SCP-261-FR
notation: +8+x

À l'heure où cette note est écrite, le 11 mars 1981, nous en sommes encore à numériser les anciens rapports papiers concernant les SCPs d'après-guerre sur le nouvel intranet de la Fondation. SCP-261-FR est détruit depuis 32 ans aujourd'hui, mais ses effets sur le long termes sont toujours à l'étude - et doivent continuer de l'être. La destruction de SCP-261-FR a entraîné avec elle la destruction d'une grande partie de la documentation (foisonnante) qui l'accompagnait. Tous les documents qui ont pu être sauvés sont recopiés en annexe - nous espérons que, de par le futur, de nouvelles recherches puissent ramener une partie des informations qui ont été perdues.

Sincèrement,

- A. Gonthier, Département d'Archivage et d'Etude Historique.

LAO22480.jpg

Restes de SCP-261-FR neutralisé, tel qu'il est visible au Département d'Histoire et d'Archéologie.

Objet # : SCP-261-FR

Classe : Euclide Keter Neutralisé

Niveau de Menace : [Le système des niveaux de menace n'étant pas encore instauré à cette époque, il est indisponible. Dans le contexte de l'époque, associé aux événements que nous connaissons aujourd'hui, il aurait sans doute été classé Rouge, voire Noir.]

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-261-FR est confiné dans une salle de test standard au sein de l'Aile Protégée de la Section de Recherche en Sciences Occultes du Site Reliquaire-Rech. En raison de la menace portée par des groupuscules hostiles inconnus, la sécurité du site doit être expressément renforcée.

Les tests sont placés sous la direction du Pr. Banghir, lequel devra toujours être accompagné de trois (3) Assistants Thaumaturges et de trois (3) Assistants Chercheurs. Par décret du Comité d'Ethique, les tests de SCP-261-FR ne sauraient impliquer une religion actuellement pratiquée, et ne doivent concerner que des religions officiellement éteintes, de préférence polythéistes ou, sous autorisation spéciale du Directeur du Site-Rech, des sectes de petite importance. Tout test qui toucherait à une divinité actuellement vénérée de par le monde est considéré par le Comité d'Ethique comme une atteinte à la Culture Humaine et est passible d'un jugement à la Cour de Justice Interne supervisée par le Commandement O5.

Une équipe d'agents infiltrés au sein du personnel de divers musées à travers le monde est prête à fournir tous les échantillons de tissus cardiaques anciens que le Pr. Banghir pourrait requérir dans le cadre des tests.

Mise à jour : Les restes reconstitués de SCP-261-FR sont aujourd'hui exposés dans le couloir ouest du Département d'Histoire et d'Archéologie.

Description : SCP-261-FR est une stèle de basalte de dimensions 155 x 103 x 23 cm. Ses faces droites et gauches ont été creusées afin de former deux récipients latéraux. Sa face frontale est couverte de gravures en bas-relief qui se répartissent en trois panneaux distincts :

serapis.jpg

Gravure représentant Sérapis après avoir accumulé de nombreux éléments des panthéons égypto-gréco-romains (aux alentours du I° siècle ap. J.C.)

  • Le panneau gauche consiste en trente-quatre (34) lignes d'inscriptions dans une langue inconnue, appelée Sérapique-A, dérivée de l'indo-européen et de l'akkadien et rédigée dans une forme évoluée de cunéiforme. Des traductions préalables révèlent qu'il s'agit d'un "mode d'emploi" ésotérique expliquant comment effectuer un rituel nommé "Pacte de l'Union Calomnieuse" ou "Pacte du Mariage Honteux" selon des traductions plus anciennes.
  • Le panneau central consiste en la représentation naturaliste d'une divinité nommée par commodité "Pseudo-Sérapis", dont l'apparence évolue et l'iconographe s'enrichit à chaque fois que le rituel du Pacte est accompli. L'apparence originelle de cette divinité est inconnue.
  • Le panneau droit consiste en quarante-et-une (41) lignes d'inscriptions dans une langue inconnue, appelée Sérapique-B, dérivée du proto-tokharien et du hourrite et rédigée dans une forme évoluée du cunéiforme, supposément plus avancée que l'écriture du Sérapique-A. Elle n'a à ce jour pas été décryptée, bien qu'on suppose qu'il s'agisse d'un hymne au dieu représenté à l'origine sur le panneau central.

SCP-261-FR est l'élément central qui sert de support, de condensateur et de catalyseur au rituel du Pacte de l'Union Calomnieuse. La retranscription exacte de ce rituel est réservée aux membres du personnel disposant d'une formation Sigma-2 (Sciences Occultes Appliquées), mais les principales étapes du processus sont comme suit :

  • SCP-261-FR doit être placé au centre d'un réseau géométrique thaumaturgique complexe à triple-strates.
  • Un faux cœur, le "cœur du dieu", doit être modelé dans l'argile au cours d'une cérémonie et enchanté par plusieurs formules figurées sur le panneau gauche.
  • Le cœur biologique d'un humain croyant à une divinité (ci-après appelée divinité-bêta), peu importe sa nature, doit être récupéré et sacré dans une mixture bénite (mélange d'eau, de miel, d'herbes et de [DONNÉES SUPPRIMÉES]) suivant des formules indiquées sur le panneau gauche.
  • Le cœur du dieu (ci-après désigné divinité-alpha) doit être placé dans le réceptacle creusé dans la face gauche de SCP-261-FR, le cœur du croyant dans le réceptacle droit.
  • Un feu doit être simultanément allumé dans les deux réceptacles tandis que d'autres formules sont prononcées, où est inséré le nom de la divinité-bêta.

Une fois le rituel pleinement accompli, un transfert symbolique va s'effectuer tandis que le cœur du croyant, biologique, brûle, alors que le cœur du dieu-alpha, minéral, demeure. La gravure centrale qui représente la divinité-alpha va alors s'enrichir de l'iconographie de la divinité-bêta : il est considéré que les deux entités ont fusionné.

Une fois le rituel accompli, les anciens adeptes de la divinité-bêta perdront, au cours d'une période de temps proportionnelle à la popularité de la divinité, tout intérêt en son culte. Par contre, si l'image de la nouvelle divinité-alpha créée par le rituel leur est montrée, elle sera très vite adoptée et vénérée avec autant de popularité que son prédécesseur.

Bien que la question de l'existence des dieux en tant qu'entités et de la possibilité de les manipuler/fusionner/tuer ait été âprement discutée, il est aujourd'hui communément admis que SCP-261-FR permet en fait de manipuler la foi ressentie par les êtres humains, et ce à grande échelle.

Données historiques : Les conséquences engendrées par SCP-261-FR ont été observées pour la première fois à grande échelle en Égypte Ptolémaïque avec l'apparition d'un nouveau dieu, Sérapis, qui devint rapidement populaire et pris la place d'Osiris en tant qu'époux d'Isis et père d'Horus. Ce dieu a au cours des siècles qui suivirent rapidement cumulé les caractéristiques d'Osiris, Ammon, Hâpy, Apis, Rê, Agathodémon, Zeus/Jupiter, Poséidon/Neptune, Hadès/Pluton, Apollon, Asclépios, Sol, Hercule, etc. Plus d'éclaircissements peuvent être trouvés dans les archives associées.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License