SCP-265-FR
notation: +10+x
corbeau4.jpg

SCP-265-FR dans un état inoffensif avec une légère colorisation rouge.

Objet # : SCP-265-FR

Niveau de Menace : Orange

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-265-FR doit être conservé dans un coffret en palladium de 30 cm x 10 cm x 5 cm. Les tests doivent avoir lieu dans une pièce de 7 m × 7 m × 3 m dont les murs ont une épaisseur de 50 cm et sont recouverts d'un blindage métallique pour ne pas risquer leur destruction. L'utilisation du palladium ou de l'osmium est fortement conseillée mais l'emploi d'un métal simple tel que le plomb ou le fer est envisageable en l'absence totale d'autres moyens.

Description : SCP-265-FR est une plume de Corvus corax (corbeau) de couleur noire, de 22 cm de long et 5 cm de large, dotée d'une pointe saillante.
L'objet dégage une fumée rouge après avoir été mis en contact avec un (1) spécimen d'Homo sapiens.

corbeau12.jpg

La substance noire remplace le sang dans les veines et la transparence du corps est à son stade maximum.

SCP-265-FR, à l'approche d'un (1) spécimen vivant, est attiré par le sujet et vole dans sa direction pour se planter dans l'un de ses vaisseaux sanguins. Si des vêtements ou toute autre matière excluant le métal sont présents, SCP-265-FR transperce les couches non-vivantes en occasionnant des à-coups dessus jusqu'à arriver sur la peau du sujet. Les tests ont démontré que le calamus1 pouvait transpercer tout type de matière, excepté les métaux. Cependant, l'objet tremble tout de même à la présence de certains métaux communs tels que le cuivre ou le zinc. Il semble éprouver plus de difficulté à détruire les métaux rares du fait de son immobilité face à eux ; les plus isolants étant le palladium et l'osmium.

Lorsque l'objet atteint une veine ou une artère, il injecte une substance noire qui se substitue au sang dans celle-ci.
SCP-265-FR draine le flux sanguin du sujet et remplace la colorisation noire de ses vexilles2, devenant de ce fait, rouges. Elle rejette directement ce liquide sous forme de fumée pour laisser place à sa substance noire caractéristique auto-régénérante.

Une coloration des veines est observable après l'attaque de SCP-265-FR. Elle commence par la partie du corps qui a été touchée initialement, par un point noir, et se poursuit par tous les vaisseaux sanguins à proximité, jusqu'à se répandre dans tout le corps du sujet. Celui-ci devient progressivement limpide3 jusqu'à ne laisser que les veines apparentes.
Ce processus n'est pas douloureux et ne présente aucun signe létal pour la victime, qui ne ressent aucune peur à l'égard de la transformation et reste totalement neutre et immobile lors de la "transfusion", dans un état de veille cérébrale.
La substance remplace graduellement le sang, permettant au liquide noir de maintenir en vie l'organisme du sujet. Les recherches ont démontré que cette substance avait des points communs avec le sang humain. Le liquide exécute toutes les fonctions du sang et semble être universellement compatible, permettant au sujet de rester en vie. Suite aux tests effectués, la transfusion sanguine est impossible, les deux sujets mourant peu de temps après les premières secondes de manipulation. Pour le receveur du liquide, cela peut s'expliquer par la présence de son sang dans le corps, ne pouvant disparaître naturellement. La présence de la plume est donc indispensable pour l'opération. La mort du donneur est certainement due à la nécessité de la totalité de la substance fournie dans son corps, qui n'est donc pas transmissible.

Le déclenchement de la transparence cutanée est à ce jour inexpliqué. Une théorie a cependant été émise, et suppose une similitude avec les "grenouilles de verre", de la famille des Centrolenidae, des amphibiens ayant parfois une translucidité de l'abdomen. Cela signifierait que la substance dispose de gènes semblables à ceux de cette grenouille et qu'elle effectuerait des transgenèses qui remplaceraient les gènes du sujet par ceux de l'amphibien. Cette théorie est la plus communément admise à ce jour.
L'épiderme perd sa couleur avec la progression de la substance noire dans le corps. Une fois dépourvue de sang, la peau est transparente.

grenouilledeverre.jpg

Une grenouille de verre.

Le sujet, après la transfusion totale de son sang, exécute des actions simples mais anormales, comme pivoter autour de SCP-265-FR, rester immobile, ou s'infliger des lésions superficielles (en se frappant le crâne contre le mur par exemple). Une dizaine de minutes après les agissements, le sujet s’interrompt et développe subitement une psychose vis-à-vis de la totalité de son environnement, y compris des objets susceptibles de se trouver près de lui ou d'autres humains.

La nature de cette substance est inconnue à ce jour. Les tests effectués n'ont rien donné de concluant, la composition moléculaire de ce liquide ne pouvant être comparée à aucune structure connue ; néanmoins, les scientifiques ont détecté une similitude avec le sang humain mais aussi avec le Nitrazépam, une substance chimique disposant de propriétés hypnotiques et sédatives. Les chercheurs ont donc conclu que la transe était une hypothèse parfaitement envisageable.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License