SCP-2717
notation: 0+x

Objet # : SCP-2717

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales: Une paire de pompes internes à sens unique d'un poids de deux tonnes constitue les limites du confinement en amont de chacun des trois conduits (d'environ 2m de diamètre) situés à l'entrée de la zone de confinement établie. Ces pompes permettent aux déchets urbains ordinaires de s'écouler à l'intérieur de la zone, mais empêchent les remontées même en cas d'inondations importantes. Tous les jours, à 6 heures du matin, 10L de propofol doivent être déversés dans chaque conduit par le biais des ports d'injection.

Le conduit d'évacuation (d'environ 4m de diamètre) en aval de la zone de confinement établie verse environ 20 Ml d'un effluent liquide jaune-vert dans un réservoir souterrain dont les parois sont recouvertes d'une résine acétal. Tous les jours à 6 heures du soir, ces effluents doivent être analysés afin de relever les niveaux de créatinine, de cétone et d'hémoprotéines, ainsi que la bioactivité. Toute déviation statistique significative par rapport aux niveaux de base doit être immédiatement signalée au superviseur du site. Dans le rare cas où des solides d'un volume supérieur à deux centimètres cubes sont détectés dans les effluents, ceux-ci devront être extraits, identifiés, catalogués et incinérés.

Après traitement, les effluents doivent être stérilisés par irradiation au cobalt-60, puis être réintroduits dans l'infrastructure d'évacuation afin d'être traités comme des eaux usées ordinaires à la limite en aval de la zone de confinement.

Une fois par mois, le maximum de biopsies pouvant être raisonnablement récupérées doit être obtenu par le biais d'outils robotiques, par intervalles de 100m à partir de l'extrémité de SCP-1717 la plus proche du conduit d'entrée. À l'heure actuelle, 10 à 12 échantillons peuvent être obtenus à chaque session sans qu'il n'y ait de risques d'endommager les outils.

Une fois par trimestre, les pompes devront être stoppées pendant au maximum 48 heures afin d'être vérifiées et réparées pendant que SCP-2717 se fait " élaguer ". Trois équipes doivent être rassemblées et introduites dans les conduits de récupération en passant par les sas à pression positive situés juste en aval des pompes.

Chaque équipe se composera de deux membres du personnel de Classe D évalués comme étant en très bonne condition physique, peu susceptibles d'être sujets à la claustrophobie, et disposant de quelque expérience en matière de combat rapproché.

Chaque membre de l'équipe devra être équipé des éléments suivants :

  • Une machette de 60 cm disposant d'un émetteur GPS souterrain1 dissimulé dans le manche
  • Une bêche de 1 mètre
  • Une paire de bottes de pêche étanches
  • Deux paires de gants remontant jusqu'au coude
  • Un masque au charbon actif couvrant le nez et la bouche, contenant un radioémetteur miniature
  • Un chalumeau à allumage par piezo
  • Un bidon d'un litre de propane
  • Quatre litres d'eau
  • Quatre barres énergétiques
  • Six fusées éclairantes d'une durée de deux heures

Tous les outils et toutes les attaches métalliques doivent être en fer forgé, en acier à faible teneur en carbone, ou en tout autre métal se corrodant facilement. Dans la mesure du possible, tous les autres équipements doivent être fabriqués à partir de matériaux hautement biodégradables, en particulier en caoutchouc, en latex ou en cuir. Conformément aux directives du Comité d’Éthique, les équipes ne doivent pas disposer d'appareils d'enregistrement ou de transmission vidéo.

Le briefing suivant a été établi par des spécialistes en mémétique afin d'assurer une compréhension et une motivation maximales lorsqu'il est employé auprès de membres typiques du personnel de Classe D. Un chercheur de Niveau 2 doit mémoriser et transmettre mot pour mot ce briefing à chaque équipe avant que celles-ci ne pénètrent dans le sas :

