SCP-269
notation: +4+x
scp269.jpg

SCP-269 à l'état inactif

Objet # : SCP-269

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-269 est stocké dans un casier standard pour les objets de classe Sûr se trouvant sur le Site-19. Les expérimentations avec SCP-269 peuvent uniquement être pratiquées sur des membres du personnel de Classe D, et seulement avec l’approbation préalable d’au moins deux chercheurs seniors de niveau 3.

Description : SCP-269 est un bracelet non marqué, composé de jade rouge et mesurant approximativement onze centimètres de diamètre lorsqu’il est inactif. SCP-269 présente une résistance inhabituelle, toutes les tentatives d’en prélever un échantillon s’étant jusqu’ici soldées par un échec ; de plus, l'objet se maintient en permanence à une température d’approximativement trente-six degrés Celsius indépendamment de la température ambiante de la pièce.

Quand il est placé au poignet ou à la cheville d’un sujet humain vivant, SCP-269 se contracte pour être ajusté fermement et confortablement autour du membre du sujet. Après les premières vingt-quatre heures, SCP-269 étend des vrilles extensibles qui vont fusionner avec le système circulatoire de l’hôte par l’artère ulnaire et l’artère radiale ; le processus décrit par les sujets de tests est totalement indolore mais est tout de même assez désagréable. Jusqu’à la fin du processus, SCP-269 ne peut être retiré de son hôte sans pratiquer l’amputation de sa main ou de son pied.

Une fois SCP-269 totalement intégré à l’hôte, il va alors commencer une filtration du système circulatoire de celui-ci. La manière dont le fait l’objet n’est pas encore totalement comprise, mais nous savons que le processus se déroule sur trois phases.

Dans sa première phase, SCP-269 commence par filtrer les contaminants et les agents infectieux tels que les bactéries à transmission sanguine et les virus. Cela inclut également de nombreux agents encore incurables, comme le Virus d’Immunodéficience Humaine (VIH). SCP-269 est apparemment capable d’identifier et d’isoler les cellules sanguines infectées des cellules saines. Le processus donne parfois lieu à une amélioration significative de l’état de santé de l’hôte, celui-ci pouvant même résister aux tentatives de retrait de SCP-269. La durée de cette phase varie d’une semaine à un mois.

Dans sa seconde phase, SCP-269 commence à filtrer les composants du système immunitaire de l’hôte via la circulation sanguine. Puisque SCP-269 continue à filtrer les agents infectieux du corps de l’hôte, ce phénomène passe généralement inaperçu à moins que des prises de sang soient pratiquées. La phase 2 dure entre un à six mois.

Dans sa phase finale, SCP-269 commence à filtrer les composants vitaux du sang, tels que les globules rouges et les plaquettes, causant un début grave d’anémie et de Thrombopénie. Les hôtes qui atteignent la phase 3 sont rapidement affaiblis et vont irrémédiablement mourir en une semaine si aucune transfusion massive de sang n’est administrée.

SCP-269 a attiré l’attention de la Fondation suite à des rapports signalant qu’un civil (un certain M. ████ ████████ de [SUPPRIMÉ]) aurait été guéri du syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA) et serait mort peu après. SCP-269 a été découvert attaché au poignet de M. ████████, et a été sécurisé par des agents de la Fondation après qu’ils aient découvert que l’objet était relié à son système circulatoire. Des investigations concernant la fonction et l’origine précise de SCP-269 sont en cours.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License