinq membres fut tuée chez elle. Un survivant a été trouvé au sous-sol, David ██████, 9 ans, qui était venu pour une soirée pyjama. Il a été trouvé dans un état de choc avancé, tenant une lampe torche et ne répondant pas aux stimulus extérieurs. Durant un examen du sous-sol, un officier a été attaqué et brutalement mutilé. Cet événement attira l’intérêt des agents de la Fondation.

Durant la récupération, SCP-280 a été temporairement perdu, du fait de sa capacité à se téléporter quand exposé à un haut niveau de lumière. Il a aussi été observé que SCP-280 est fréquemment réduit à une ombre quand vu dans l'obscurité, ou confondu avec des vêtements, cheveux, ou tout autre objet qui peut être accidentellement touché dans le noir. Quand il traque un sujet, SCP-280 demeurera incorporel jusqu'au moment de l'attaque, de sorte qu'il arrive que certains marchent très proche, voire à travers SCP-280. Les sujets rapportent un sentiment d'effroi et de malaise une fois à l'intérieur de SCP-280. SCP-280 ignore souvent les sujets, mais quelques fois exposera ses yeux et entrera dans sa posture de retrait quand traversé.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License