Avez vous déjà entendu parler d'un fatberg ? Imaginez un iceberg – sauf qu'il serait fait de déchets rejetés à l’égout qui se sont agglutinés après que trop de personnes aient jeté aux toilettes des choses qu'ils n'auraient pas dû jeter. Un fatberg est coincé dans cette canalisation, et tant que l'on ne l'aura pas retiré, les dortoirs des Classe D n'auront plus de plomberie en état de marche. Il est trop gros pour être enlevé en une fois, aussi votre tâche consiste à en dégager au moins 25 mètres au cours de cette ronde ; ça fait à peu près un quart d'un terrain de football. Utilisez vos outils coupants pour couper ou gratter les morceaux collés aux tuyaux, et vos chalumeaux pour brûler les bouts qui seraient trop petits ou trop difficiles à enlever avec vos outils. À peu près tous les 5 mètres, là où chaque section de tuyauterie fait la jonction avec une autre, il y a une marque de fabrique de quatre caractères gravée dans le béton. Vous nous transmettrez chaque code à mesure que vous les découvrirez afin que nous puissions suivre votre progression. Vous devrez complètement nettoyer le bouchon, sans quoi vous ne pourrez voir les codes. Vous ne serez ni évacués ni fournis en rations tant que nous ne serons pas sûrs que vous ayez accompli votre tâche. En remerciement de vos efforts, vous bénéficierez de rations améliorées et de droits à des visites conjugales au cours des deux semaines suivantes.

Les équipes ont généralement signalées que leur progression était au départ plus facile que ce à quoi ils s'attendaient ; à ses limites et afin d'explorer ses environs, SCP-2717 tend à ne former que des anneaux de masses souples et couvertes de verrues, d'au plus 8 cm d'épaisseur. L'usage de fusées éclairantes permet de masquer la couleur du fluide qui s'échappe des tissus endommagés.

Une communication radio standard avec l'équipe doit être maintenue jusqu'à ce que les agents de la Fondation en charge de la surveillance des opérations puissent raisonnablement estimer que l'équipe a accompli sa véritable tâche, à savoir élaguer environ 100m de SCP-1727. Il a été observé de manière constante que les équipes sous-estiment leur progression sous ces conditions, ce qui améliore l'efficacité de la tromperie.

Il n'y a en réalité pas de " marques de fabrique gravées dans le béton ". À mesure que le travail progresse, et en particulier après que SCP-2717 ait commencé à réagir, les communications additionnelles doivent suivre les instructions de la version actuelle du MMEM.2 Dans le cas où l'équipe ne réussit pas à survivre assez longtemps pour élaguer les 100m préconisés, d'autres équipes devront être introduites jusqu'à ce que la tâche soit accomplie.

Selon les directives du Comité d’Éthique, aucun rapport détaillé des messages des équipes ne doit être conservé, à part afin de noter la progression (en mètres), le succès, ou l'échec.

Aucune équipe ne doit être extraite des égouts pour quelque raison que ce soit. Une fois la maintenance achevée, ou en tous les cas après 48 heures, les pompes devront être redémarrées.

Description: SCP-2717 est un amas de tissus organiques animaux vivants qui s'est étendu jusqu'à recouvrir 4 kilomètres linéaires de canalisations d'égouts, situé sous la station de pompage ███████ d'Amsterdam, aux Pays-Bas. Les recherches historiques indiquent que la construction de cette section des égouts a eu lieu en 1887, et les estimations actuelles, basées sur les cartes existantes, placent la biomasse totale à environ 350 tonnes.

Il est estimé que le complexe organique est âgé d'au moins six ans. Les analyses initiales ont indiquées que la masse se compose de 88% de muscles, de 5% de nerfs et de 1% de tissus adipeux, tout cela d'origine porcine. Les investigations actuellement menées privilégient la théorie d'une introduction non préméditée par l'homme de SCP-2717 dans son environnement actuel.3

Depuis sa découverte en 2010, SCP-2717 s'est étendu de manière constante et maintenue en remontant les canalisations (supposément en direction de sources de nutriments), avec pratiquement aucune augmentation de sa masse vers l'aval de sa position.

En laboratoire, les échantillons ont été stabilisés et/ou ont été placés dans une vaste gamme d'environnements liquides riches en nutriments. Les cellules présentent une capacité à la limitation et à l'auto-régulation qui n'est pas entièrement comprise. La division est exceptionnellement rapide lorsque la densité cellulaire est basse, cependant, au-delà d'un certain seuil, le taux de mitose semble s'ajuster afin d'éviter de dépasser la vitesse de remplacement des nutriments.

Récemment, les biopsies mensuelles ont révélé une différentiation inexpliquée des tissus, qui contiennent actuellement des structures osseuses primitives, des fibres nerveuses et des traces de cellules photoréceptrices.

Bien que notre capacité à prélever des fragments de tissus se limite plus ou moins au premier kilomètre après la sortie de l'effluent, il est clair que le degré de différentiation s'accroît rapidement à mesure que l'on remonte le courant.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License