SCP-270-FR
notation: +15+x
Grenouille.png

Représentation de SCP-270-FR peinte par l'agent Federico Gemma.

Objet # : SCP-270-FR

Niveau de Menace : Blanc o

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-270-FR doit être conservé dans une salle équipée d'un canapé et suffisamment vaste pour accueillir son patient. L'entité doit reposer sur un coussin épais qui permette de distinguer clairement les ossements disposés face au canapé, et un miroir sans tain doit remplacer un des murs en longueur pour rendre chaque test plus immersif pour les sujets. Les ossements qui composent SCP-270-FR doivent être vernis pour éviter une dégradation physique de l'entité. Au cours de chaque expérience faite en présence de SCP-270-FR, le sujet participant à l'expérience doit être interrogé sur le comportement de l'entité. Un amnésique de Classe A doit être administré à chaque sujet après une séance (voir enregistrement 270-FR-6).

Description : SCP-270-FR est le squelette entier d'une Pelophylax ridibundus (grenouille rieuse) au sexe indéterminé, mesurant cent-dix (110) centimètres de long et cinquante-six (56) centimètres de haut pour une masse de cinq (5) kilos. Outre sa taille anormale, SCP-270-FR est perçu comme étant vivante et possédant tous ses tissus et membres intacts par les individus atteints de trouble dissociatif de l'identité.

L'entité semble pouvoir échanger avec ces individus et leur apporter son aide dans leurs problèmes identitaires. L'individu établit un dialogue avec l'entité, sans qu'aucune interaction provenant de SCP-270-FR à l'adresse du sujet ne soit audible ou visible (voir expérience 270-FR-A). Tous les individus ayant discuté avec l'entité la désignent comme "Docteur" et l’appellent ainsi pendant une séance. Chaque sujet pose des questions à l'entité lors d'une séance. Seules des phrases interrogatives ont été recensées parmi les répliques du sujet (voir Liste des phrases récurrentes prononcées à l'attention de SCP-270-FR). SCP-270-FR peut recevoir des individus tous les jours à n’importe quelle heure ; les patients n'ont pas besoin de prendre de rendez-vous. Aucun traitement n'est donné par SCP-270-FR : seule la communication est employée. Lorsque les troubles dissociatifs d'un individu ont été guéris par l'entité par le biais de séances, celui-ci voit apparaître des tumeurs sur les tissus et des marques de vieillesse dans le comportement de l'animal. Ensuite, le sujet ne se rappelle plus de son expérience avec SCP-270-FR, ni de l'anomalie, mais se souvient avoir observé longuement le squelette. Le sujet doit rompre le contact visuel avec l'entité pour que celle-ci lui paraisse morte.

En cas de perte de contact avec l’entité plus de vingt-cinq semaines sans avoir repris séance avec l’amphibien, le sujet risque de tomber en dépression et de ressentir des envies suicidaires, ou de mourir empoisonné si le suicide n'a pu être commis (voir expérience 270-FR-B). La Fondation s'est servie de toutes les méthodes connues à ce jour pour maintenir le personnel touché par ces pulsions suicidaires ou cet empoisonnement en vie. Les sujets sont susceptibles de perdre conscience. Les analyses de sang du dernier d'entre-eux ont révélé une présence importante de batrachotoxines (C31H42N2O6) - variant de quarante (400) à soixante (600) microgrammes par litre (µg/L) de sang d’un individu ce qui conclut à une auto-intoxication. Les analyses du cortex préfrontal du patient ont révélé que cette batrachotoxine se forme à partir d'une stimulation anormale du cerveau entraînant la formation de cette substance par la peau, cette dernière l'absorbant instantanément après l'avoir sécrétée. Une hypothèse reliant ce phénomène avec les propriétés venimeuses de SCP-270-FR a été émise.

Découverte de SCP-270-FR : L'entité a été découverte dans une exposition temporaire du musée d'Histoire naturelle de █████, en Belgique. Suite à plusieurs faits rapportés de personnes adoptant un comportement inhabituel face à sa vitrine dans la presse papier locale, la Fondation a récupéré les ossements dans les plus brefs délais et a fait effacer l'information avant que celle-ci ne se propage à une plus grande échelle dans les médias numériques. Une fausse explication sur le phénomène à ensuite été publiée pour couvrir l'existence de SCP-270-FR.

Le personnel du musée non atteint de trouble dissociatif de l'identité se trouvant proche de l'entité pendant l'exportation a reçu un amnésique de Classe A. Un autre membre du personnel du musée atteint par des troubles dissociatifs se trouvant proche de l'entité pendant l'exportation a été examiné avant d'être relâché et de recevoir un amnésique de classe A, une fois hors du site.

Liste des phrases récurrentes prononcées par chaque sujet envers SCP-270-FR :

- En début de séance :

  • Qu'est-ce que cela m'apportera ?
  • Qui êtes-vous, Docteur ?
  • Combien coûtera la séance ?
  • Pourquoi je suis ici ?
  • Pourquoi je ne me reconnais plus dans mes mots ?

- En milieu de séance :

  • Qu'est-ce qui m'a pris de faire cela ?
  • Aurais-je donc dû prendre un autre "chemin spirituel", Docteur ?
  • Voudriez-vous dire que ce qui fait une identité, c'est [DONNÉES SUPPRIMÉES] ?
  • (crie) POURQUOI J'EN SUIS RÉDUIT À ÇA AUJOURD'HUI ?

À noter que les questions se diversifient au fil de chaque séance.

