SCP-2607
notation: 0+x

Objet # : SCP-2607

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : La Fondation a fait d'importants dons anonymes aux campagnes de sensibilisation et de prévention des maladies sexuellement transmissibles dans de nombreux pays où des cas de SCP-2607 ont été recensés ; les brevets des médicaments antiviraux acyclovir et valacyclovir ont été rachetés par des entreprises façades de la Fondation, et le prix de ces médicaments a été considérablement réduit afin d'aider aux efforts de confinement de SCP-2067. Des efforts ont été faits dans de nombreux pays pour interdire ou réguler la pratique du "sexe par téléphone", notamment dans sa forme commerciale à volume élevé ; ces efforts ont été pour la plupart infructueux, et ont dans certains cas seulement conduit au déplacement des opérations de ces lignes de "téléphone rose" sous des juridictions où la surveillance par la Fondation est plus difficile.

Les individus identifiés comme porteurs d'une des souches de SCP-2607 doivent être détenus et questionnés sur l'historique de leur vie sexuelle afin d'identifier d'autres porteurs éventuels, puis traités avec un médicament antiviral ciblé développé dans le cadre de l'initiative de confinement de SCP-2607. Les dossiers médicaux des cas d'herpes simplex doivent régulièrement être croisés avec les employés et les utilisateurs habitués de lignes de "téléphone rose", ainsi qu'avec les utilisateurs de sites de jeu de rôle sexuel ; tout comportement indiquant un possible début d'épidémie de SCP-2607 doit faire l'objet d'une enquête le plus tôt possible.

Les échantillons de SCP-2607-1 et -2 doivent être stockés dans le service de stockage cryogénique du Bio Site-66 ; les propositions de recherche impliquant l'exposition d'un membre du personnel de Classe-D à SCP-2607 doivent être approuvées par liaison avec le Comité d'Éthique du Site-66, et tous les sujets d'expérience doivent être traités avec l'antiviral ciblé contre SCP-2607 une fois l'expérience conclue.

Description : SCP-2607 est la désignation collective de deux souches du virus herpes simplex possédant un mode de transmission anormal similaire, désignées SCP-2607-1 et -2. Les deux souches de SCP-2607 provoquent des symptômes similaires au HSV-2, la souche d'herpes simplex causant la plupart des herpès génitaux ; des cloques apparaissent sur les organes génitaux approximativement 7 jours après l'exposition initiale, et guérissent dans les semaines suivantes. Les souches de SCP-2607 peuvent se transmettre via une activité sexuelle, de la même façon que les variétés non-anormales d'herpes simplex, mais chacune peut aussi se transmettre par certaines activités sexuelles non-physiques.

Le mode de transmission anormal primaire de SCP-2607-1 se fait par "sexe par téléphone" — du jeu de rôle sexuel ou la description d'hypothétiques actes sexuels par téléphone. Pour que la transmission de SCP-2607-1 se fasse, le participant infecté et le non-infecté doivent décrire un scénario dans lequel, si l'acte sexuel était réalisé physiquement, il serait possible de transmettre herpes simplex ; la description d'une utilisation appropriée de préservatif réduit le taux de transmission d'approximativement 30%. Des recherches ont montré que SCP-2607-1 peut également être transmis via un jeu de rôle sexuel réalisé en face-à-face (c.à.d. du "sexe par téléphone" sans téléphone) ; le jeu de rôle face à face réduit le taux de transmission d'approximativement 50%. SCP-2607-1 ne peut pas être transmis par un enregistrement ; le participant infecté et le non-infecté doivent partager une connexion audio directe.

Le mode de transmission anormal primaire de SCP-2607-2 se fait par le jeu de rôle érotique en ligne. De façon similaire à SCP-2607-1, le participant infecté et le non-infecté doivent tous les deux décrire un scénario pouvant mener à la transmission d'un herpes simplex non-anormal. Contrairement à SCP-2607-1, les réponses ne doivent pas être nécessairement immédiates ; une transmission avec succès a été observée avec un délai entre deux messages successifs pouvant aller jusqu'à trois semaines. SCP-2607-2 peut également être transmis via un jeu de rôle érotique par SMS ("sexto") ou via téléphone, bien que le taux de transmission soit réduit d'approximativement 75%. Le jeu de rôle érotique non pratiqué au moyen d'un appareil électronique (face à face, ou via des descriptions écrites ou imprimées) ne peut pas transmettre SCP-2607-2.

SCP-2607-1 a été identifié pour la première fois par la Fondation en 1983, lorsqu'il fut découvert que de nombreux individus ayant rapporté des cas d'infections par herpes simplex sans activité sexuelle préalable avaient appelé une même ligne de "téléphone rose" ; des enregistrements de la ligne de "téléphone rose" indiquèrent que chacun de ces individus s'était engagé dans un jeu de rôle sexuel avec la même opératrice, Mme. █████ Pickering, alors étudiante à l'Université de ████ ███. Mme. Pickering fut détenue et interviewée ; elle affirme n'avoir eu qu'un seul partenaire sexuel, un autre étudiant nommé "Simeon Plesko" qu'elle a rencontré à une fête. Mme. Pickering ne s'est engagée qu'une seule fois dans une activité sexuelle avec cet individu, et affirma qu'il "avait déjà quitté [son] appartement lorsqu'[elle] s'est réveillée et il ne [la] jamais rappelée." Les archives de l'Université de ████ ███ ne contiennent aucune mention d'un étudiant portant ce nom ; Simeon Plesko a été classé comme Personne d'Intérêt 2607-A.

SCP-2607-2 a été identifié en 2005, lorsque presque tous les membres actifs d'"Islands of Desire", un serveur du MMORPG1 █████████ █████ dédié au jeu de rôle érotique, sollicitèrent un traitement pour herpes simplex. Approximativement une semaine avant que le premier utilisateur ait rapporté une infection par herpes simplex, le serveur avait hébergé un évènement nautique de sexe en groupe appelé "Orgie des █████ █████", coïncidant avec la sortie du pack d'extension █████████ █████, "██████ des █████ █████ ;" un individu portant le nom d'utilisateur "Sim_Plex" fut très actif durant cet évènement. Les tentatives de tracer l'utilisateur via son IP ou des informations de paiement se révélèrent infructueuses ; l'enquête se poursuit.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License