SCP-274
notation: +3+x
GraffitiBuilding.gif

SCP-274-1-4

Objet # : SCP-274

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Tout bâtiment se révélant être infecté par SCP-274 doit être immédiatement signalé à un supérieur et au Commandant de la Force d’Intervention Mobile Pi-1 (“Citadins”). La FIM Pi-1 a pour mission d’incinérer les instances de SCP-274-1, et sécuriser le ou les bâtiments infectés avec un périmètre de sécurité d'un rayon d'un kilomètre sous couvert d'opérations de la police locale et des pompiers. La FIM Pi-1 doit dissoudre toutes les instances de SCP-274-2 à l’aide de lances à incendie à haute pression. Les civils insistant pour entrer dans une instance de SCP-274-1 doivent être arrêtés, et se voir administrer un amnésique de classe B. Tout dispositif utilisé pour confiner ou manipuler SCP-274 devra être incinéré, ou lavé rigoureusement après usage s'il est entièrement composé de métal ou de verre. La couverture pour une brèche de confinement de SCP-274 devra être un incendie criminel lié à des règlements de compte entre gangs criminels.

Description : SCP-274 est une peinture de couleur variable. Les bâtiments infectés par SCP-274 présentent de grandes quantités de graffitis recouvrant les parois du bâtiment, représentant souvent des dessins grands et dérangeants (voir l'addendum-274). Alors que sa consistance est celle de la peinture normale, sa composition se révèle être de 28% d’hémoglobine, 12% d’acide gastrique, et 60% de composants communs correspondant à la peinture en spray de la marque Krylon.

Lorsque SCP-274 est appliqué sur un mur, il commencera à se répandre jusqu’à avoir recouvert l’intégralité du mur ainsi que tous les murs adjacents. SCP-274 est incapable de se répandre sur le métal, le verre et sur les surfaces horizontales. Pendant que SCP-274 se répand sur les bâtiments, il transformera l’intérieur d’un mur en une grande mésoglée, les murs intérieurs en gastroderme, et les murs extérieurs réagiront comme une coque et un épiderme protecteurs. Les bâtiments recouverts entièrement avec SCP-274 deviendront des instances de SCP-274-1.

SCP-274-1 affiche des signes de vie, réagit aux stimuli, et se comporte de manière similaire à celle de nombreuses espèces de la classe des Anthozoaires. Les bâtiments transformés en SCP-274-1 attirent les passants en émettant des sons depuis l’intérieur de SCP-274-1. Des bruits de verre cassé, de fort toussotements, ou des gémissements de douleur ont été signalés par des membres du personnel de classe D. On ne sait actuellement pas si ces bruits ont pour responsable SCP-274-1 ou SCP-274-2, puisque les bruits cessent immédiatement après l'entrée des sujets.

Graffitianti.jpg

Un SCP-274-2 à l’intérieur d’un mur.

Généralement, les civils vont appeler la police ou enquêter sur les bruits eux-mêmes. Tandis que les sujets fouilleront à l’intérieur de SCP-274-1, ils seront considérés comme de la nourriture par les instances de SCP-274-2, si certaines sont présents. Lorsqu’une victime entre dans une pièce à l’intérieur de SCP-274-1, à peine entrée, elle sera immédiatement aspirée dans une cavité gastrovasculaire appartenant à SCP-274-1, la transformant ensuite en SCP-274 et en instance de SCP-274-2.

Les spécimens de SCP-274-2 sont des organismes composés de SCP-274 ayant l’apparence d’un homme ou d’une femme portant un masque à gaz ou un masque respiratoire, ainsi qu’une veste à capuche aux couleurs pastel claires. SCP-274-2 est capable de supporter son poids important grâce à la densité et l’épaisseur de sa membrane, qui représente 45 à 50% de la masse de SCP-274-2.

SCP-274-2 agit comme un nématocyste pour SCP-274-1, et peut se camoufler en fusionnant avec les murs. Il accomplit cela en se compactant fortement, s'implantant dans un mur intérieur, à l’exception du masque qui s'aplatit sur la surface du mur et se fait passer pour un graffiti standard. Il a été prouvé que ce comportement était un moyen de prendre au piège de la nourriture pour SCP-274-1, et que l'instance ne réagira que lorsqu'elle détectera quelque chose qu’elle considère comme une source de nourriture.

SCP-274-2 possède un opercule articulé qui éjecte un échantillon de SCP-274 depuis sa main droite. Cet opercule paraît identique à une bombe aérosol normale, et peut projeter SCP-274 d’une manière similaire. SCP-274-2 tentera de pulvériser SCP-274 dans les yeux et la bouche de ses victimes pour tenter de les neutraliser puis de les englober. Cette méthode d’attaque s’est révélée être très douloureuse, et rendra aveugle tout en engourdissant la victime du cou aux pieds. Une fois taguée, la victime est placée dans une cavité gastrovasculaire, aboutissant à un nouveau SCP-274-2.

SCP-274-2 est capable de se multiplier tant qu’il est dans une instance de SCP-274-1, et produira un nouveau SCP-274-2 toutes les 24 heures. Une fois que douze spécimens de SCP-274-2 résident dans le même SCP-274-1, les futures instances de SCP-274-2 quitteront SCP-274-1 et trouveront un nouveau bâtiment où pulvériser SCP-274, tout en évitant toute personne qu’ils pourraient rencontrer. Une fois qu'il aura découvert un bâtiment se trouvant au moins à deux kilomètres d’un autre SCP-274-1, SCP-274-2 pulvérisera SCP-274 sur le bâtiment jusqu’à ce qu’il se soit lui-même totalement déshydraté de SCP-274 et meure, aboutissant à une nouvelle instance de SCP-274-1. S'il n'est pas maîtrisé, il est estimé que SCP-274 pourrait recouvrir une grande ville en 20 jours.

Addendum-274 :

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License