- En fin de séance :

  • Vous semblez mal, Docteur, vous êtes sûr que tout va bien ?
  • Vous m'avez franchement bien aidé, Docteur, mais je me fais du tracas pour vous, pourrais-je vous rendre la chandelle ?
  • Docteur, appelons les urgences, vous avez l'air très malade, vous voulez bien ?
  • C'est bizarre, je ne vois que ces tumeurs maintenant, alors qu'elles sont énormes… De quoi souffrez-vous ?

À noter que chaque sujet communiquera toujours avec des phrases interrogatives.

Expérience 270-FR-A - 06/09/20██
Sujet : D-4025
Procédure : Détermination de la forme de communication utilisée par SCP-270-FR.
Résultats : Langue natale du sujet employée.
Analyse : La Classe-D utilise le langage humain pour communiquer avec SCP-270-FR, comme s'il parlait à un psychologue. Puis il marmonne des questions incompréhensibles et continue de parler à l'entité.
Note : Nous avons fait parler le sujet dans plusieurs langues, l'entité lui répondrait toujours dans sa langue natale.

Expérience 270-FR-B - 27/05/20██
Sujet : D-4027
Procédure : Empêcher la mort du sujet suite à un manque de contact avec SCP-270-FR dépassant vingt-cinq (25) semaines. Le sujet est cloîtré sur un lit et maintenu dans un coma artificiel pour empêcher son suicide.
Résultats : Échec. Mort du sujet.
Analyse : Le sujet a été empoisonné par l'arrivée de batrachotoxine dans son corps. La source de cette arrivée de substance est inconnue.

Expérience 270-FR-C - 16/07/20██
Sujet : D-4034
Procédure : Empêcher la mort du sujet suite à un manque de contact avec SCP-270-FR dépassant vingt-cinq (25) semaines. Le sujet est cloîtré sur un lit et maintenu dans un coma artificiel pour empêcher son suicide. Une forte densité d'antidote contre la batrachotoxine est absorbée dans le sujet via perfusion.
Résultats : Échec. Mort du sujet.
Analyse : Le remède n'a eu aucun effet sur le sujet. Cette batrachotoxine résiste à toute forme d'antidote.
Note : Cette batrachotoxine est désormais désignée par SCP-270-FR-1.

Extrait de l'enregistrement 270-FR-5 datant du 07/09/20██ passé à 0H 0min 10sec
Interviewé : D-4026
Interviewer : Dr. █████ ██

Avant-propos : Nous allons poser des questions sur le comportement de SCP-270-FR durant la séance d'une Classe D. La séance a déjà commencé depuis dix (10) minutes.

Dr. █████ ██ : Bien, Classe-D, vous allez commencer par me dire si Docteur fait des gestes, bouge sa bouche, ou quoique ce soit d'autre.

D-4026 : Non, il ne fait rien de spécial, il respire, à part… (le sujet semble interrompu).

Dr. █████ ██ : Pourquoi vous arrêtez-vous de parler ?

D-4026 : Euh… Désolé, c'est juste que Docteur veut que j'arrête de vous parler et que je continue la séance.

Dr. █████ ██ : Non, continuez de répondre à mes questions, nous venons à peine de commencer…

D-4026 : Qu'entendez-vous par chemin spirituel ? (aucune réponse)

Discours de clôture : L'entité a une grande influence sur chacun de ses sujets, elle peut leur donner des ordres. Il faut suivre cela pour être sûr que SCP-270-FR n'ait pas de mauvaises intentions. L'entité semble apparemment rester sur place.

Extrait de l'enregistrement 270-FR-6 datant du 15/09/20██
passé à 0H 4min 23sec

Interviewé : D-4030
Interviewer : Dr. █████ ██
Avant-propos : Nous retentons l'expérience précédente, mais cette fois-ci, nous avons briefé la Classe-D avant la séance. Elle doit à tout prix répondre à nos questions, ou elle sera exécutée.

D-4030 : (Crie) QU'EST-CE QUI A FAIT QUE JE SUIS LÀ, À NE MÊME PLUS SAVOIR QUI JE SUIS ?

Dr. █████ ██ : Bien, et que vous répond le Docteur ?

D-4030 : Il me… il me fait penser à mon parcours, à ma vie pourrie, à…

Dr. █████ ██ : [Coupe le microphone reliant sonorement la pièce d'enregistrement à la salle de confinement de SCP-270-FR] On dirait bien que nos amnésiques ne sont plus efficaces face à l'entité, cela va poser problème… Assistant ████████, rappelez-moi qu'en fin de séance on doit poser des questions sur la vie de la Classe-D.

Passée à 2H 03min 06sec
Dr. █████ ██ : Bien, maintenant que vous vous demandez ce que vous faites devant ses ossements, je vais vous demander une faveur : parlez-moi de votre parcours dans la vie.

D-4030 : Je… j'ai vécu longtemps à █████, en France, j'ai ensuite vécu à Los Angeles où j'ai commencé à dériver dans l'illégal, par manque d'argent, à cause de mes parents m'en voulant à l'époque parce que je suis gay. J'ai commis des meurtres et des vols, pendant des années… Jusqu'à me faire enfin choper par les flics…

Dr. █████ ██ : Et que s'est-il passé ensuite ?

D-4030 : J'ai été mis sur une chaise électrique, ensuite on m'a retiré de la chaise et on m'a emmené dans cet endroit, puis c'est flou…

Dr. █████ ██ : Ah, [DONNÉES CENSURÉES].

Discours de Clôture : À l'issue du test, un amnésique de Classe B a été administré à D-4030. SCP-270-FR est donc capable d'annuler les effets d'un amnésique de Classe A en faisant ressurgir les souvenirs d'un sujet ayant oublié sa vie passée en tant que civil.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License