SCP-2645
notation: 0+x

Objet # : SCP-2645

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-2645 doit être confiné dans une cellule de confinement pour Euclide standard. Depuis l'Incident 2645-2, l'éclairage de la pièce de SCP-2645 a été relié à un générateur de secours. Les changements additionnels incluent l'installation d'un système de néons afin de fournir un niveau minimum d'éclairage naturel sans compromettre le confinement, et des capteurs de mouvement afin de détecter toute activité inattendue.

Description : SCP-2645 est un miroir en pied avec un cadre de bois décoré de gravures représentant des oiseaux, des fleurs et des nénufars. Tout objet entrant en contact avec la surface de SCP-2645 ne touche pas le miroir, mais rencontre à la place une réplique exacte de lui-même projetée d'un endroit inconnu. Par exemple, un individu tentant de toucher la surface de SCP-2645 sentirait à la place une réplique exacte de sa propre main. Il s'est ainsi avéré impossible de conclure sur le matériau qui compose la surface de SCP-2645.

Les substances sous une forme gazeuse sont capables de passer à travers la surface de SCP-2645. Lorsque cela arrive, SCP-2645 produit et expulse ces substances dans des proportions égales à celles ayant passé la surface de façon à permettre le maintien d'une réflexion fidèle.

L'hypothèse actuelle serait que SCP-2645 est une forme de fenêtre extra-dimensionnelle qui imite les propriétés d'un miroir. Puisque les gaz sont capables de passer à travers SCP-2645, il est évident que cette imitation n'est pas complètement fidèle, au moins au niveau atomique. De plus amples expériences pour tester les effets de SCP-2645 sur des phénomènes sans substance physique comme la lumière, le son, et la chaleur ont été prévues.

Addendum : Incident 2645-1 et Rapport d'Expérience associé

Expérience 2645-4C :

Un thermocouple a été placé devant SCP-2645. Le sujet de test D-5461 a reçu un lance-flamme fonctionnant au propane et, alors qu'il se trouvait à un mètre de SCP-2645, reçut l'ordre de tirer au centre du miroir. Des membres du service de sécurité portant des extincteurs étaient postés sur les bords de la pièce, et avaient reçu l'ordre de rester à l'écart du miroir durant l'expérience, pendant que le Dr Cox observait via une caméra.

Le jet de flamme produit fut capable de passer au travers de SCP-2645 et un autre jet de flamme fut émis depuis sa surface. Cependant, la température des flammes émises par SCP-2645 fut beaucoup plus basse qu'anticipé. D-5461 se dirigea rapidement vers les membres du service de sécurité après que ses habits prirent feu, et elle souffrit en conséquence de blessures majoritairement superficielles.

Des analyses de l'enregistrement révélèrent que les mesures apparaissant sur la version réfléchie du thermocouple étaient à la température attendue, ne concordant pas avec son homologue réel.

Rapport d'Incident 2645-1

Le 25/10/████, il était prévu que SCP-2645 soit déplacé dans la Salle A12. Cependant, en transportant SCP-2645, des membres du personnel remarquèrent que des restes humains carbonisés pouvaient être vus dans la réflexion de SCP-2645 à proximité du mur Est de la salle. A cause de la nature et de la position des restes, un lien fut établi avec l'Expérience 2645-4C.

SCP-2645 fut retourné à sa position initiale et le Dr Cox fut informé de la découverte. Le Dr Cox reçut la permission de reprendre les tests avec D-5461. Il fut alors remarqué qu'aucune réflexion de D-5461 ne pouvait être vue dans SCP-2645.

D-5461 reçut l'instruction de toucher SCP-2645, mais n'entra en contact avec aucun obstacle, sa main passant à la place à travers la surface du miroir. Ignorant les ordres, D-5461 traversa SCP-2645. Les membres du Personnel de Sécurité reçurent l'ordre d'exécuter D-5461 en réponse, mais les balles tirées sur SCP-2645 furent stoppées par leurs réflexions.

Dr Cox commença à verrouiller la salle de confinement de SCP-2645, supposant que la même chose arriverait dans la réflexion de SCP-2645. Cependant, D-5461 atteint la réflexion du Dr Cox avant que cette tâche ne soit complétée, le plaquant au sol. Cela n'eut aucun effet remarquable sur le vrai Dr Cox.

La réflexion de l'Officier de Sécurité Williams cessa ensuite de tirer et se tourna pour pointer son fusil vers D-5461, qui avait presque quitté la salle à cet instant. Ainsi, les balles de l'Officier de Sécurité Williams furent capables de traverser SCP-2645, créant des impacts sur les murs et la porte de la salle. La réflexion de l'Officier de Sécurité Jenks fut touchée à l'épaule droite, ce qui le fit chanceler et lâcher son fusil, permettant à d'autres projectiles de traverser SCP-2645. A cet instant, les membres du Personnel de Sécurité reçurent l'ordre de cesser le feu.

La réflexion de l'Officier de Sécurité Williams retourna à la normale, reprenant d'un coup sa position de façon trop rapide pour être naturelle. Les réflexions du Dr Cox et de l'Officier de Sécurité Jenks réalisèrent une action similaire. Cependant, malgré le fait que tous deux imitaient les actions de leurs homologues de façon précise, le premier était débraillé et le deuxième pansait son bras. Dr Cox était positionné de façon légèrement incorrecte et l'expression faciale d'aucun des trois ne correspondait exactement à celle de leurs doubles.

Quelques instants plus tard, la surface de SCP-2645 prit l'apparence et les propriétés du fer. Elle resta dans cet état pendant approximativement dix minutes, avant de retourner à son état initial. Il ne resta aucune trace de l'incident. Cependant, la réflexion de l'Officier de Sécurité Jenks n'était plus identique à lui, montrant à la place une personne inconnue avec une stature et un visage similaire.

Quatre semaines plus tard, SCP-2645 repris son comportement normal sans aucune anomalie.

Addendum : Incident 2645-2

En raison d'une brèche de confinement de SCP-███, le Site-███ subit une panne d'électricité. Cela engendra le dysfonctionnement des lumières de la salle de SCP-2645 durant un total de trois heures. Lorsque le courant fut rétabli, les restes calcinés de D-5461 furent retrouvés positionnés près du mur Est de la salle. La réflexion du corps était toujours visible dans SCP-2645 avec la même position et apparence que celle de sa version réelle. Des membres du personnel rapportèrent une forte odeur de viande grillée.

En raison des conditions de l'incident, les enregistrements vidéo étaient inutilisables. L'audio avait enregistré un cri prolongé, suivi d'un murmure inintelligible durant approximativement trois minutes.

À la suite de cet incident, les procédures de confinement de SCP-2645 furent mises à jour à leur état actuel.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License