SCP-262-FR
notation: +10+x
Narval_aux_pieds_conqués.png

SCP-62-FR-Arch(5), seule enluminure en état retrouvée à ce jour.

Objet # : SCP-262-FR

Niveau de menace : Vert  

Classe : Non confiné

Procédures de Confinement Spéciales : Tous les exemplaires originels des différents SCP-262-FR-Arch doivent être conservés dans une section spécifique du Département des Archives, sous la responsabilité de la division "Préservation des documents aquatiques". L'accès à ces documents précis est réservé aux employés disposant d'une accréditation de niveau 3, ou sur autorisation signée de qui de droit1. Des copies numériques des SCP-262-FR-Arch doivent être conservées dans les bases de données mondiales de la Fondation SCP, accessibles depuis l'Intranet des Sites Sophus2.

Toute éventuelle trace historique de l'existence de SCP-262-FR doit être identifiée et récupérée auprès de son propriétaire, par tous les biais nécessaires. Le scénario de couverture classique doit être celui d'une proposition étatique visant à sauvegarder le patrimoine et à le consacrer à la recherche historique. Toute éventuelle trace contemporaine de l'existence de SCP-262-FR doit être réquisitionnée par la Fondation ; sa découverte fera l'objet d'un scénario de couverture par le Département de la Censure et de la Désinformation si le Commandant de FIM dépêché sur place l'estime nécessaire.

Jusqu'à nouvel ordre, les preuves d'une vie consciente sous-marine doivent être envoyées en priorité aux chercheurs affectés à l'étude de SCP-262-FR, afin de déterminer si ces éléments présentent un lien quelconque avec ce dernier. Le cas échéant, les preuves seront archivées en SCP-262-FR-Arch. Dans le cas contraire, elles seront redistribuées et mises à la disposition de toutes les unités de recherche affectées à un projet pertinent.

Description : SCP-262-FR désigne une espèce hypothétique de créatures sous-marines et conscientes, douées d'un degré d'intelligence ayant permis la création d'un moyen de communication par écrit propre. Il existe très peu d'informations certifiées traitant de la culture, de l'anatomie ou même de l'existence de ce peuple aquatique. À ce jour, seule l'existence d'un unique spécimen a pu être prouvée3, désigné par la suite comme étant SCP-262-FR-Aut. Des doutes sont émis sur l'existence actuelle de SCP-262-FR en raison de l'impossibilité de trouver un spécimen, vivant ou mort, de cette espèce : la piste privilégiée est la catastrophe écologique, avec l'avènement des technologies humaines avancées. Toutefois, l'absence totale de vestiges archéologiques en dehors des SCP-262-FR-Arch laisse à penser que la disparition aurait une cause anormale ou singulière.

Les faits notables liés à la culture et à l'histoire de SCP-262-FR sont les suivants :

  • L'écriture se fait sur un support spécifique, constitué à partir d'un mélange hétérogène d'algues, de poudre de coquillages, de matériaux granulaires marins et de sperme de mysticètes. La formule exacte ainsi que la méthode de préparation de cette pâte sont inconnues. L'encre est tirée de diverses espèces de céphalopodes appartenant au sous-ordre des Incirrina, mélangée à une solution fixative dont la nature n'a pas encore été déterminée. Cette solution est également utilisée pour les colorations, les individus lettrés de SCP-262-FR l'ajoutant à des colorants naturels marins avant de travailler sur support.
  • Une grande similarité artistique a été notée entre les croquis avancés présents sur les instances de SCP-262-FR-Arch, et les enluminures médiévales. De même, le langage employé par SCP-262-FR-Aut est partiellement semblable au gallo-roman ; une origine humaine ou partagée, datant d'une époque antérieure au Haut Moyen-Âge, est à envisager.
  • Élaboration d'une mythologie au moins sommaire, comprenant un ensemble de mythe gravitant autour d'une créature mythique à laquelle sont prêtées des propriétés anormales. La créature en question semble être le produit d'une méconnaissance du monde terrestre4.
  • Les spécimens de SCP-262-FR préfèrent rester éloignés des côtes et des grandes routes maritimes, sauf exception motivée par la curiosité ou la recherche.5
  • Les noms des spécimens de SCP-262-FR ne sont pas composés à partir des mêmes caractères que le reste du langage, mais sont empruntés à un système d'écriture figurative faisant référence à des éléments marins6.

SCP-262-FR-Aut désigne un membre de l'espèce SCP-262-FR supposé appartenir à la classe des érudits, disposant d'une éducation lui permettant d'être au moins lettré ainsi que d'une formation artistique et scientifique lui permettant de réaliser des croquis anatomiques sans modèle, sur la seule base de spéculations et de conclusions théoriques. L'entité s'identifie comme étant une exploratrice et une naturaliste spécialisée en biologie mythique. Les documents SCP-262-FR-Arch retrouvés sont hypothétiquement tous rédigés de sa main, et traitent de sa volonté de mener une recherche sur le terrain afin de prouver l'existence d'une créature mythologique, qu'il désigne comme le "narval aux nageoires conquées"7.

Addendum : Les documents SCP-262-FR-Arch, au nombre de neuf, sont retranscrits ci-dessous en français moderne, suivis de leur étude détaillée.

En réponse aux doutes émis par mon estimé collègue, [H18 ; M39 ; U910], vis-à-vis de l'existence du narval aux nageoires conquées.
J'ai enfin complété ma formation de [Inconnu], et pourrais faire des provisions de [support d'écriture]. Je peux maintenant partir à la recherche du narval aux nageoires conquées et prouver son existence au monde. La tâche sera ardue, mais j'ai confiance en mes capacités. Je créerai un ordre nouveau.
Méthodes de capture possibles :

  • Un jeune homme au cœur pur (pas moi).
  • L'amener à se confronter à son prédateur naturel, [l'orque ?], puis suivre le vainqueur pour attendre le déroulement naturel des choses et récupérer son squelette. L'exposer à la surface au-dessus des eaux devrait ensuite lui rendre la vie, tant que ses conques et sa corne sont en état.
  • Imiter le cri d'accouplement du narval en espérant que ça marche. Aviser.

Naturellement, cette liste sera modifiée. J'espère tout d'abord trouver des traces irréfutables de leur présence, et en observer dans leur état naturel.
La vérité sera mienne,
[A211 ; M412 ; P113].

Rapport de recherche : Le document fut retrouvé au large de Rhodes, en Grèce. SCP-262-FR-Aut semble être l'équivalent d'un tératologue et chercher ici à prouver l'existence du cryptide décrit dans le document. Il a été confirmé par la suite que le mythe du "narval aux nageoires conquées" provient en réalité de la découverte de sabots de chevaux noyés, provenant souvent de bateaux ayant sombré, auxquels SCP-262-FR-Aut fait d'ailleurs référence par la suite.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License