SCP-2623
notation: +2+x

Objet # : SCP-2623

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-2623 doit être gardé à l'intérieur d'une cellule de confinement pour humanoïde standard du Site-394 Auxiliaire. SCP-2623-1 doit être contenu à l'intérieur d'une chambre de confinement spécialisée et réfrigérée du Site-394.

Description : SCP-2623 est une femme humaine âgée de 27 ans identifiée sous le nom de Karen Jones. SCP-2623 est capable de se téléporter instantanément selon sa volonté à un lieu spécifique à l'intérieur du Site-394 Auxiliaire, dans la ville de New York. Avant son acquisition par la Fondation, le Site-394 était un café situé sur la 52ième rue, dans la ville de New York.

Cette capacité de SCP-2623 n'a démontré aucune limite en ce qui concerne la distance à laquelle SCP-2623 se trouve du Site-394 Auxiliaire (des tests ont été menés à des distances allant jusqu'à 12 000 kilomètres). SCP-2623 est capable de se téléporter elle-même ainsi que jusqu'à 345 kilogrammes de matériel.

SCP-2623-1 est le cadavre d'un humain masculin âgé de 29 ans identifié sous le nom de Thomas Williams. SCP-2623-1 est en grande partie décomposé. Si SCP-2623-1 est déplacé à plus de 1,2 kilomètres du Site-394, SCP-2623-1 sera téléporté au Site-394 d'une manière similaire à SCP-2623.

Découverte : Les propriétés anormales de SCP-2623-1 ont été découvertes après sa mort. Les nombreuses tentatives des services d'urgence afin d'amener le patient à un hôpital local ont échoué en raison de ses propriétés anormales, ce qui mena à son identification et à son confinement par la Fondation (initialement sous le nom d'objet anormal 436).

Après plusieurs années de confinement, SCP-2623 fut découvert à l'intérieur du Site-394, au-delà de nombreuses barrières de sécurité. SCP-2623 s'est montrée désorientée, mais coopérative avec le personnel de la Fondation qui a émis l'hypothèse qu'elle puisse posséder d'éventuelles propriétés anormales (ce qui a été confirmé lors de tests ultérieurs).

Addendum 1 : SCP-2623 a revendiqué à de nombreuses reprises ne rien savoir sur SCP-2623-1. Les nombreuses interviews subséquentes n'ont rien pu révéler au sujet de SCP-2623-1. Malgré cela, SCP-2623 se montre très coopérative avec le personnel de la Fondation. Un test pour déceler l'utilisation antérieure d'amnésiques s'est révélé négatif.

Addendum 2 : La lettre non-ouverte suivante fut retrouvée dans l'ancien appartement de SCP-2623. Ceci est le seul document écrit faisant référence aux propriétés anormales de SCP-2623.

Je suis un imbécile. Tu l'as toujours su. Je pense qu'au fond de moi, je l'ai toujours su aussi.

Mais je ne veux pas te laisser partir.

Ne t'en fais pas. J'ai bien compris le message. J'ai vu ta lettre. Je sais que tu ne veux plus me revoir. Je ne vais pas essayer de trouver des excuses pour t'avoir délaissée. Le travail n'était pas plus important que ce que nous avions.

Si tu veux qu'un océan nous sépare, je comprends. Mais je serais le plus grand imbécile du monde si je n'essayais pas une dernière fois de te dire à quel point tu comptes pour moi. Je suis amoureux de toi.

Bébé, je suis fou amoureux de toi.

Te souviens-tu à quel point ton nez plissait lorsque j'ai soufflé les bougies le premier soir où je t'ai dit ça ? J'ai pris trois ans à trouver le courage pour t'avouer que je t'aimais. Est-ce que tu te souviens lorsque j'ai eu mon accident de voiture, à quel point tu pleurais et pleurais mais tu n'as jamais quitté ma chambre d'hôpital ? Ou bien lorsque je t'ai demandé en mariage au bord du lac et que je suis tombé à l'eau ? Je croyais qu'on pourrait tous les deux rire de ça pendant le restant de nos jours.

Si tu décides de ne jamais revenir, alors je me souviendrai toujours de ton rire, de ton sourire… des bons moments et des moins bons. J'espère que le monde sera gentil avec toi. J'espère que tu retrouveras la force d'aimer un jour.

Peu importe à quel point tu ne veux pas que je dise ça, et peu importe jusqu'où tu iras, souviens-toi qu'il y a quelqu'un dans ce monde qui t'aime. Et qui t'aimera pour toujours.

~t

PS. Si tu changes d'avis, tu me trouveras à ce petit café sur la 52ième. Juste… pense à moi et tu ne seras jamais seule. Si un jour tu veux qu'on se donne une autre chance… je t'invite à aller prendre un café.

Addendum 3 : Au cours d'une fouille des objets présents dans l'ancien appartement de SCP-2623, un agent a noté que la lettre était adressée à une certaine Karen James, vivant dans un autre appartement dans le même complexe. Des investigations plus approfondies ont révélé que la destinataire d'origine avait précédemment mis fin à une relation amoureuse entre elle et l'individu maintenant devenu SCP-2623-1.

Des interrogatoires supplémentaires avec SCP-2623 ont permis d'apprendre que Karen James et SCP-2623 recevaient souvent du courrier adressé à l'autre personne, dû à la proximité de leurs deux appartements et à la similarité de leurs noms.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License