SCP-260-FR
notation: +13+x

Objet # : SCP-260-FR

Niveau de menace : Jaune

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-260-FR doit être contenu sous une vitrine sécurisée déclenchant une alarme en cas de tentative de détérioration ou d'ouverture forcée. Toute expérimentation incluant SCP-260-FR doit faire l'objet d'une demande auprès d'un membre du personnel de niveau 3 ou plus. En dehors de tout test, les membres du personnels effectuant une action quelconque sur SCP-260-FR devront s'équiper d'un casque à visière. Les expérimentations sur des classes-D doivent être observées en permanence par des caméras de surveillance. Depuis les dernières observations, les expérimentations sur SCP-260-FR sont suspendues afin d'éviter toute accentuation possible des effets de SCP-260-FR.

Toute personne ayant subi les effets de SCP-260-FR doit être placée sous surveillance médicale après la prise d'un amnésique de classe A et observée durant deux heures. Si la santé mentale de l'individu s'améliore, alors ce dernier peut être considéré comme sain. Dans le cas contraire, l'individu doit être éliminé.

Description : SCP-260-FR est une maquette de phare en bois, haute de 52 cm, lourde d’environ 3 kg et ayant un diamètre de 15 cm. Le phare comprend deux étages striés de bandes bleues et blanches, ainsi qu'un feu situé au sommet, représenté par un cylindre de bois rouge. Le phare est accompagné d'un décor sculpté représentant une mer agitée avec cinq personnages (appelés SCP-260-FR-1) nageant et tentant de lutter contre les vagues pour regagner le phare.

L'observation de SCP-260-FR-1 à travers une vitre, un miroir ou encore une caméra de sécurité ne déclenchera aucun effet. Tout individu observant directement SCP-260-FR-1 ressent différents effets notoires. L'individu semble persuadé de se situer en pleine mer et perd tout contact avec l'environnement réel. Il perçoit également une lumière vive provenant du feu de SCP-260-FR.

Chez tous les sujets, l'expérimentation de l'effet amène à :

  • Un grand sentiment de peur et de confusion
  • Une diminution de la chaleur corporelle
  • Une présence inexpliquée d'eau dans les poumons
  • Un besoin irrépressible de s'approcher de la lumière

L'individu semble percevoir un sentiment de sûreté dans la lumière. Dès qu'il en aperçoit la source, le sujet se cramponne de toutes ses forces au phare et reste dans cette position, allant même jusqu'à mourir de fatigue sans l'action d'une tierce personne. L'effet de SCP-260-FR peut être stoppé en endormant l'individu.

La plupart des individus sont sujets à de nombreuses psychoses après avoir subi les effets de SCP-260-FR. Ils restent dans un état de peur et de détresse constant et présentent une grande volonté à revoir la lumière, pouvant même user de la violence pour atteindre la salle de confinement de SCP-260-FR. L'utilisation d'un amnésique de classe A permet dans 75% des cas de faire disparaître ces psychoses. Une théorie selon laquelle les antécédents psychiatriques du sujet influencent ce pourcentage est à l'étude. Des tests ont démontré une perte anormale de poids et de dioxygène présent dans le sang du sujet. Cette perte est proportionnelle au temps passé au contact de SCP-260-FR. Il est à noter que depuis ces observations, la lumière produite par SCP-260-FR semble avoir une intensité lumineuse bien plus élevée ainsi qu'une couleur différente, étant passée du jaune clair au rouge vif. Il est donc possible que SCP-260-FR évolue par sa mise en contact avec des êtres humains.

SCP-260-FR a été découvert le 27/07/2016 dans la ville de ████ dans une maison familiale dont les cinq habitants sont morts après avoir subi les effets de SCP-260-FR. La présence d'emballage ainsi que d'un gâteau indiqua que la famille devait être dans un jour de fête qui se révéla par la suite être l'anniversaire du père.

Addendum :

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License